1

Mes secrets pour rédiger du bon contenu web

Créer du bon contenu web est éreintant, n’est-ce pas ?

Trouver les mots qui sonnent juste. Chaque jour. Chaque semaine. Pendant des années.

Vous avez bien songé à déléguer cette tâche ingrate à un professionnel.

Mais votre business ne vous rapporte pas encore assez.

Alors vous tentez tant bien que mal de sortir des articles potables.

Mais faut bien l’avouer, vous êtes loin, très loin de remporter le Pulitzer.

Vos lecteurs sentent votre inconfort. Ils quittent la page.

Il existe pourtant des petites astuces pour devenir le king du content.

Je vous les donne dans cet article.

Élémentaire, mon cher Watson

Pour produire du bon contenu web, encore faut-il avoir une réserve de bonnes idées.

Et là, va falloir vous mettre en mode Sherlock Holmes, l'esprit constamment en éveil.

Dès que vous lisez un bon bouquin, surlignez les passages intéressants.

Un article de blog inspirant ? Hop, en favori. Mieux, téléchargez l’application Pocket. Génial pour centraliser les histoires, articles et vidéos qui vous plaisent.

Vous regardez un documentaire intéressant ? Trouvez un angle pour l’adapter à votre business.

C’est comme ça qu’un reportage sur les prisons américaines peut être à l’origine d’un article sur le management à la dure.

Ou un documentaire sur Marie Kondo, une vidéo virale sur « Comment mieux s’organiser quand on a un business en ligne ? »

Vous avez 1 heure devant vous ? Filez sur le site Quora. Tapez vos mots clés dans la barre de recherche. Vous aurez toutes les questions que les gens se posent à ce sujet. Plus qu’à piocher 😉

Ah, et dernier p’tit truc, quand vous avez une idée de contenu, ne vous contentez pas de l’écrire. Détaillez chaque point, peu importe si c’est incompréhensible. Vous aurez déjà fait un gros travail.

Bon, et si vraiment vous êtes à court d’idées, je vous donne 10 astuces pour combattre la page blanche.

Ça, c’était mon premier conseil.

On passe à la suite. 

Un bon contenu web est un contenu original

Copier les autres, c’est moche. Vous le savez. En plus, c’est contre-productif. Parce que Google le voit.

Et quand le géant s’en aperçoit, il vous déclasse dans ses pages de recherche.

Certains entrepreneurs se sont cassés le nez avec cette pratique.

Ce qu’il vous faut, c’est trouver votre propre style.

Comment ?

Commencez par étudier les créateurs de contenus que vous admirez. Ensuite, vous utilisez ce que vous apprenez pour développer votre propre style.

Voici un exercice qui peut vous aider :

  • Trouvez 5 blogueurs dont vous aimez lire le style
  • Choisissez, parmi leurs articles, ceux que vous préférez
  • Lisez-les lentement, à haute voix, c’est mieux

Observez :

  1. La première phrase : comment le blogueur happe son lecteur ?
  2. L'introduction : par quels procédés il donne envie de lire la suite ?
  3. Comment l'article est structuré ?
  4. Comment le sujet est développé, les idées présentées ?
  5. Le rythme du texte
  6. L'appel à l'action.

Maintenant…

Rédigez un article pour votre propre site, similaire à celui que vous venez d'étudier. Essayez de formater votre article de la même manière.

Répétez cet exercice pour les quatre articles restants. Lorsque vous aurez terminé, vous aurez 5 articles différents, chacun rédigé dans un style similaire à celui d’un de vos blogs favoris.

Sélectionnez celui qui a été le plus facile à écrire et qui sonne le plus "comme vous". 

Rédigez un 6e article dans ce même style, en apportant quelques changements pour qu'il ait davantage votre patte.

Pour chaque article que vous écrirez, défaites-vous toujours un peu plus de l’influence de votre mentor. Et devenez vous.

Avec votre personnalité. Vos mots. Votre façon de voir le monde.

Le SEO : le combustible d’un bon contenu web

Quand vous êtes sur le point de commencer un nouvel article, rappelez-vous ceci :

« J’écris avant tout pour mon public ».

Cette courte phrase, chers amis, est votre nouveau mantra pour les années à venir.

Et pour viser juste, vous avez un allié de choc : le référencement naturel (SEO pour les intimes).

1.Première étape, vous allez identifier les requêtes clés que tape votre cible.

Prenez un stylo, une feuille de papier, et listez tous les mots clés pertinents, toutes les questions que vos lecteurs seraient susceptibles de rechercher.

C’est fait ?

2.Analysez alors le volume de recherche ainsi que la concurrence pour chaque requête.

Pas assez recherché ?  On vire. Trop concurrentiel ? Pareil.

Ce qu’il vous reste, ce sont les titres de vos prochains articles (à remanier quand même. On voit ça plus bas 😉).

Et n’oubliez pas, une page = un mot clé principal.

3. Structurez votre contenu à l’aide de titres et de sous-titres

Pour un bon contenu web SEO, veillez à inclure votre mot clé principal dans votre h1 et au moins un h2. Ça permet aux robots de bien comprendre de quoi vous parlez.

4.Disséminez le champ sémantique pour chaque mot clé dans le corps de votre texte. C’est-à-dire tous les mots ou expressions en lien avec votre mot clé principal.

Pour un article intitulé « Comment avoir un beau potager ? », on devra retrouver des expressions comme :

-jardinage, jardin, légumes, fruits, plants, semis, clôtures, haies, culture des fruits et légumes, compost, engrais, terre, fumier, paillis, bêcher, etc.

5. Compressez vos images pour bien les optimiser. Cette petite astuce aidera votre site à booster la vitesse de votre blog. Des sites comme PicResize font le travail à votre place.

Ah oui, j’oubliais…

Intégrer vos mots clés dans les balises alt et les titres de vos images.

Voilà, avec un article comme ça, Google va vous adorer.

Vous ne comprenez rien au référencement naturel ? Ce glossaire SEO devrait vous aider. 

Contenu web excellent = texte + visuels

En parlant d’images, jetez un coup d’œil à ces stats :

  • le cerveau traite les images 60 000 fois plus vite que toute autre information
  • 90% des informations transmises au cerveau sont visuelles
  • 40% des personnes réagissent mieux aux informations visuelles qu'aux textes
  • les sites qui utilisent des infographies ont un trafic d’environ 12% supérieur à ceux qui n’en utilisent pas
  • les publications avec des vidéos obtiennent 3 fois plus de backlinks que les autres
  • 83% des consommateurs qui ont regardé une vidéo de marque envisageraient de la partager avec leurs amis
  • les publications Facebook avec des images ont 2,3 fois plus d'engagement que celles sans

(Source : Buzzsumo, Hubspot, Social Science Research Network)

Ai-je besoin d’en dire plus ?

Un titre atomique, c’est 50% d’un contenu extra

Qu’est-ce qui pousse un internaute à lire votre article, regarder votre vidéo YouTube, écouter votre podcast ?

Le titre.

Le problème, c’est que…

Sur 10 internautes qui arrive sur une page, 8 lisent le titre. Et seulement 2 lisent l’article.

Un mauvais titre, c’est 75% de lecteurs de perdu.

Oui, je sais, ça fait mal.

La solution pour convertir au maximum, c’est d’écrire des titres envoûtants.

Des titres qui :

  1. Contiennent un chiffre : les études ont montré que les titres comportant des chiffres génèrent 73% plus d’engagement.
  2. Informent le lecteur sur le bénéfice qu’il va obtenir.
  3. Abordent un problème précis ou s’adresse à une catégorie de personnes en particulier.
  4. Contiennent des mots puissants.
  5. S’adressent directement au lecteur (vous, tu).
  6. Donnent un sentiment d’urgence.
  7. Suscitent la curiosité.
  8. Choquent votre public.

Buzzsumo a récemment analysé 100 millions de titres.

Résultats ?

Les titres qui commencent par ces expressions ont tendance à obtenir le plus de partages :

  • X raisons pour lesquelles…
  • X choses que….
  • Ceci est le/la….
  • Voici comment…
  • X façons de…
  • Voilà pourquoi….
  • Les X meilleurs…
  • Comment….
  • X choses que…
  • Pourquoi vous devriez…

Besoin d’inspiration ? Voici une petite compilation de titres d’articles de blog dans laquelle vous pouvez piocher.

Édition. Édition. Édition.

Votre chef d’œuvre fini, c’est le moment de le passer au laser.

Pour ça :

1.Relisez à voix haute.

Effacez. Reformulez. Synonymez 😊.

Vous n’apprenez pas aux gens à préparer un bon risotto, mais un risotto EXCELLENTISSIME !

Vous ne voulez pas enseigner aux blogueurs comment obtenir plus d’inscrits, mais comment EXPLOSER leur nombre d’abonnés.

2.Vérifiez les fautes d’orthographe aussi. Un bon contenu web est exempt de coquilles.

Insérez des virgules, des points de suspension là où il faut.

Relisez encore.

Je pense qu’on est bon.

2.Formatez votre article :

  • aérez avec des listes à puces
  • coupez les phrases trop longues
  • raccourcissez vos paragraphes

3.Insérez des liens internes. Vous donnerez de la profondeur à votre sujet et ferez baisser le taux de rebond. Google le remarquera, soyez-en sûr.

4.Pensez aussi à proposer des infos qui ne se trouvent pas sur votre blog. Vous serez le blogueur/la blogueuse sympa qui refile ses astuces.

5.Répondez à ces dernières questions pour vérifier que tout est ok :

  • le titre donne-t-il envie ?
  • votre première phrase incite-t-elle à lire la suite ?
  • votre raisonnement suit-il une suite logique ?
  • donnez-vous ce que vous promettez dans le titre ?
  • incitez-vous à l’action ?

Je vous donne une checklist des questions à vous poser avant de publier dans cet article.

Oh bien sûr, cet article n’est que la face cachée de l’iceberg. Il existe encore tout un tas d’autres astuces de rédaction pour rédiger du bon contenu web. Si vous souhaitez améliorer vos textes, je vous invite à télécharger ma formation par mail gratuite qui vous aidera à comprendre comment rédiger pour le web.

Jennifer, du Blog du Rédacteur

Jennifer - Le blog du rédacteur
 

Je suis Jennifer, créatrice du blog du Rédacteur. J'aide les web entrepreneurs à créer de meilleurs contenus pour améliorer leur visibilité, fidéliser leurs prospects et maximiser leurs ventes.

Cliquez ICI pour commenter 1 commentaires