14

De chômeur à entrepreneur en ligne à succès…gagner de l’argent avec un blog

Comment gagner de l'argent avec un blog? Dans cet article, je vais partager avec vous mon parcours, qui m’a amené du chômage à blogueur professionnel. Je vis de mes blogs et autres chaines YouTube depuis 2013. Je fais maintenant partie des anciens.

Vous avez envie de gagner votre vie avec un blog, ou une chaine. Et je sais que votre entourage vous regarde parfois avec des yeux étonnés. Quoi, vivre de çà ? N’importe quoi.

Incrédulité.

On vous prend juste pour un illuminé.

Ce qui est plutôt amusant, sachant que cela fait plus de 10 ans que ce métier existe. Et que la variété des thématiques pour gagner de l’argent est juste incroyable.

Au cours de ces années, j’ai aidé des milliers de personnes dans des thématiques en tout genre.

Cours d’anglais en ligne. Fiches de révision pour les BTS. Méthodes d’apprentissage de la lecture à destination des éducateurs spécialisés. Cours de cuisine en présentiel. Cours de guitare. Guide randonnées extrêmes. Photographie animalière. Cours de management a destination des TPE. Cours de danse en ligne. Investissement immobilier…

Et j’en passe, puisque je ne suis pas au courant du quart des thématiques de mes clients. (Faudrait que je fasse un sondage, tiens).

Pour illustrer toutes les possibilités de l’entreprenariat en ligne, voici mon parcours. J’ai monté nombre de blogs et de chaines. Je continue à en monter (je vais vous parler de mon nouveau projet).

Cela vous prouvera que oui, on peut gagner de l’argent en ligne. Même quand on est père de famille. Même quand on fait le choix de rester et payer ses impôts en France

Premier blog… premier échec et pas de revenu

Mon tout premier blog déchirait.

Franchement.

Je me suis replongé dans mes archives et j’ai relu mes premiers posts. Ils étaient vraiment pas mal. Longs, complets, assez bien écrits. Pas top, mais franchement, je méritais un bon 14/20.

J’avais du trafic, quelques milliers d’inscrits après 18 mois de publication et de promotion.

Et malgré mes efforts et sa qualité, ce blog n’a jamais rien généré de significatif. 800 euros de ventes, en 6 mois.

C’était un blog dédié au recrutement, que j’avais appelé Gestion et Encadrement. Première erreur, c’est vraiment nul comme nom. Et on ne voit pas le rapport avec le recrutement.

Deuxième erreur, beaucoup plus grave : le positionnement était raté. Parler recrutement, CV, et lettres de motivation, pourquoi pas. Problème : je parlais à tout les types de métiers, tous les âges, toutes les qualifications.

Voulant maximiser mes revenus en ayant une audience énorme, je pensais qu’en élargissant, je ferais plus de ventes, alors que c’est généralement l’inverse.

Les blogs recrutement qui vendent des formations sont ceux qui sont ciblés sur des métiers particuliers. Comment bosser dans le cinéma. Comment bosser dans la banque d’affaires. Parce qu’à ce moment-là, votre lecteur se dit « cela me concerne assez pour que je sorte la carte bleue ».

En clair, ce blog intéressant n’amenait pas plus de valeur que n’importe quel bouquin sur la recherche d’emploi vendu 12 euros chez le libraire du coin.

Ce que j’ai appris avec ce blog :

  • Le positionnement est une des clés pour gagner de l’argent sur internet.
  • La qualité de contenu et la promotion de contenu permettent de construire une liste d’inscrits
  • J’ai également appris les bases techniques Wordpress.

Malgré l’échec commercial de ce blog, le bilan reste donc positif en termes d’apprentissage.

Deuxième blog avec lequel j’ai vraiment gagné de l’argent

Quand j’ai créé Gestion et Encadrement, j’habitais dans la Somme. J’étais responsable logistique dans une assez grosse usine.

Bon, on ne va pas se mentir, la baie de Somme, c’est sublime, mais cela ne regorge pas de choses à faire. C’est à cette époque que je me suis dit que j’allais donc m’inscrire dans un club de balltrap (tir sportif aux plateaux d’argiles), histoire d’occuper mes dimanches matin.

Et j’ai tout de suite accroché à ce loisir. Mes résultats, au début ? Catastrophiques. Je me suis donc dit que j’allais prendre des cours. J’ai donc cherché un moniteur, et j’ai constaté à ma grande surprise qu’il n’y en avait quasiment pas.

Ça à fait tilt. Il y avait 20 000 pratiquants en France, peu de profs...

J’ai tout de suite identifié un besoin. Et j’ai vite décidé de créer un blog sur le sujet. Je l’ai appelé le blog du ball-trap.

Mais comment faire un blog sur un sujet sur lequel on débute ? En étant transparent. Mon message était limpide. Je suis débutant, je  « m'auto-forme », je teste ce qui marche, et je partage avec vous mes progrès et mes échecs.

J’ai donc commencé à accumuler les livres sur le sujet sur cette discipline, et le sport en général. Des dizaines. J’en ai encore des cartons remplis.

Et j’ai testé, appliqué. J’ai fait le tri entre ce qui marchait, et ce qui ne marchait pas. Mes résultats sont montés en flèche. Et je racontais tout cela sur mon blog.

Problème : j’avais peu de trafic, car je n’arrivais pas à me faire connaitre. J’ai donc lié des partenariats avec un forum « chasse » pour leur écrire des articles invités. J’ai même fait imprimer des calendriers avec les liens et les logos de mon blog, et en fin d’année, je les ai envoyés à un maximum de clubs en France, ayant récupéré leurs adresses sur le site de la Fédé !

Résultat, le trafic est monté peu à peu, atteignant quelques centaines, puis quelques milliers d’inscrits.

La vie en Somme ne nous plaisant pas, et le comportement de mon fils de deux ans commençant à m’intriguer, nous avons pris la décision de déménager et j’ai alors trouvé un job en région Lyonnaise.

La bascule 2012/2013, mon licenciement, et la monétisation réussie de mon blog

Cette époque est la pire de ma vie.

Tout a failli s’écrouler, en quelques mois.

Dans la Somme, les dames de la crèche nous avaient bien dit que mon fils avait un comportement anormal. Une absence de réponse, une isolation sociale, comme si les autres petits étaient transparents.

Nous l’avions aussi remarqué, et l’inquiétude nous gagnait. Pourquoi est-ce qu’il ne me regardait pas dans les yeux ?

Le diagnostic terrible est tombé peu après notre arrivée à Lyon. Autisme sévère. Pas de langage. Pas d’interactions. Crises.

Ma femme (surtout elle) et moi avons pris le problème à bras le corps. Mais forcément, comment ne pas être ravagé de chagrin, et épuisé par son comportement à l’époque si difficile ?

Je mets les projets blogging en pause.

Et là, le pompon : mon patron décide alors que chaque salarié de l’entreprise devra solder ses congés… sans vérifier que dans mon service, la moitié des gars ont de reliquats de malades, entre 15 jours et 40 à prendre.

Résultat, je perds 30 à 50% de mon équipe pendant 3 mois environ.

Merci patron, brillante décision.

Ce qui devait arriver arrive : la qualité du service baisse. Les clients râlent.

Et je suis si fatigué.

Mon boss fini par me virer à l’été 2013, me traitant d’incompétent, la baisse du taux de service résultant de la décision qu’il a prise dans son coin.

Ecœuré, je prends la décision radicale de quitter le salariat, et de tout miser sur mon blog de tir sportif. J’ai des inscrits, ils sont fidèles, je reçois des mails positifs, ça pourrait le faire…il faut que cela le fasse. Sinon… sinon, je ne sais pas. J’ai peur, pour la première fois de ma vie.

Je me fais virer en juin. Juillet et aout, je créé un premier produit. En septembre, je le propose à mes inscrits… et je gagne plus de 6000 euros.

Vous n’avez pas idée du poids qui s’est enlevé de mes épaules.

J’ai compris alors que je serai blogueur professionnel. Que je travaillerai de chez moi. Que je serai disponible pour fils. J’ai envisagé l’avenir, à nouveau.

J’ai passé les 3 années suivantes à fond sur ce blog. Générant un revenu annuel de 32 000 euros.

Pas dingue, mais de quoi payer le loyer et vivre normalement.

Vendre pour plus de 100 000 euros de formations tir sportif, c’est pas mal quand même pour une micro-niche.

Ce que j’ai retenu de ce blog

  • Une petite niche bien ciblée vaut mieux qu’un large positionnement.
  • S’organiser pour produire du gratuit, du payant, et en faire une promotion de façon régulière est une des clés de la réussite en ligne. Mon expérience en industrie m’a énormément aidé là-dessus.
  • J’ai tout testé sur ce blog. Espace abonnement, ebooks, vidéo, écrit, produits premiums, tunnels, méthodes marketing variées… Ce qui m’a donné une énorme expérience en marketing internet.

2 tentatives suivantes pour gagner de l’argent en ligne, ratées

32000 euros de ventes, c’est pas mal. On en vit, en faisant gaffe, surtout que maintenant que je bossais à la maison, ma femme avait pu reprendre son travail.

Même si c’était inférieur à mon salaire de cadre, je ne serai JAMAIS revenu en arrière. Je vous le dis : une fois que vous commencez à simplement gagner votre vie en ligne, vous ne revenez pas en arrière. La liberté est bien plus appréciable que l’argent.

Mais je voulais développer mon entreprise.

Et je ne sais pas pourquoi, j’ai recommencé mes erreurs de débutants avec 2 projets qui n’ont jamais décollé, pour là encore, des problèmes de positionnement.

J’ai donc créé un blog sur le recrutement des seniors ayant en tête de reprendre mon contenu de Gestion & Encadrement, en l’adaptant au plus de 50 ans.

Par manque d’envie principalement, ce blog n’a jamais décollé.

J’ai ensuite voulu créer un blog dédié au « réseautage ». Pour apprendre aux freelances comment trouver des clients en se créant un réseau. Celui-ci aussi, mal positionné, peu abouti, à été vite abandonné.

Ce que j’ai retenu des 2 échecs blogging

Ces deux échecs ont eu une prise de conscience fondamentale. Au lieu de tenter d’autres projets sans y réfléchir, j’ai décidé de répondre à une question simple.

Pourquoi le blog sur le tir sportif marchait ?

L’idée était de trouver une structure, des raisons objectives du succès, pour dupliquer le modèle sur d’autres thématiques.

Après quelques semaines à me gratter la tête, j’ai découvert et retenu les 3 critères qui ont changé ma vie à jamais, et fait de moi un homme riche.

Un business en ligne marche si 3 piliers sont respectés, et cela ne changera jamais :

  • Il faut le bon positionnement, pour répondre à un besoin du marché
  • Il faut avoir assez de crédibilité, pour convaincre l’audience que vos produits et méthodes vont vraiment les aider. En clair, proposer du contenu qui prouve votre expertise
  • Il faut promouvoir, pour se faire connaitre

Un peu plus d’explications :

C’est le triangle magique. Depuis que j’ai découvert cela, tous mes business en ligne ont réussi.

Car je n’allais pas m’arrêter en si bon chemin.

La création de TraficMania en 2015, le blog qui me fait gagner de l’argent

Tous mes succès et mes échecs, acquis en plusieurs années, m’ont donné une forte expérience en marketing internet.

Et la découverte du triangle magique a été le déclic.

J’avais découvert de quoi alimenter un blog webmarketing qualitatif, à contre-courant, loin de la frime sur internet, et des formations vite fait mal fait qui pullulaient. Et pullulent toujours, hélas.

Ma stratégie ? Long terme.

Contenu qualitatif et testé. Utile. Pas de sur-promesse. Respecter le client. Promotion de contenu.

En 6 mois, TraficMania générait deux fois plus que mon blog de tir sportif.

Pour me motiver à pousser la bête, j’ai décidé de fermer mon blog balltrap. Pour être 100% dédié à mon projet, et me forcer à vaincre ma tendance à procrastiner.

Après une année à vendre uniquement des coachings et des prestations de rédaction, j’ai créé mes premiers cours en ligne.

Puis, pour aller chercher du trafic supplémentaire, j’ai créé la chaine YouTube.

Puis, j’ai embauché une salariée.

TraficMania n’a jamais cessé de croitre. Et aujourd’hui, mes résultats me placent dans le haut du panier webmarketing. Sans avoir eu besoin de mettre en place des stratégies d’évasion fiscale.

Et je continue. Sans le coronavirus, j’aurais proposé un séminaire blogging à Lyon, en juin. Pas grave, ce sera pour plus tard. Mon but est de remplir des grosses salles d’ici 2 ans. Pour le moment, on commencera avec 30 participants.

J’étoffe mon offre produit régulièrement. Cher, mais bon. Je publie plus, puisque la promotion de mon contenu passe désormais à 100% par l’activation de ma liste.

Mon organisation est militaire, et je le redis, c'est la capacité à mettre en place des processus réguliers et les tenir dans le temps fera la différence à long terme.

Et j’ai créé d’autres projets blogging et YouTube pour gagner ma vie.

Puis, quand les process furent stables avec TraficMania, j’ai ré-ouvert mon blog de tir sportif, après une pause de presque 3 ans.

Ce que je retiens de ce blog et chaine YouTube

Le travail long terme créé une accumulation lente et irrésistible. Plus vous êtes qualitatif, régulier, plus vous construisez des succès incroyables, patiemment. L’onde devient une vaguelette, puis une vague, puis un tsunami.

Création éclair d’un blog sur la chasse

Une idée qui aurait pu générer 200 000 euros par an, mais qui ne l’a pas fait.

Un an après le lancement de TraficMania, je me suis dit que j’allais reprendre les techniques de mon blog sur le tir sportif, et les transposer sur un blog dédié aux chasseurs.

Avec 1 millions de pratiquants rien qu’en France, le potentiel est énorme.

Lancement avec un concours , 2190 inscrits en 1 mois. Création de contenu, promotion, création d’un produit.

Ventes totales : 10489 euros. Bof bof.

Alors, échec, ou réussite ?

Coupons la poire en deux. J’ai réussi le lancement, eu du trafic et des inscrits, et fait de jolies ventes. Mais pourquoi pas plus ?

Parce que je n’aimais pas la thématique. Je pensais que j’arriverais à être régulier et persistant sur une thématique qui me gonflait, mais c’est beaucoup plus dur que ce que je pensais. Ce n’est pas juste du business.

Très vite, j’ai publié en dents de scie. Puis de plus en plus rarement. Franchement, je pense que si j’avais été vraiment intéressé par le sujet, j’en aurais fait un gros succès. Mais ce n’est pas mon truc.

J’ai donc fermé ce site il y a quelques semaines, pour passer à autre chose.

Ce que j’ai retenu de ce blog :

  • Ne jamais bloguer sur une thématique dont vous ne partagez pas les valeurs.
  • Les concours marchent et sont des accélérateurs.
  • Je suis capable de créer du contenu sur une multitude de sujet, car j’écris en ligne depuis presque 10 ans.
  • Ne jamais s’attacher à un blog. C’est du business. Si cela ne marche pas, si on aime pas, on ferme, on fait autre chose.

Création d’une chaine YouTube rentable sur les arts martiaux

Il y a quelques années, je me suis inscrit dans le club de Judo et de Jujitsu de mon quartier. J’ai eu le coup de foudre pour le Jujitsu. C’est un sport incroyable. Le MMA, mais avec le respect des valeurs du Judo. Une sorte de fusion entre les coups du Karaté, les projections et le travail au sol du Judo, et les clés de l’Aikido.

Ceinture blanche, je m’y suis mis régulièrement. 6 heures par semaines. Sans le covid19, j’aurais sans doute eu ma ceinture marron en juin. Ce sera pour plus tard.

Je me suis investi dans le fonctionnement du club, et j’ai énormément sympathisé avec mon professeur et la présidente.

Jusqu’à ce que nous ayons eu cette idée : pourquoi ne pas créer une chaine sur le Judo et le Jujitsu, et vendre des cours en ligne.

Banco.

Concours. Lancement de la chaine dojo en ligne. Création de produits. Et çà marche. Je ne communique pas les chiffres de ventes car mon contrat d’association me l’interdit, mais si vous allez voir la chaine, vous verrez que nous avons plus de 21 000 abonnés, et pas mal de vidéos qui ont fait plus de 30 000 vues. Jusqu’à plus de  100 k pour certaines.

Ce que je retiens de ce projet

  • Toujours s’associer avec des gens dont vous partagez les valeurs. Si cela marche, c’est parce que nous sommes alignés, et que nous aimons travailler ensemble.
  • J’ai appris à concevoir des vidéos à plus de 100 000 vues, et j’ai compris les ressorts de leurs succès. Ca, je le garde pour ma formation YouTube 😊
  • Ah oui, il y a eu une autre association volontairement ponctuelle, un projet sur un seul produit, avec Lilian du site de VTT Utagawa (80 000 abonnés). Pfiou, j’en ai fait des choses.

Et maintenant, comment vais-je gagner ma vie ne ligne ?

Je suis en train de lancer un nouveau bébé. Un nouveau blog est sur le point d'apparaitre... en effet...

...Passer de chômeur au bout du rouleau, avoir tant appris du handicap de mon fils, et vivre une vie heureuse malgré tout, cela m’a tanné le cuir.

J’ai assez de bouteille pour tenir un blog/ chaine de développement personnel intéressant.

Il démarre dans les prochains jours.

Je vise très long terme. J’ai fait un petit concours de lancement, et je vais m’appuyer sur de l’écrit et YouTube, comme TraficMania. Je vous laisse chercher, car je ne veux pas mêler les audiences. Ne vous y abonnez pas si vous n’êtes pas vraiment intéressé par le sujet.

Pour le moment, je n’ai rien à y vendre. Je veux monter l’audience, créer du lien avec mes inscrits, et ensuite y vendre des produits économiques en masse. Je ne suis pas pressé. Les affaires sont bonnes et TraficMania est la preuve que le vrai succès sur internet, c’est de durer.

Mon entreprise va donc reposer sur TraficMania, le Judo / Jujitsu, et ce nouveau projet. Les séminaires prendront une grande part à côté de la vente de cours en ligne. La plupart des séminaires sont bidons et hors de prix, et partent dans tous les sens.

 Je veux en faire où je suis le seul intervenant, et sur des sujets précis. Pour que les gens en retirent vraiment du concret. D’abord avec de petites salles, et de plus en plus grandes. A Lyon, je peux monter jusque 3000 participants. J’ai de la marge de progression...

Vous pouvez gagner votre vie en ligne

Oui, vous le pouvez.

En 2013, j’étais au fond du trou. Ma carrière était brisée, mon compte en banque se rapprochait de la ligne rouge, et j’étais moralement cassé.

Un petit blog de niche m’a permis de surmonter cela.

Puis de démarrer un petit empire. J’ai fait des rencontres que je n’aurais jamais faites sans ce changement de vie. J’ai appris une quantité de choses énormes.

Et j’ai beaucoup échoué.

C’est cela, la grande morale de mon histoire. Les échecs sont de bonnes choses. Ils forgent votre expérience. Comme un enfant qui se brule une fois, et qui retient qu’il ne faut pas jouer avec le feu. Une leçon de vie utile.

N’ayez pas peur de l’échec. Cherchez-y le bon côté.

Visez long terme. L’accumulation de contenu qualitatif, à moyen et long terme, le travail de promotion, vous permettra de vous imposer. Un restaurateur met plus de 10 ans de travail acharné avant de gagner sa 3ème étoile.

Vous avez choisi un chemin qui offre une vie fantastique. Liberté. Choix. Ce sont vos moteurs. Quand ce sera dur, repensez à mes échecs. Et dites-vous que le plus important, c’est de continuer, encore et encore.

André Dubois
 

En ce moment, André doit être encore en train d'écrire un article de 3000 mots. Tout cela pour un objectif: vous apprendre à bloguer si bien que vous pourrez en vivre.

Cliquez ICI pour commenter 14 commentaires
Fabrice DJIME

Merci André pour cet article qui donne la pêche !

Décidément, vous êtes vraiment passé maître dans l’art du copywriting…

Congrats !

Fabrice DJIME

Répondre
    André Dubois

    Merci Fabrice, content que ce post te plaise!

    Répondre
Patrick Pottier

Bonjour André,

Merci pour ce témoignage et l’ histoire de cette réussite, c’ est admirable.

Je constate quand même que les réussites (les vraie internet, viennent de personnes qui sont spot ingénieurs de
formation, soit d’ une activité déjà physique au départ (pignon sur rue) transposée sur le web, soit des cadres de
la grande distribution, RH etc, qui sont eux hyper structurés……

Pour des gens comme moi, c’ est flagrant, je retrouve cette constance dans tout ce que je vois sur le net depuis
plusieurs années….

Et la je bloque, et me dit que ce n’ est pas pour moi.

Peut être que je me trompe?

PatrickPottier.

Répondre
    André Dubois

    Salut Patrick, ce qu’on constate souvent, c’est qu’avant de réussir en ligne beaucoup ont connu quelques échecs blogs / chaines. mais ce n’est pas systématique, j’ai croisé quantités de « ptits jeunes » qui se sont lancés dans leur 20aine, sans grosse expérience, et qui ont réussi. On trouve tous les parcours.

    Répondre
Florian RICHARD

Bonjour André,

Tu es une personne très inspirante. Ta formation gratuite d’une heure a complètement changé mon rapport au blogging, et va, je suis sûr, me permettre de vivre de ma passion.

Cet article renferme beaucoup de précieux conseils, qui je l’espère, sera utile à ton audience 🙂

Personnellement, voici ce que je retiens de celui-ci :
– Bien se positionner, et passer du temps à réfléchir à la cible (je ne l’ai pas fait, et je vais surement relancer un autre blog).
– Faire ce que l’on aime, ou du moins, pas des sujets qui nous emm*rde totalement :p
– Échouer vite, mais échouer bien (et toujours apprendre de ses erreurs).
– Avoir assez de crédibilité, et respecter son audience. C’est une de tes forces, et c’est désormais pour cela que je te suis, et que je suis uniquement toi.

Merci beaucoup pour cet article André, et merci infiniment pour tous les conseils présents sur ton blog, et sur ta chaîne YouTube.

Je vais te chercher dans ta nouvelle niche, et te trouver. M’intéressant beaucoup au développement personnel, je suis sûr qu’une personne avec autant de vécu, et avec une éthique aussi irréprochable peut m’aider énormément.

Passe une excellente journée, remplie de paix et d’amour.

Amicalement,
Florian

Répondre
    André Dubois

    Salut Florian, content que cet article fleuve te serve!

    Répondre
Florian

Salut André,

Super parcours depuis 2013, cela me remotive et reboost surtout lorsque l’on a quelques moments de creux qui ne correspondent pas forcément à nos attentes de départ sur certains projets. En plus du contenu intéressant de cet article, il est vraiment très agréable à lire.

Je te souhaite plein de réussite pour ton nouveau projet et merci pour cet article qui m’a reboosté !

Florian

Répondre
    André Dubois

    Content de t’avoir donné ce « coup de motivation » Florian.

    Répondre
Kokou benjamin HOEDOLO

En toutes choses,pensons à remercier le ciel car alpha et oméga est son nom miraculeux; sur ce je le remercie pour toi en lui demandant de t’ajouter une longue vie sur toi,sur ta carrière et sur ta mignonne famille.Franchement mon André ton parcours de devenir un grand meilleur parmi les blogueurs au monde m »a vraiment flatter,sérieusement je t’envie positivement.
Mon nom c’est kokou benjamin HOEDOLO euh je te su depuis en Afrique plus précisément au Bénin,j’ai un projet que j’aimerais débuter ici mais j’ai probablement besoin de tes mots et tes conseils sur ce projet. je me mets en genou pour recevoir ta réponse sur ce courrier.

Merci!

Amicalement.

Répondre
Fabrice

Très pertinent,très motivant,sa donne envie de se lancer une fois pour toute.
Merci André de nous avoir devoilé ce brillant parcours plein de leçons. Au plaisir de te lire. Fabrice.

Répondre
    André Dubois

    Je suis ravi d’avoir pu te motiver, Fabrice! Merci!

    Répondre
Paul Pierrin

Super article ! Je le trouve très captivant, Merci André 🙂

Répondre

Commenter: