46

Le blogging n’est pas pour vous

image illustrant un blogJuin 2013, Lyon.

« Vous avez été absent la semaine dernière, vous quittez l’entreprise. Soit on négocie une rupture conventionnelle, soit c’est le conflit ».

J’ai mis trois ou quatre secondes à réaliser ce qu’il se passe. C’est sérieux.

Mon patron me vire, froidement. Il baisse les yeux vers son bureau, pas fier de lui. Il est en train de faire une saloperie, et il le sait.

Je suis juste épuisé par mon fils de 3 ans. A cette époque, il trouvait rigolo de chanter toutes les nuits, entre 2 heures et 6 heures du matin. Essayez d’expliquer à un autiste sévère que vous avez besoin de sommeil. Dieu merci, il ne réveillait pas ma fille.

La caféine me fait tenir, mais pour mon boss, ce n’est pas assez.

Je lui demande encore:« Mais, quel est le problème, concrètement. Mon budget est tenu. Mes projets sont tous à jour. Les taux de service sont dans le vert. »

Il ne veut pas se justifier. Il répète : « Vous quittez l’entreprise. Soit on négocie une rupture conventionnelle, soit c’est le conflit. Vous quittez l’entreprise, de toute façon. »

Colère et injustice.

Voilà quelques semaines qu’il ne me parle plus, mais m’écrit des emails. Inhabituel. Je sens un point rouge de sniper dans mon dos. Un jour, sans que je comprenne objectivement pourquoi, mon responsable est devenu hostile.

Il y a des signes avant-coureurs. Les bruits de couloir. Les réunions auxquelles vous n’êtes plus convié. Les consignes écrites intenables qui remplacent l’oral.

Vendredi dernier, la pression est devenue trop forte, et j’ai dégueulé au travail, pour la première fois de ma vie. Deux fois dans l’après-midi.

Mon généraliste a pris ma tension, et m’a arrêté une semaine.

Après 2 jours d’arrêt, PDG (pue de la gueule) m’a fait contrôler. Le contrôleur en était presque gêné. Il n’avait jamais dû valider un arrêt d’une semaine. Il confirme mon arrêt.

Retour dans le bureau de mon boss.

PDG est décidé. « Rentrez chez vous. Je vous dispense d’activité. On se revoit demain, et vous me direz quelle solution vous choisissez. Point barre. »

De retour chez moi à 11 heures. Mais avant, réflexe de survie, je me maile tout ce qui montre que mon travail est bien fait.

Ma femme me demande pourquoi je suis là si tôt. Je me suis fait viré. Mon fils est déglingué, mon épouse lutte pour le sortir de sa prison mentale, et l’autre ne trouve rien de mieux que de briser ma carrière.

Pour la première fois de ma vie, j’ai peur du futur. L’angoisse s’est rajoutée au chagrin. Chose rare, je fume une clope. Je pense à mes enfants. Qu’est-ce qu’on va devenir ?

Et je me ressaisis.

Je passe quelques coups de fils. Des amis sûrs, puis un avocat.

Résumé de la discussion :

« Si j’ai bien compris, on vous vire de retour d’arrêt maladie, seulement le second en 2 ans, et juste après un contrôle ? Vos indicateurs sont tous au vert ? Votre fils est handicapé et malgré cela vous faites le taf ? Ecoutez, c’est classique : voici ce que votre patron va faire. Prendre deux ou trois broutilles, les monter en épingle, et dire que vous êtes incompétent. Mais cela ne trompera pas les juges. »

Je m’en doutais. PDG sait qu’il n’a rien. Je le sais aussi. Les juges le sauront aussi. La seule question, c’est combien.

Alors je choisi le conflit, mec. T’as voulu me briser. Pire, t’as fait planer l’insécurité financière sur la tête de mes gosses... Mais t’as pas de pouvoir sur moi, et voici pourquoi.

Il y a quelque chose que tu ne sais pas.

Ce que PDG ne savait pas, et qui m’a donné l’avantage

J’ai un joker. Mieux, un espoir.

Car depuis 2010, j’ai 2 blogs, et l’autoentreprise qui va avec.

Le premier sur le recrutement. J’ai déjà une jolie liste. Mais toutes mes tentatives de monétisations se sont soldées par des échecs. 600-800 euros, pas de quoi nourrir une famille de quatre.

Le second sur le tir sportif. Liste plus petite. Et en sommeil, depuis les ratés de mon premier site.

J’ai vite pris la décision de monétiser ce blog de niche.

De toute façon, je ne peux plus être salarié :

  • Si j’explique qu’on m’a viré à cause de mon fils autiste, je vais faire peur au recruteur. « Lui, il sera tout le temps absent à cause de son gamin ».
  • Et si j’admets que j’étais incompétent, personne ne me recrutera.

Je suis fait comme rat.

Et devinez quoi : je m’en tape. Car j’ai décidé que c’était le moment de sauter le pas.

Parce que je ne veux plus de chef. Je ne veux plus être prisonnier d’un emploi.

Je veux bosser de chez moi. Pour soulager ma femme qui veut retravailler. Pour être présent pour mon fils. Et pour prendre mes propres décisions. Diriger ma vie.

Alors oui, conflit.

Tu as élégamment menacé de salir ma réputation si je n’accepte pas ta rupture conventionnelle ? Mais je m’en fous, j’ai déjà une entreprise ! Et je sais deux choses.

  • Je vais gagner aux prud’hommes (ce qui s'est effectivement passé).
  • Je ne serai plus jamais salarié. Alors ton chantage à la réputation…

Je tente le plus gros pari de ma vie. Il est hors de question que mon blog de niche échoue, parce que je n’ai pas d’autres solutions dans mon chapeau.

Le blogging n’est pas pour vous

« Chérie, ne t‘inquiètes pas. Je vais vendre des cours de ball-trap en ligne !»

Avouez que j’ai de la chance, quand même. Car ma femme ne m’a pas jeté la vaisselle à la figure quand je lui ai parlé de mon plan. Ce qui, en toute logique, aurait été la réaction normale.

« Je te fais confiance, André. »

Pour la petite histoire, j’ai lancé mon produit tir sportif fin septembre 2013. Et fin octobre, le compteur était à 7000 euros. Ma nouvelle vie de blogueur professionnel a commencé, et je ne suis jamais revenu en arrière.

Mais vous savez quoi ? Ce montant n’a pas d’importance. Car depuis, je travaille chez moi, libre. Mon fils a incroyablement progressé. Puis, j’ai développé un des meilleurs blogs francophones, TraficMania. Avec la ventes de mes formations, j’ai acheté un bel appartement à Lyon. Je paye fièrement mes (lourds) impôts en France.

Et j’ai plus d’idées que de temps.

Mais le plus important, c’est ce que j’ai compris. C’est ce qui m’a fait réussir ce projet complètement fou, au moment le plus difficile de ma vie.

Voici le secret :

LE BLOGGING N’EST PAS POUR VOUS. LE BLOGGING EST POUR VOS LECTEURS.

Et ça change tout.

Le blogging n’est pas là pour vous faire gagner de l’argent. Le blogging est là pour que vous aidiez votre audience.

Votre blog ne se développera pas parce que vous testez des hacks et astuces « magiques » qui n’existent pas. Votre blog marchera parce que vos lecteurs peuvent changer leur vie.

Et c’est ce que nous faisons.

Un jour, un lecteur de mon blog de tir sportif m’a écrit pour me dire qu’il avait réalisé son premier 25/25, et qu’il avait fêté cela avec ses amis.

Un autre jour, une cliente TraficMania m’a annoncé qu’elle avait franchi le cap des 20 000 euros de vente mensuelles, et que son existence était transformée au-delà de ses rêves.

C’est parfois de grandes choses, parfois de petites. Et c’est ainsi tous les jours.

Vous êtes un magicien. Car vous avez le pouvoir de changer la vie de ceux qui vous lisent. Utilisez ce pouvoir.

L’argent est important, mais c’est une conséquence, pas le but

Ma première année de blogging tourna autour de 32 000 euros de ventes. Moins que mon ancien salaire.

Vous savez quoi ? Je ne serais jamais retourné en arrière. Parce que la liberté de ce métier est incomparable.

Aujourd’hui, je gagne bien plus que mon ancien patron. En travaillant 5 ou 6 fois moins que lui. Je ne rends de compte à personne. Il se fait un ulcère, moi j’ai le temps de lire, de cramer mon abonnement Netflix, de m’occuper de mes enfants, et de faire 6 heures de jujitsu par semaine.

Tout ceci n’a pas été le but. Mais une simple conséquence.

Et ça a commencé avec une idée, toute simple.

Au lieu de me dire « comment faire un max de blé avec mon blog de tir », je me suis dit : « comment je peux aider les gens à progresser dans ce sport ? »

Et j’ai continué avec TraficMania. Je me suis simplement demandé comment vous donner envie d’entreprendre, et comment vous aider à réussir en blogging.

La réponse ?

C’est ce genre d’article, qui devrait vous inspirer. C’est aussi en vous disant la vérité. Oui, le blogging demande du temps, du moins au début. Oui, c’est difficile. Oui, le taux d’échec est élevé…

…mais surtout par ce que les gens pensent « argent » au lieu de penser « lecteurs ».

Aidez vos lecteurs. Emouvez-les. Etonnez-les. Secouez-les.

Le blogging n’est pas pour vous. Le blogging est pour eux. Et l’argent viendra, croyez-moi.

Alors faites-moi une promesse

Ne vous arrêtez pas au premier échec. Ce métier s’apprend à la dure. Et arrêtez de chercher des hacks et astuces magiques.

Faites simplement trois choses :

  1. Demandez-vous comment vous pourriez aider vos lecteurs.
  2. Puis, donnez cette solution, en écrivant le meilleur article possible. Utile, et émotionnel à la fois. Oui, c'est dur à faire.
  3. Et passez un peu de temps à promouvoir ce contenu. En le proposant en article invité sur un gros blog de votre thématique, par exemple.

Vous verrez. Plus vous répéterez l’opération, et plus vous vous installerez dans votre thématique. Plus vous deviendrez celui ou celle que les gens veulent lire.

Et vous aurez tout gagné. Au lieu d’envoyer votre newsletter, les gens l’attendront. Au lieu de pousser la vente de vos produits, les gens vous les demanderont.

Et les ventes suivront. Par exemple, sur TraficMania, je reçois chaque semaine des demandes de rédactions de pages de ventes, alors que je ne pousse pas vraiment cette offre. Et les gens sont prêts à me payer très, très cher.

Pourquoi ? Tout simplement parce que mes articles touchent les gens, et mes clients voudraient que leurs pages touchent aussi leur audience.

Cela demande plus de sincérité que de talent. L’écriture vient en pratiquant, je vous le promets.

Voilà. Vous connaissez le secret du blogging. Comme toutes les belles idées, elle est simple. C’est juste à vous de vous acharner.

Comment aller vous aider votre audience aujourd’hui ?

André Dubois
 

En ce moment, André doit être encore en train d'écrire un article de 3000 mots. Tout cela pour un objectif: vous apprendre à bloguer si bien que vous pourrez en vivre.

Cliquez ICI pour commenter 46 commentaires
Miss Pat"

André, ton article est superbement bien écrit. Il touche évidemment, il prend aux tripes. Il donne envie de monter un beau projet, de se battre. Bravo à toi, à ton courage, à ta famille.

Répondre
    André Dubois

    Merci Miss Pat

    Répondre
Lisa El Yacoubi

Ton blog est formidable on y trouve des merveilles. Ton article confirme ce que je pensais déjà quand on se lance dans l’entrepreneuriat c’est qu’on n’a pas le choix. C’est pour ça avant tout que ce n’est pas pour tout le monde 😉

Répondre
    André Dubois

    Pas le choix… en tout cas, c’est le fait de me retrouver le couteau sous la gorge qui m’a aidé, brutalement. Certains y arrivent tout de m^me sans se retrouver non plus dans des situations extrêmes.

    Répondre
Emmanuel

Bonjour André,

Je te remercie pour cette histoire très touchante et très bien écrite. L’histoire ne dit pas si vous avez gagné aux prud’hommes.
En tout cas, cela m’encourage, car pour l’instant, je n’ai gagné que 100 euros avec mes produits en ligne.

J’ai acheté aussi une de vos formations, elle est de très bonne qualité. Merci.

Bonne continuation.

Répondre
    André Dubois

    Oui j’ai gagné (je le rajoute dans le post). Merci et bon courage Emmanuel!

    Répondre
Régis

Salut André,

Merci pour cet article très inspirant et encourageant !

Tu confirmes ce que je pressentais depuis peu.

Bonne continuation…

Répondre
Stéphanie

Superbe article.
Quelle histoire, quel parcours.
Maintenant il faut appliquer tes conseils…
Bravo pour tout ce courage et cette belle réussite.

Stéphanie

Répondre
    André Dubois

    Tu sais, ce n’est pas si exceptionnel. Des tas de gens ont des gamins handicapés, des tas de gens perdent leur taf… J’ai juste bien réussi à retomber sur mes pattes.

    Répondre
Manon

Wah, magnifique article, merci pour ce témoignage personnel poignant. Je suis ton travail justement pour ton authenticité qui te démarque largement des autres bloggeurs. Tes conseils sont précieux et tu les maîtrises tellement bien, je suis très admirative ! Encore merci et bravo pour tout ce que tu accomplis et nous transmets. Bien à toi.

Répondre
    André Dubois

    Merci Manon, essayes toi aussi de faire ce genre de posts sur ton blog!

    Répondre
Hamat

C’est un plaisir de te lire ! Merci de nous motiver à aller de l’avant avec le blogging!

Répondre
Caroline

Bonjour André,
Je suis l’une de tes clientes et lectrices.
Je rejoins le commentaire de Manon, ton authenticité te différencie énormément.
Loin du marketing qui « roule des mécaniques », ton approche est posée, « ne se la raconte pas », et ça fait du bien.
Ton article remue, et merci pour ça.
Je suis dans la phase de stagnation, par peur de me lancer. Ton témoignage est un joli coup de pied au cul.

Répondre
    André Dubois

    Lance toi, commence une petite action avant la fin de la semaine!

    Répondre
Surmely

Quel parcours inspirant! Je vous ai découvert il y a quelques semaines et je ne vous lache plus, je suis profondément reconnaissante car j’apprend tout les jours grâce à vos contenus et formations. Merciii

Répondre
Perdre Son Temps

J’aime beaucoup la stratégie derrière cet article. Très finement joué. En plus l’article est intéressant. C’est d’autant plus instructif quand on sait lire derrière le texte. Bravo!

Répondre
    André Dubois

    Content que cela te plaise!

    Répondre
Nassim

Ca fait longtemps que je te suis maintenant, et tu arrives toujours à me surprendre par la qualité de tes posts. Tu as mis la barre trop haut mec !

Répondre
Elodie

Encore un bien bel article que tu nous proposes…plein d’authencité et d’émotions…une formation pour manier la plume comme tu le faissi bien serait-elle en prévision?
En tous cas, je remercie ton boss de t’avoir licencié et que ce blog existe aujourd’hui!

Répondre
    André Dubois

    Il y en a une : créer et planifier un an de contenu

    Répondre
Franz

Top, comme toujours mon dédé !

Répondre
    André Dubois

    Merci Mon Frantz

    Répondre
Wilfrid VERBANCK

Bonjour André!
Comme toujours tes articles sont de vrais bombes à secouer les tripes!
Cette belle authenticité que tu dégages nous invite à se nourrir de tes précieux conseils.
Tu donnes confiance à ton audience, parce que rien n’est vantardise, marque profonde de respect de tes lecteurs.
Encore merci, je suis vraiment heureux de te lire dans TRAFICMANIA.

Répondre
    André Dubois

    Content que cela te plaise

    Répondre
François HINAULT

WOUAOU ! Génial ton article !
Quand j’ai vu le titre je me suis tout de suite dis « où il veut nous ammener aujourd’hui l’ami André…  » 🙂 Et la conclusion est au top du top bravo !
J’en profite pour une toute petite question… Après bientôt un an je décide enfin de me mettre aux articles invités. Un gros bloggeur de ma thématique a accepté ! Dois-je le publier également sur mon site ou pas ? Ou il faut que je mette juste le titre et un lien qui dirige vers l’article ?
Au final, il y a plus que une question… hi hi

Merci par avance et à bientôt

Répondre
    André Dubois

    Nu le publies pas chez toi, ce serait discourtois. Mais envoie tes inscrits dessus par exemple.

    Répondre
michel

Clairvoyance, originalité de ton qui tranche avec ceux que j’ai suivi jusqu’à maintenant..je regrette de ne pas t’avoir connu plutot André…j’ai juste envie de t’épater à mon tour (vite et bien)…

Répondre
    André Dubois

    je n’attends que cela

    Répondre
anne

andre,cet article m’a beaucoup touchée..je te lis depuis plusieurs mois je ne me suis pas encore lancée vraiment car j’ai 7 enfants dont deux bebes mais j ai plusieurs passions comme l alimentation saine et les medecines naturelles, l education et les enfants et je pense un de ces jours faire appel a toi pour y aller. cet article est magnifique et donne du peps tu merites ton succes pour toi ta famille et tes lecteurs-eleves!

Répondre
    André Dubois

    Content de t’avoir donné du peps Anne.

    Répondre
Gilles

Super alors!!! Après cette lecture, je me sens pousser des plumes, toutes nouvelles!!! Longtemps vivant dans une situation moribonde presque comme celle des derniers jours avec ton ancien employeur, je crois que j’ai plus de droit au doute pour voler haut. Merci encore & bon courage, cher André.

Répondre
    André Dubois

    Bon courage à toi aussi Gilles

    Répondre
christine

Un seul mot : merci ! Merci pour ton authenticité, ton humanité. Rien que de te lire ça donne envie de réussir avec son blog ! Tu m’as boosté encore une fois 🙂
christine

Répondre
    André Dubois

    Merci Christine!

    Répondre
Michael Rousselle

Tiens André on a eu la même expérience, moi je venais pour signer mon contrat de promotion en tant que chef des ventes et le RH me balance un lettre d’entretien préalable au licenciement. Je n’ai pas été aux prud’hommes, ils ont baissé culotte la veille du procés !!!! Pour le blogging, on avance doucement. Tes lecturers sont toujours motivantes, merci

Répondre
    André Dubois

    Oui, ce genre de choses arrivent dans le monde du travail…bien content de bosser à mon compte!

    Répondre
pierre marie KOMENAN

Merci pour tes articles qui sont comme d’habitude, merveilleux. je suis en plein constitution de mon business en ligne et ça me fait un grand bien de suivre ton blog qui depuis un bon moment me conseil sur comment y arrivé. merci beaucoup pour ton inspiration

Répondre
    André Dubois

    Content de pouvoir t’aider!

    Répondre
Tagne

Bonjour!
Merci pour ta sincérité affichée. Tu nous encourage bien dans ce domaine. Ton histoire ressemble étrangement à la mienne. Sauf que je n’ai pas affaire à un patron véreux,mais à tout un système. En effet je suis domicilié dans une zone ou l’insécurité a tout mis par terre. Néanmoins j’ai déjà opté pour le blogging dans un avenir proche. J’ai d’ailleurs une niche ou j’ai une ancienneté de plus de 40 ans. Nul doute qu’avec tes conseils, ce sera très possible. Une fois de plus merci pour la clarté.
Cordialement.

Répondre
    André Dubois

    Ok, bonne chance pour ton projet!

    Répondre
Richard

Salut André..
Ton histoire est touchante et moi elle me va direct aux tripes car soeur as un enfants autiste
(son petit garçon)
Et des fois ses fins de mois sont dificiles et son taf la fatigue un max car elle bosse les w.end etc.(maison de retraite).
De plus elle vien de se separer alors….voila.
Ta formation tombe au bon moment,elle pourras peut etre vivre de son blog et être plus cool dans sa vie..

Répondre
    André Dubois

    Merci Richard.

    Répondre

Commenter: