30

Comment avoir plus de commentaires sur votre blog en 3 étapes

bulles montrants un commentaireVous avez franchi un grand pas en commençant avoir du trafic. La bataille incessante que vous menez pour bien écrire et promouvoir vos articles porte ses fruits. Vous voudriez avoir plus de commentaires.

Quel pied, n’est-ce-pas ? A chaque fois que cette courbe bleue de Google Analytics grimpe, un petit sourire de victoire éclaire votre visage.

Vous avez déjà accompli plus que la majorité des blogueurs : vous accrocher, et mettre en place une stratégie trafic efficace. C’est difficile, alors bravo. A vous la fortune et la gloire.

Tout irait pour le mieux dans le meilleur des mondes, sauf que vous n’avez pas de commentaires sur votre blog. Ou plutôt, ils ne sont pas terribles.

C’est rageant. Comme si vous discutiez avec quelqu’un lors d’une soirée, et que la personne vous écoute, puis tourne les talons sans vous répondre.

Envie de l’étrangler.

Oh, et vous avez aussi un peu de gêne.

Car c’est embarrassant de voir ce genre de choses sur 80% de vos articles:

blog peu populaire

Autant de commentaires que de girafes sur la banquise.

Alors si vous faites partie de ceux qui demandent à leurs lecteurs « et vous, qu’en pensez, vous ? », et que personne ne répond, voici de l’aide.

Les 3 piliers des blogs qui ont des commentaires

Pilier n°1 : Il faut du trafic. Pas de visiteurs, pas de commentaires. Basique.

Pilier n°2 : il faut des articles qui soient lus jusqu’au bout. Cela semble tellement évident. Si vos lecteurs baillent d’ennui et se carapatent sur Youtube pour regarder la bande annonce du dernier Star Wars, ils ne laisseront jamais le moindre commentaire sur votre blog.

Regardez :

commentaire de benoit

Pilier n°3 : il faut l’étincelle qui déclenche l’incendie. Pensez aux repas de famille lorsque l’on parle politique. La discussion s’anime. Chacun partage son avis. Pour, contre, bien au contraire. Quand cela touche les gens, ils échangent. Le commentaire est donc une réaction émotionnelle que vous devez déclencher avec vos mots.

Par exemple :

commentaire admiratif

Mais au fait…Ne serait-il pas plus simple de simplement de clôturer ces foutus commentaires, purement et simplement ? Un problème de moins, non ?

L’exemple des gros blogueurs… qui vous induit en erreur

Vous avez remarqué ? Les blogs qui permettent de laisser des commentaires se font de plus en plus rares.

Après tout, si des blogueurs comme Jean Rivière ou Laurent Bourelly ont fermé les commentaires, c’est que cela ne compte pas tant que ça, pas vrai ?

Faux.

Tout est une histoire de taille.

Regardez. Vous devez comprendre que les stratégies qui marchent pour les gros blogs sont différentes de celles qui marchent pour les petits.

J’explique avec un exemple.

  • Quand vous lancez un blog, il est beaucoup plus rentable pour votre trafic de faire des articles invités que de perdre votre temps à faire du SEO.
  • Au contraire, quand vous avez un gros blog, il est beaucoup plus rentable de miser sur le SEO que sur les articles invités.

(A lire: les erreurs les plus fréquentes quand on lance un blog)

Bien des blogueurs échouent parce qu’ils ne choisissent pas la bonne stratégie au bon moment. Et les commentaires sont concernés.

  • Quand vous avez un petit blog, les commentaires sont nécessaires car ils sont un élément de crédibilité. Une preuve sociale qui inspire confiance.
  • Quand vous avez un blog connu avec des dizaines de milliers d’inscrits, vous n’avez plus besoin de construire votre crédibilité. Vous l’avez déjà. Les commentaires deviennent facultatifs.

Vous voyez ? Mick Jagger n’a pas besoin de gagner « the Voice » pour vendre un disque. Un débutant, lui, très probablement.

Les commentaires sont une preuve de crédibilité

La crédibilité est le juge de paix du blogging.

Les sites qui ne sont pas crédibles ne marchent pas, voilà tout.

Pour comprendre, mettez vous à la place de votre visiteur qui débarque que votre site la pour la première fois.

La première chose qu’il se dit en arrivant sur un blog inconnu, avec les commentaires fermés et le comptage des partages désactivé, c’est :

« Personne ne lit ce site, c’est encore un petit blog sans intérêt ».

Un visiteur est comme un touriste perdu dans une ville étrangère. Si vous cherchez un restaurant en visitant Tokyo, vous éviteriez ceux qui ont l’air vide, mais vous seriez en confiance si la salle est pleine.

Sans commentaires, vous avez raté la première impression. Dommage, les visiteurs perdus sont difficiles à ramener.

Par contre, si vos visiteurs tombent sur des chiffres plus importants, comme ici pour mon premier post sur TraficMania, ils sont en confiance.

crédibilité d'un blog

Mais parlons business maintenant.

Il vous faut plus que des lecteurs pour vendre

L’interaction.

Nous connaissons tous la formule de Seith Godin : « Pour vendre, transformez les étrangers en amis, et vous amis en clients. »

Très vrai. Il est terriblement difficile de vendre quoi que soit à du trafic froid.

Mais comment faire ?

Le ciment de la vente en ligne, c’est le lien qui vous unit à votre audience. Et cette relation virtuelle se crée comme n’importe quelle relation humaine. Par l’interaction. Les gens deviennent amis car ils échangent, et s’apprécient petit à petit.

Sur un blog, cette interaction commence avec une lecture d’un article fantastique. Elle se poursuit avec le téléchargement de votre bonus. Elle continue avec un commentaire. Et elle débouchera ensuite sur une vente.

exemple de commentaire interactif créant de la confiance

Mais ce n’est pas le seul intérêt des commentaires.

Les commentaires sont un cadeau

Vous avez du mal à trouver des sujets d’articles, ou le thème de votre formation ? Prêtez-y attention car votre temps est précieux. Ecrire c’est très bien, mais c’est quand même mieux de le faire sur des sujets qui intéressent les lecteurs. Sans l’intérêt des lecteurs, vous n’êtes qu’un écrivain maudit de plus.

Les commentaires sont une mine d’or pour cerner le besoin de votre audience et y répondre.

Regardez :

trouver une inspiration dans un commentaire

Au travers de ce commentaire, j’ai cerné une vraie problématique pour mes lecteurs : comment bien choisir la thématique de son blog. Un sujet de réflexion pour les formations que je prépare.

Les commentaires vous motivent

Je me sens parfois seul face à mon écran. Je repense à ma carrière, brisée par un directeur qui pensait qu’un parent d’handicapé ne peut pas être à 100%. Ou je pense aux mauvais côtés de la vie de blogueur (il y en a, assez peu, mais il y en a).

Alors quand je lis çà, je repars :

commentaire motivant en exemple

Ou celui-ci :

autre exemple de commentaire motivant

J’ai besoin de vous pour y arriver. Cela peut sembler un peu cliché, je le sais. Mais un simple « merci » me donne la force de continuer. Et il en sera de même pour vous.

La motivation a besoin de reconnaissance pour durer. Les commentaires sont les barres vitaminées dans le marathon du blogging.

Twitter n’est pas le concurrent des commentaires

Arguments classique des blogueurs anti-commentaire :

« A l’époque de Twitter et de Facebook, les gens ne commentent plus, ils partagent. »

Faux. Voici pourquoi.

  • Pour commencer, les blogueurs « anti-commentaire » sont souvent des blogueurs qui n’en ont pas. C’est plus facile de faire porter le chapeau aux réseaux sociaux plutôt que de s’interroger sur la qualité de son contenu. Une horloge en panne donne l’heure deux fois par jour.
  • Réseau sociaux et commentaires sont liés. Ils vont ensemble. Les blogs qui ont de nombreux commentaires ont des partages. Les blogs qui n’ont pas de commentaires N’ONT PAS de partages.
  • Regardez votre compte Twitter. C’est un torrent de messages courts, et on les lit rarement avec attention. Twitter est un media à faible crédibilité et faible taux de conversion. Même les blogueurs qui ont 20 000 followers ont du mal à avoir plus de 5 retweets. C’est la raison pour laquelle un tweet n’à quasiment aucun intérêt pour votre crédibilité, contrairement à un commentaire qui vous encense.

Les commentaires sont un indicateur de fan-attitude

J’ai une confession honteuse à vous faire.

Cet article n’aurait jamais du ressembler à çà. Ma première idée était de vous lister des tonnes de méthodes. Un truc du genre « 50 façons d’avoir plus de commentaires sur son blog ».

J’ai commencé à lister mes astuces. Genre cadeaux, concours, contenu masqué, bla bla bla, les trucs que l’on voit partout, mais qui ne marchent pas sur la durée. Vous n’allez pas offrir un cadeau à chaque article, c’est absurde.

Plus j’avançais, plus je trouvais mon article mauvais. J’allais vous donner des « trucs et astuces » (horreur !), alors que ce n’est pas cela qui fait VRAIMENT marcher un blog (c’est la crédibilité et la promotion).

Alors j’ai appuyé sur « effacer » et j’ai supprimé 10 pages de texte.

Car j’ai compris une chose. Une chose dont je n’ai jamais entendu parler dans aucun blog marketing.

La voici :

L’engagement va au-delà du trafic.

J’explique.

Je suis certain que si je vous liste « 50 façons d’avoir des commentaires », je vais faire un carton en termes de trafic. 1000 visiteurs le jour de la publication. (J’en ai fait 800 sur mon dernier article).

Mais c’est une vue court terme, contre-productive, voire suicidaire. Car ce ne sont pas des articles que l’on lit VRAIMENT. Faible engagement.

Si j’arrive déjà à vivre de TraficMania, ce n’est pas parce que j’ai du trafic. Nooooon.

C’est parce que j’ai du trafic engagé et fidèle. Mes lecteurs savent que le genre d’articles de TraficMania ne court pas les rues.

Vous me suivez parce que j’essaye de vous faire vibrer. J’essaye de vous montrer que le blogging ce n’est pas appliquer des petites astuces pour avoir 50 visiteurs en plus.

Bloguer c’est s’investir. Bloguer c’est divertir. Bloguer c’est émouvoir. C’est choquer. C’est donner. C’est exploser les idées reçues.

Et quand la magie des mots se met en place, quand mes émotions vibrent avec les vôtres, nous y sommes.

Là vous commentez. Vous téléchargez mes bonus. Et vous passez des commandes de coaching.

Les commentaires montrent si vos articles touchent au cœur. Ces articles ramènent des clients, tout naturellement, sans jamais faire le marchand de tapis.

Les commentaires sont le thermomètre de votre succès.

Convaincu ?

Alors comment avoir plus de commentaires sur son blog ?

Il ne vous manque plus que l’étincelle qui mettra le feu aux poudres. Le commentaire est une réaction émotionnelle que vous devez déclencher.

Si seulement on pouvait savoir ce qui fait réagir les gens…

Mais attendez, on le sait !

C’est un des buts de la psychologie sociale. L’être humain déclenche une réaction émotionnelle sous certaines conditions, comme le courant électrique allume un sapin de Noël.

Voici les 6 ingrédients qui déclenchent une réaction humaine.

Déclencheur n°1 : les sujets tabous

Vous voulez réagir votre audience ? Mettez sur la table un sujet culturellement tabou.

Premier exemple : peu de sujets sont aussi sensibles en France que l’argent. Tout le monde en veut, mais une fois que l’on en possède, il vaut mieux le cacher car cela provoque des jalousies contrariées.

Quand Olivier Roland parle des revenus des blogueurs, il récolte 204 commentaires. Beaucoup plus que ses autres articles. Et pas des commentaires court genre « merci pour cet article ». Non, des romans de 50 lignes. Touché.

exemple sur le blog d'olivier roland

 

Autre exemple ? Autant les français sont sensibles à l’argent, autant les américains sont puritains. Avoir un langage châtié est très important outre-Atlantique. Alors que les français s’en tapent (après tout, nous sommes le pays de chansons comme la bite à Dudulle).

Regardez cet article de Copyblogger. Il aura suffi un seul mot pour déclencher un torrent de réactions:"mofo". L’abréviation de motherfucker, dont vous comprenez la finesse du propos.

Il y a des pages et des pages de réactions outrées. A tel point que Brian Clark a du fermer le fil.

artcile commenté sur copyblogger

Déclencheur n°2 : les approches inhabituelles

Certains sujets touchent tous vos lecteurs, même s’ils ont été traités un million de fois. Prenez le trafic internet. Il y a autant d’articles de blogs sur le sujet du trafic que d’argent sur le compte de Mark Zuckerberg.

Comment faire réagir vos lecteurs sur tel sujet ? En amenant un regard neuf. Regardez l’article invité « comment ne plus être ignoré » sur le blog Trucs de blogueuse. J’y explique comment avoir du trafic avec les articles invités. Classique. Il a récolté 109 commentaires (en comptant mes réponses).

article publié sur trucs de blogueuse

Pourquoi ?

Parce que je traite du problème trafic sous un angle extrêmement émotionnel, en me mettant à la place d’un blogueur qui se sent dans impasse. Les lecteurs s’y sont retrouvés, ont lu l’article en entier, ont été touché et ont laissé un mot.

Déclencheur n°3 : la polémique

Faites un test.

Prenez partie sur un sujet sensible, et sans concession. Vos lecteurs vont se scinder en deux camps. Les pour. Les contre. Et ils vont commenter.

C’est flagrant sur les sites d’information. Il suffit que le sujet soit très marqué, et le nombre de commentaires explosent.

Par exemple, pourquoi pensez-vous que chaque quotidien en ligne (qu’il soit de droite ou de gauche) publie plus d’articles sur le FN que n’importe quel autre parti ?

Parce que cela fait réagir.

On est vraiment pour, ou vraiment contre. On commente. On argumente. On s’insulte. Sans fin. Des centaines de commentaires.

La triste mécanique stérile du buzz.

Déclencheur n°4: le gros nez rouge

Voilà probablement ce qu’il y a de plus difficile à faire pour un blogueur. Etre drôle. Cela demande un talent et une intelligence rare. Je ne m’y frotte pas, car chaque fois, le résultat me désole.

Tout le monde pense avoir le sens de l’humour, mais ce n’est pas vrai. Le risque d’être mal compris ou de tomber à plat est réel.

Pour les chanceux qui ont la chance d’avoir un plume rigolote, bravo. Le torrent de commentaires est pour vous. Comme par exemple l’ « Odieux connard » et ses interminables, hilarantes et explosives chroniques. Celle sur les selfies récolte 282 commentaires. Parce qu’il a le trafic, l’engagement, et l’étincelle.

selfies

Déclencheur n°5 : surprenez-les

Les gens veulent être étonnés. Pour réussir en blogging, vous devez parler de la même chose que tout le monde, mais différemment.

Avoir un regard neuf et orignal sur un sujet qui passionne les foules, c’est une des clés (pas la seule, attention).

C’est ce que j’essaye de faire modestement. Aller au-delà de ce que vous avez déjà lu sur le webmarketing. En plus complet, plus pertinent, plus utile, et mieux écrit.

Alors au lieu de quémander un commentaire, proposez le meilleur contenu sur le sujet.

Comment ?

  • Rentrez votre idée d’article dans Google.
  • Lisez les 10 premiers résultats.
  • Faites mieux.

Déclencheur n°6 : révélez un secret, ou soyez le premier

Les scoops sont l’énergie vitale de la presse écrite. Ils attirent. Ils suscitent de la surprise. Les gens en parlent.

Vous n’êtes pas journaliste, je sais.

Et vous bloguez peut-être sur un sujet où les scoops ne sont pas légions, comme la géologie. On ne découvre pas un nouveau caillou chaque matin.

Pas grave.

Soyez surprenant dans votre approche, ou révélez tout, gratuitement.

Par exemple:

« J’épouse une de mes étudiantes de géologie : notre histoire »

« Comment obtenir 20% de budget en plus pour sa thèse de géologie, le guide complet ».

Si ce genre d’article n’est jamais disponible en gratuit, vos lecteurs vous remercieront en commentant.

Il y a certainement quelque chose que savez sur votre thématique, et que les autres blogs ne font qu’effleurer.

L’article le plus commenté de TraficMania explique comment j’ai obtenu 1497 pages vues sur mon premier post, en une semaine.

Comment l’expliquer ?

Tout simplement parce que personne n’avait abordé concrètement comment promouvoir son blog après de gros poissons. Du moins, gratuitement.

La récompense est proche.

A vous de prendre un de ces six ingrédients et de l'incorporer dans chacun de vos articles.

Faites-vous du bien.

C’est bon, les commentaires. Honnêtement, je les attends à chaque article. J’aime les lire et y répondre. Même les critiques.

Vous aussi, surement. Parce que c’est l'essence du blogging.

Un blogueur est comme un chanteur

Imaginez-vous, sur une scène de concert. Vous donnez, vous transpirez, vous mettez votre cœur dans le micro.

Et le miracle opère.

Les gens bougent, hurlent, en veulent plus. Ils oublient leurs inhibitions, ils dansent. Ils vous retournent vos efforts.

un blogueur est un chanteur

Vous n’arriverez jamais à faire danser une salle de 2000 personnes en leur disant juste de se remuer.

Idem, les gens ne commenteront jamais si vous leur demandez « et vous, qu’avez-vous à dire, laissez un commentaire ! ». Pourtant, c’est ce que tout le monde fait, bien que cela ne marche pas.

C’est vous le blogueur, c’est votre boulot de donner des articles complets ! Pas celui de vos lecteurs.

Pour que l’audience réponde, vous devez faire comme les artistes talentueux. Vous devez donner une émotion sincère.

Pour les faire vibrer et participer, écrivez à travers leurs yeux. Nommez ce qu'ils ressentent. Nous sommes des animaux émotifs, et nous avons perdu l'habitude en grandissant d'écouter notre instinct.

Brisez le rempart de la raison. Envoyez des flèches dans leurs âmes. Si j'y arrive en parlant de marketing, vous pourrez y arriver dans votre thématique, en cherchant ce qui obsède vos lecteurs.

L'obsession n'est pas rationnelle, mais émotionnelle. Trouvez-là et vos lecteurs se demanderont comment vous faites pour si bien les comprendre.

Je veux simplement que vous y arriviez. Que vous trouviez un chemin qui vous connecte à vos lecteurs.

Pour qu’ils vous disent merci, pour qu’ils sachent que vous êtes là pour eux, que vous les comprenez, que vous les aidez.

Le mieux ?

Ils seront d’accord pour vous payer.

Quel autre métier permet de faire cela ? Guider vos lecteurs, les aider, les encourager, parler de ce que vous aimez, tout en gagnant votre vie.

Vous y avez droit. Les blogs à succès existent.

Et ils ne reposent que sur une chose.

Ce lien invisible et essentiel qui vous unit à votre audience, que vous devez tisser chaque jour.

Partagez les bonnes pratiques, merci!
  •   
  • 9
  • 6
  • 1
André Dubois
 

En ce moment, André doit être encore en train d'écrire un article de 3000 mots. Tout cela pour un objectif: vous apprendre à bloguer si bien que vous pourrez en vivre.

Cliquez ICI pour laisser votre commentaire 30 commentaires
Aurélien RIEU

Salut André

Ravi de te laisser un commentaire (constructif pour tes lecteurs j’espère).

Je vais nuancer tes propos en relatant ma propre expérience.

Sur mon premier blog (niche très réduite mais seul dans la concurrence), les commentaires ont vite pris.
Résultats des courses:
je me suis retrouvé avec 1 commentaire désobligeant ou à modérer pour 20 constructifs (positifs).
Cela devient vite prise de tête et puis surtout cela fait perdre du temps.

Pour mon second blog, niche plus large avec concurrence forte, je voulais donner beaucoup de valeur ajoutée
à mes commentaires (justement pour prouver ma crédibilité).

Mais là encore c’est une perte de temps, car les personnes motivés et « fan » de ton travail passent à l’action !

Pour les autres, ils te font patauger dans des allers-retours de commentaires qui deviennent au final stériles.

Conclusion ?

Je ferme les commentaires pour les visiteurs et j’ouvre une partie commentaire que pour mes prospects.
En effet, je me suis rendu compte que c’était un bon premier filtre….

P.S: pas besoin de constater que tu as des tonnes de commentaires pour se rendre compte de ta crédibilité !
Pour cela, il suffit de lire un de tes articles !

Répondre
    André Dubois

    C’est vrai, le troll est un souci. J’ai pris le parti de les gérer. Je pense que cette interaction avec les visiteurs est essentielle. Parce que sur mon blog, on voit les quantités de partage et de commentaire avant le post.

    Répondre
Sébastien Drouin

Je ne te rejoins pas du tout sur une partie de ton constat : j’ai de nombreux de partages, environ 13 000 visites par mois, je suis bien suivi sur les réseaux sociaux, mais dans l’ensemble j’ai peu de commentaires… Si mon contenu n’était pas de qualité, je n’aurai pas autant de trafic et de partages.

En revanche, je suis totalement d’accord avec toi sur les articles suscitant les commentaires (même s’ils sont peu nombreux), qui plus largement sont aussi ceux qui attirent aussi du trafic et génèrent des partages.

Répondre
    André Dubois

    d’accord, dans ce cas il peut être rentable d’essayer de produire des articles qui amènenent les deux. Il semble bien qu’il y ait un lien.

    Répondre
Taty Chantal

Hello André ! Un article long et passionnant d’autant qu’il vient me confirmer l’importance des commentaires et oui oui oui, que c’est bon de lire des commentaires lorsqu’on a mis tout son cœur à écrire un article !
J’aimerai te suggérer un article en continuité, me semble-t-il avec celui-ci, et qui me « taraude » : dans mes commentaires j’ai beaucoup de blogueurs qui traitent du développement personnel (au sens large du terme) mais comment aller chercher « la personne lambda » qui a vraiment besoin d’aide parce que, en dehors de mes amis blogueurs, c’est elle que je veux atteindre et elle n’a pas de blog, alors OK et heureusement, j’en ai mais j’en veux plus !! j’ai remarqué que cette personne s’inscrit et suit mes actualités mais ne va pas forcément commenter…
merci en tous cas, j’aime beaucoup te suivre et lire tes conseils, à bientôt !

Répondre
    André Dubois

    Oui, il y encore des blogueurs qui pensent que saturer les commentaires va leur ramener du trafic… Peut etre une poignée de visiteurs, tout au plus. C’est le jeu. Si leur commentaire est valable, c’est bon pour toi de toute façon.

    Pour trouver des lecteurs, dis toi qu’ils sont sur tous les blogs de développement personnels. Essayes donc de proposer des articles invités de haute volée pour te faire connaitre.

    Répondre
Mireo-Créations

Bonjour André . Merci pour cet article encore une fois plein de bon sens et d’enthousiasme. Vous insufflez à votre lectorat des ondes positives encourageantes? Maintenant … pour mettre en place ces conseils, il faut prendre le temps de réfléchir, d’analyser où l’on pêche, l’écrire, et ensuite mettre noir sur blanc une stratégie. C’est du moins comme ça que je vois le processus pour repérer ses erreurs et progresser.
Continuez à nous « enrichir » de conseils pour nous « enrichir » concrètement ensuite.
Belle journée
Mireille de Mireo-Créations

Répondre
    André Dubois

    Merci Mireille. Oui, vous avez raison, bien penser son artuicle est très important. Qu’allez vous enseigner? Comment? Serez vous surprenante? Comment garder vos lecteurs scotchés à vos mots.

    Répondre
jean-claude

Bonjour André,
Encore un article inattendu et tellement réaliste. Pour ma part, je m’arrache les cheveux de n’avoir pratiquement aucune réaction lors de la publication d’un nouvelle article.
J’essaie de modulé ma façon de présenter les choses mais les commentaires restent rares. Je suis content d’avoir retrouvé dans vos exemples un de mes commentaires. Un commentaire assez long, ce qui ne m’arrive que rarement sur d’autres blogs.
Je suis à l’aise chez vous, de plus de par la qualité de vos articles, vous donnez à vos lecteurs envie de partager, c’est ce qu’il me manque.
Je vais m’accrocher et continuer. J’ai fais quelques progrès en vous lisant et j’espère continuer à m’améliorer.
Vivement le prochain billet …

Répondre
    André Dubois

    Merci. Pour avoir des commentaires, il faut: du trafic, que l’article soit lu jusqu’au bout, et un déclencheur qui interpelle les gens. Continuez Jean-Claude.

    Répondre
Isabelle Rio

Merci, merci 1000 fois Mr Dubois pour le travail que vous faites, vous êtes inspirants, authentiques, un vrai pro !!
Même si les articles longs ne rebutent un peu normalement, je suis suspendue à vos mots, paragraphe après paragraphe, la présentation est aérée, agréable. Super !! Continuez de nous partager votre expertise !
Article très, très intéressant, passionnant même !
Y’a plus qu’à mettre en oeuvre tous vos judicieux conseils !! Par où commencer ?!! Ah si, je sais, être fidèle à soi-même, donner de la qualité et de la valeur à sa communauté, partager, faire les choses avec passion !!
Très belle continuation ! Bravo pour votre implication professionnelle et familiale ! Bravo pour les choix que vous faites ! Prenez soin de vous.
Isabelle

Répondre
Agence web Paris

Excellent ! Je vous remercie pour cet article pertinent et complet. Même si je le trouve un peu long mais il est vraiment accrochant. Je confirme que les commentaires ne sont que le reflet de la crédibilité de l’article, qui, s’il touche le lecteur, ce dernier va certes réagir et laisser un message pour l’auteur.
Bonne continuation,

Répondre
cassius

Bravo le gars, j’apprend beaucoup de choses avec toi. Tes articles sont hyper captivants. Tu es dans mes sites favoris.

Personnellement, mon blog est récent, je ne génère pas forcément beaucoup de commentaires même si j’aimerais beaucoup.

Par contre, mon blog a fait le buzz à deux reprises, la première fois c’est arrivé au troisième article publié. A ce jour, mon blog a généré plus de 7 000 partages dans les réseaux sociaux pour seulement 9 articles publiés.

J’ai encore du boulot pour développer mon audience à moi. Tout de même j’arrive à faire le buzz sans problème en m’alliant avec les bonnes personnes, les bons ambassadeurs de mon blog. Toujours est-il que pour moi je donne beaucoup pour la qualité de mes contenus.

Merci bro

Répondre
Oliv'

Je poste un commentaire ici, mais j’aurai pu le faire sur n’importe lequel de tes articles.

C’est très intéressant de lire tes conseils, et tu me rassures sur le fait que les longs articles ne sont pas des écueils, au contraire. Bon, il y a d’autres points sur lesquels tu m’inquiètes : la route est longue 🙂

Merci pour tout ces partages.

Oliv’

Répondre
Pascal

Vos conseils sont bons mais surtout c’est la façon dont vous les rédigez qui est pertinente. La patte est vraiment plus fraiche que celle d’abondance 🙂

Répondre
Jérôme Perrin

100% d’accord sur l’importance de l’humour.

L’humour relie les âmes entre elles.

Euh, quand les gens ont de l’humour, bien sûr 🙂

Jérôme
http://agenceweb-jforjay.com

Répondre
Patrick

Bonjour André, je suis tombé sur ton blog par l’intermédiaire de Facebook, super article. Pour moi qui débute dans les blogs ton site est un couteau suisse.
Merci
Patrick
http://patrickmaire.fr

Répondre
Maintenance informatique Paris

Faut séduire le lecteur mais avant ça plaire à google, si l’on souhaite générer du tafic !

Répondre
    André Dubois

    C’est l’inverse. Séduisez le lecteur et vous plairez à Google. Taux de rebond faible, audience fidèle, article lue en entier…Google le voit et le prends en compte pour son classement.

    Répondre
Accessoire informatique

Les commentaires sont aussi signe de popularité du blog !

Merci pour l’article,

Répondre
    André Dubois

    oui, mais c’est surtout un signe que l’article a touché le lecteur. Tu as des blogs aux trafics énormes qui n’ont quasiment pas de com.

    Répondre
Jocelyn

Bonjour André,

En lisant quelques uns de tes articles je savais ce que j’avais oublié sur les miens : Apporter de la valeur mais avec sa personnalité, de prendre position. Tu le fais bien et c’est plaisant à lire au final.
Je les ai donc mis à jour.

Merci et à bientôt !

Répondre
    André Dubois

    Oui, il faut mettre une patte que tes lecteurs apprécient, c’est comme cela que tu fidélises

    Répondre
Emmaevadiary

Merci pour cet article instructif. Je ne parviens pas à avoir de commentaires et d’accrocher une communauté. Je me demande ce qui ne va pas sur mon blog. Pourriez-vous me conseiller ?
Merci beaucoup.

Répondre
    André Dubois

    Je pense simplement qu’il y a déjà des milliers de blogs beauté comme le votre. La concurrence est rude. Il faut apporter plus de valeur dans votre contenu, créer plus de lien avec vos lecteurs avec de l’écriture empathique, et faire plus de promotion.

    Répondre

Laisser un commentaire: