11

Créativité: le guide pour devenir un blogueur qui regorge d’idées

etre un blogueur créatifVous avez remarqué comme le blogging donne souvent l’impression d’être un éternel recommencement ?

Chaque semaine, créer un nouveau contenu. Réfléchir à un moyen de faire des ventes. De se faire connaitre. Et une fois que le contenu est publié, recommencer.

Et ainsi de suite.

Je sais que parfois, face à cette répétition, votre fontaine à idée à tendance à s’assécher. Comment intéresser vos lecteurs, encore. Leur donner envie de passer commande, encore.

La réponse ?

Il vous faut du carburant. En clair, des idées. Idées d’articles, de produits. Idées pour vous faire connaitre. Idées d’emails. Idées de titres. Idées pour vendre. Tous les blogueurs en ont un besoin vital, comme une énergie qui souffle dans votre site.

S’il existe un job dans lequel on ne peut pas se reposer sur ses lauriers, c’est bien le nôtre.

Le hic ? C’est qu’on ne sait pas vraiment d’où les idées viennent. Ni  comment elles se créent. Il suffit de vous mettre devant une feuille de papier et d’essayer d’en pondre. Vous pouvez passer des heures à vous gratter la tête sans que rien de valable ne sorte.

Comme disait le Chat de Philippe Geluck, « Les auteurs et les constipés chroniques partagent la même angoisse : la page blanche. »

Et c’est dramatique : car de vos idées, de votre créativité, dépend l’intérêt de votre blog.

Vous manquez parfois d’inspiration ? Laissez-moi vous montrer 6 façons de relancer la machine à faire gicler les idées.

1-     Les idées sont des graines que vous devez arroser

La vie des grands scientifiques aide à comprendre comment les idées germent.

En mai 1907, Albert Einstein n’était qu’un simple ingénieur à l’Office des brevets de Berne. Et comme souvent, après son déjeuner, Einstein rêvasse à sa table de travail. Et là, d’un coup, il a ce qu’il appellera plus tard l’idée la plus heureuse de sa vie. Il comprend « qu’une personne en chute libre ne sent pas son propre poids ». Idée qui sera le point de départ de la théorie de la relativité générale.

Autre cas.

En 1880, le grand mathématicien Henri Poincaré se creuse la tête sur un problème concernant la théorie des équations différentielles. Le problème lui résiste longtemps, bien que Poincaré y passe des heures. Jusqu’à ce que l’idée de la solution lui vienne comme un flash. En montant dans un autobus pour Coutances. Clac. Comme çà.

La créativité est un truc vraiment étrange. Les idées surgissent n’importe quand. Le nom de TraficMania m’est venu sur le parking d’un supermarché en allant chercher un caddie. Alors que j’y réfléchissais sans succès depuis des jours.

Mais essayons de pousser la réflexion.

En effet, ces exemples sont trompeurs. Car si les idées viennent n’importe quand, elles viennent surtout si l’environnement est favorable. Si Einstein n’était pas obsédé par les questions de gravitation, si Poincaré n’avait pas cherché la solution comme un malade, le flash, l’éclair de lucidité, n’aurait jamais eu lieu.

2-     Les idées sont comme un château en Lego

Toutes vos idées vont s’appuyer sur ce qui existe déjà. Ce sont des petits Lego qui sont rajoutés à des Lego déjà en place. Et ensuite, une autre personne viendra ajouter ses propres briques à l’édifice.

Je vais prendre un exemple concret.

Le référencement Google s’appuie de plus en plus sur la qualité de contenu. Conséquence : une nouvelle tendance est apparue, celle du SEO copywriting : l’art d’écrire des textes qui non seulement plairont aux lecteurs, mais  qui favoriseront aussi le classement de l’article dans les moteurs de recherche.

Le SEO copywriting s’appuie donc sur l’écriture persuasive, qui a été développée aux Etats-Unis au début du XXème par les sociétés de vente par correspondance. Une brique s’appuie sur une autre, plus ancienne.

Autre exemple : Youtube. YouTube a permis l’éclosion du vlogging. L’idée que chacun pourrait héberger ses vidéos en ligne a généré tout un nouvel écosystème.

Dernier exemple : les astuces consistant à créer des bonus pour que vos lecteurs s’inscrivent à votre blog découlent du bouquin de Seith Godin « Permission Marketing » (paru en 1999). Ce livre montre qu’il est beaucoup plus facile de vendre si votre prospect vous a autorisé à lui faire des offres. En s’inscrivant à un blog, un lecteur montre donc son intérêt. D’ailleurs, vous verrez que l’écrasante majorité de vos clients seront parmi vos inscrits.

Vous voyez ? Les idées se rajoutent continuellement les unes aux autres.

Conclusion ?

Plus vous lisez, plus vous allez combiner des informations et avoir des idées. Pour vous donner du concret, voici 3 idées me sont venues de quelques lectures récentes :

  • La préface « Le Roman » dans « Pierre et Jean » de Maupassant : Maupassant décrit ici sa vision de la littérature. Mais il raconte aussi comment il a eu du mal à bien écrire à ses débuts, et comment Gustave Flaubert l’a encouragé à continuer ses efforts. Cela m’a donné une idée d’article (à venir) sur la persévérance.
  • « It’s not all about me » de Robin Dreeke. Ce petit bouquin est le plus étonnant que j’ai lu cette année. Il explique comment créer plus facilement des relations avec les inconnus. Utile pour moi, car je suis assez réservé au premier abord. Eh bien ce livre qui parle de "créer du lien" m’a donné aussi des quantités d’idées pour améliorer l’efficacité de mes pages de ventes.
  • « The automatic customer» de John Warrilow. Ce livre parle des entreprises qui reposent sur le principe des abonnements. Il m’a donné une idée de blog qui a un vrai potentiel. Projet complexe que je mûris.

Mon premier conseil créativité est donc évident : pour avoir des idées, lisez une heure par jour. Et variez vos lectures.

3-     Vous devez vous accrocher

C’est comme Poincaré et son marchepied d’autobus. Si le flash est arrivé, c’est parce qu’il était obsédé par son problème.

En clair, plus vous pensez à votre blog, et plus vous aurez d’idées.

Parce que c’est une histoire de probabilités. Vous avez déjà entendu cette expression : « il a réussi, car il a eu la chance de trouver la bonne idée » ?

C’est une phrase qui est vraie et fausse à la fois. Vraie, car une bonne idée peut effectivement changer votre vie. Et fausse, car je ne pense pas que la chance y soit pour quoi que ce soit.

Pourquoi ?

Parce qu’en réalité, vous allez pondre beaucoup plus de mauvaises idées que de bonnes. Vous allez aussi produire beaucoup plus d’idées quelconques que de grandes idées. Tout le monde n’est pas Einstein, et quasiment personne n’aura la géniale intuition d’une nouvelle théorie de la gravitation.

Conclusion : plus vos produirez d’idées, et plus vous aurez la probabilité d’en produire quelques-unes très bonnes. Les entreprises innovantes l’ont compris : Google lance des dizaines de projets, dont la plupart échouent. Comme les lunettes Google Glass. Et c’est ce qui fait la force de cette entreprise. Car, de temps en temps, une innovation majeure passera le cap.

La leçon pour nous simple blogueur ? Testons.

Plus nous essayons, plus nous échouons, et plus nous progresserons. Plus nous arriveront à trouver les bonnes idées. Il faut simplement changer notre regard très français sur l’échec. Ce n’est pas la preuve d’une incompétence, mais un investissement sur une réussite future.

4-     Pour être créatif, mettez en place un cadre rigide

Je sais que cela peut sembler paradoxal. Mettre en place des contraintes pour trouver des idées, alors que le plus simple serait de laisser aller votre pensée sur une page blanche.

Et pourtant.

Les contraintes sont extrêmement puissantes pour vous aider à trouver des idées originales.

Appelons cela le principe MacGyver.

Si vous avez moins de 35 ans, MacGyver est une série télé dans laquelle le héros se sort de toutes les situations en bricolant des machins avec ce qui lui tombe sous la main. Un extincteur, un couteau suisse et une cagette de raisins, et il vous fait exploser une porte.

Les contraintes (peu de temps avant que les méchants arrivent, pas d’outils, le danger) lui font trouver des idées.

Moins spectaculaire, j’ai eu il y a quelques années un patron qui était adepte du « time boxing ». Son grand truc, c’était de nous dire des choses comme « débrouille-toi, mais règle ce problème en moins de 5 jours ».

C’est vrai, c’est terriblement stressant. Mais la contrainte de temps nous a vraiment fait accomplir des progrès significatifs.

Autre exemple ? Regardez : mes blogs ont commencé à rapporter précisément quand j’ai été licencié et que je me suis retrouvé dans une impasse.

Quelles contraintes pouvez-vous vous imposer avec un blog ? 3 idées :

  1. Tapez votre sujet d’article dans Google et lisez tous mes articles concurrents déjà écrits. Imposez-vous d’écrire le plus illustré sur le sujet.
  2. Bloquez-vous un weekend complet et imposez-vous de créer un nouveau bonus avant dimanche, quoi qu’il arrive.
  3. Imposez-vous d’écrire 50 mails pour faire connaitre des autres blogueurs de votre thématique, en une journée.

5-     Mettez en place un environnement propice à la créativité

Les idées poussent mieux si l’environnement est favorable. Oh, je ne dis pas que vous devriez transformer votre bureau en salle de jeux multicolore (quoique, cela pourrait aider).

Car vous pouvez atteindre le même résultat dans vous lancer dans des achats de mobilier fuchia estampillé Valérie Damidot.

L’astuces ? Identifiez vos moments à idées.

Par exemple, je sais chaque semaine ce que je dois faire avec TraficMania. Ce sera soit une semaine « article », soit une semaine « vente », et ainsi de suite.

Je sais également les sujets que je aborder. Je prépare cela de longue date. Mais j’ai souvent des doutes sur un titre, ou une campagne de vente, par exemple.

Mais je sais également à quel moment de la journée je trouve les réponses à ces nombreuses questions. Pour moi, (et je sais que cela semble un peu bateau), c’est toujours après avoir amené ma fille à l’école. En retournant à pied vers mon appart.

C’est là, sur le trottoir, en marchant, que je me dis : « voilà, je vais faire comme ça ».  Systématiquement. C’est sans doute dû au fait que je dois commencer à bosser dans les 10 minutes. Ça m’active le ciboulot.

Donc si une question reste sans réponse, j’attends juste le bon moment.

Pour vous, ce sera peut-être dans votre bain. Ou en vous couchant. Peu importe. Il suffit juste d’identifier cette phase de la journée où les idées viennent naturellement.

Et si ce n’est pas suffisant ? Cassez le rythme. Allez faire un tour dans un musée d’art contemporain (n’est-on pas censé y trouver les œuvres les plus créatives ?). Ou allez marcher une demi-heure.

Mais la cassure permet au cerveau de s’aérer et de relancer a machine.

Et un autre conseil: les idées s'oublient très, très vite. Alors ayez toujours à portée de main de quoi les graver dans le marbre. Comme par exemple:

  • Faire une note vocale ou écrite dans votre smartphone
  • Vous envoyer un sms
  • Avoir un compte Evernote et garder vos précieuses pensées dans le cloud
  • A l'ancienne: utiliser un simple carnet + crayon

6-     Parlez-en autour de vous

Notre métier est solitaire et c’est un problème. Les idées fusent beaucoup plus quand on réfléchit à plusieurs. Et elles sont bien souvent meilleures.

Le mieux ? La personne qui va converser avec vous n’a pas forcément besoin d’être expert (e) en la matière pour vous aider.

Alors parlez de votre blog autour de vous. Demandez aux gens ce qu’ils aimeraient y trouver. Vos amis, votre conjoint(e). Tous échangeront avec vous, et alimenteront votre créativité.

Comment lutter contre la solitude du blogueur ?

Voici comment je m’y prends. J’essaye de garder contact avec mes contacts professionnels. Autres blogueurs, développeurs informatiques. Ils connaissent le métier et 5 minutes au téléphone vous permettent toujours de découvrir un nouvel outil, une nouvelle manière de faire.

Je parle aussi de mon métier et de mes projets avec mes proches qui sont les plus entreprenants, ou qui ont une expérience en entreprise. Même s’ils ne maîtrisent pas les subtilités du blogging, eux aussi cherchent des clients pour faire tourner leur affaire. Leur avis est toujours précieux et source de créativité.

Le flash arrive à ceux qui s’en donnent les moyens

Les idées arrivent parfois par elles-mêmes. Mais ce qui est certain, c’est que vous allez accélérer le processus en étant passionné, persévérant, et en utilisant les contraintes.

Je ne pense pas qu’il existe une méthode complète en 10 étapes pour trouver des idées. Nous ne sommes pas tous égaux en la matière.

D’autant plus que vous avez sans doute plein d'idées, mais que bien souvent, vous n’osez pas les concrétiser.

Parce que la nouveauté implique un saut dans l’inconnu. Parce que le fait d’amener du nouveau peut soulever des critiques. Et cela peut-être terrible. Par exemple, on a longtemps cru que la cause des ulcères était le stress, jusqu’à ce que Warren et Marshall pensent à une bactérie dans les années 80 .

Pensez-vous que leur idée novatrice a soulevé des hourras de la communauté scientifique ?

Absolument pas. Ils ont été traités de guignols pendant des années. Il ont défendu leur idée férocement, en vivant sans doute des moments difficiles. Pour finalement décrocher un prix Nobel en 2005.

Evidemment, vous ne prenez pas ce genre de risque avec votre blog. Même si en ligne, vous n’êtes pas à l’abri des critiques et des jalousies.

Mais pensez simplement à ce que pourrait-être votre blog si vous combiniez deux forces très puissantes : votre créativité et les structures blogging éprouvées. Les structures d'articles sont le squelette de votre blog, et votre créativité représente les organes et les muscles.

Vous pourriez créer des articles listes jamais vu avant. Vous pourriez faire des tutoriels si complets que vos lecteurs n’auraient qu’une envie, suivre votre exemple. Vous pourriez vous différencier de vos concurrents et exister malgré la concurrence.

Les idées sont en vous. En France, nous ne sommes pas trop habitués à ce qu’on nous pousse à les exprimer. Vos parents vous disaient d’obéir. Vos profs vous disaient de reproduire. Vos patrons vous disaient d’exécuter.

Voulez-vous changer votre point de vue? Vous avez la solution, en vous.

Je vous demande juste de chercher, et vous trouverez.

Partagez les bonnes pratiques, merci!
  •   
  •  
  •  
  •  
André Dubois
 

En ce moment, André doit être encore en train d'écrire un article de 3000 mots. Tout cela pour un objectif: vous apprendre à bloguer si bien que vous pourrez en vivre.

Cliquez ICI pour laisser votre commentaire 11 commentaires
Abdou khadre Diakhaté

Bonjour André,

Excellent article comme d’habitude.

Ce qui est difficile pour moi est d’écrire la première phrase de mon article. Mais une fois que je suis dedans, les idées viennent natutellement.

Il faut lire comme tu le dis, consulter les articles de ses concurrents. Pour nourrir sa réflexion et avoir de nouvelles idées.

Tu as raison quand tu dis qu’il y a des moments de la journée ou des lieux où les idées viennent. Pour moi c’est quand je suis sur mon vélo.

Merci pour cet article André

Répondre
    André Dubois

    ah oui, les sports d’endurance marchent bien pour vider la tête et relancer la pompe à idée: vélo, course à pied, longueurs de piscine…

    Répondre
PAul

Bonjour André,

merci pour cet article de grande qualité comme d’habitude!
C’est vrai que plus on se rendra disponible pour un sujet et plus les idées viendront d’elles même, nourrissant ainsi d’autres idées. Le fait de beaucoup réfléchir à un sujet permet aussi de l’appréhender dans sa globalité, ce qui apporte…de nouvelles idées.
Donc réflexion et curiosité sont 2 qualités indispensables pour la créativité et donc à entretenir : une fois que l’on a cueillit les légumes, il nous faut les cuisiner en un plat gouteux et savoureux, quit à prendre des risques.
A bientôt

Répondre
rey

Bonsoir André,comment allez-vous?Je voudrais me permettre d’ajouter à votre excellent point de vu que créativité et opportunité sont très liées aussi! Et que si nous favorisons les opportunités comme justement vous le dites en envoyant des mails à d’autres blogueurs,il est clair que les idées viendront aussi bien plus facilement,il faut s’ouvrir oui et ne pas avoir peur de lâcher de sa personne,et d’y mettre beaucoup du sien. Mais quand on travaille on est récompensé et quoiqu’on en dise, même si on rencontre des moments difficiles et de faiblesse parfois,on peut compter sur notre force, et tout ce qu’on a accompli!Ce sont les débuts d’une activité les plus difficiles mais on a le rythme de croisière, tout va mieux;Après tout est question de persévérance!

Répondre
Christine COLAS

Bonsoir André,

D’abord bravo pour ton article, je démarre un blog et il m’a amené à me poser des questions qui vont me faire avancer.
Je relève l’ouvrage dont tu as parlé et que j’aimerais lire (« It’s not all about me » de Robin Dreeke).
Je n’ai pas encore écrit mon premier article et je n’avance pas très vite car je travaille à temps partiel à côté…
En général, les idées me viennent au moment ou je m’y attends le moins après avoir réfléchi plusieurs fois au sujet qui m’intéresse.

Merci encore pour tes conseils

Christine

Répondre
    André Dubois

    Ecrire ton premier article n’est pas la priorité, la priorité est de construire ta liste d’inscrits. Tu trouveras de nombreux article sur ce blog où je détaille cela.

    Répondre
benjamin

Salut André, un article qui change, merci 🙂
Marrant car j’ai lu 2 livres sur ces sujets depuis le début d’année, que je conseille d’ailleurs.
– Les vertus de l’échec de Charles Pépin
– The business idea factory de Andrii Sedniev

Répondre
Rémy de BlogPro

Bonjour André, « Chaque semaine, créer un nouveau contenu » ? Certes pas. Voilà 2 ans que je ne crée pratiquement plus d’article pour mon premier blog, qui est toujours en tête sur google.
Le bon blogueur écrit une fois pour toutes. Comment fait-il donc ? C’est là l’un de mes secrets.

Répondre
Emmanuel

Merci pour les conseils, votre ebook est génialement bien présenté je vais mettre en application ce que j’ai appris un grand merci .

Répondre

Laisser un commentaire: