73

Lancer un blog et avoir du trafic : les 9 erreurs idiotes à éviter à tout prix

Arriverez-vous à lancer votre blog et avoir des lecteurs?

Cette question hante chaque blogueur quand il choisit son nom de domaine. C’est normal, et pour une très bonne raison. Vous voulez la connaître ?

Votre blog est bien plus qu’un simple site internet. C’est un virage.

Vous tentez ce pari par ce que vous êtes arrivé à un point où quelque chose doit changer. Je le vois tout le temps.

Il s’est passé quelque chose dans votre travail, dans votre famille, ou dans votre existence, et vous avez décidé de vous jeter à l’eau.

C’est noble et courageux.

Mais c’est aussi terriblement angoissant. Que ferez-vous si votre blog ne décolle pas ? Serez-vous définitivement condamné à la routine de votre travail, 8 heures par jour ? En aurez-vous seulement la force?

Avouez que cette question vous trotte dans la tête, c’est pourquoi vous cherchez des informations sur le net.

Alors méfiez-vous.

Parce que la plupart des conseils que vous lirez ici ou là sur les lancements et le trafic sont inutiles, voire inexacts.

Et vous risquez d’être très déçu d’ici 6 à 12 mois : avec un joli blog, rempli d’articles, et autant de lecteurs qu’il y a d’eau dans le Sahara.

Pourquoi je l’affirme ? Parce que tout le monde peut créer un blog, mais peu deviennent des poids lourds. Ce n’est pas faute de travail.

J’ai raté plusieurs de mes lancements, avant de décider de faire exactement l’inverse de ce que les experts claironnent.

Le résultat, c’est que TraficMania a eu :

  • 500 inscrits, alors que je n’avais rien publié sur mon site
  • 300 visiteurs le jour de mon premier article
  • Une trentaine de commentaires (sans compter mes réponses) sur mon 2ème article
  • 500 visiteurs le jour de mon 5ème article
  • 288 partages sur mon 8ème article
  • 1000 inscrits avant mon 11ème article

Je peux donc dire que le lancement de ce blog est réussi. Et pourtant, des blogs marketing, il y en a des tonnes.

Autre chose.

Votre blog n’est que le support. Et ce support est mystérieux. La dure vérité, c’est que vous n’y connaissez que dalle, même si vous pensez le contraire.

Lancer un blog, c’est peu comme si on vous demandait de poser un Airbus, de nuit et par brouillard. Vous savez qu’il faut faire quelque chose, mais si vous appuyez sur le mauvais bouton, c’est le crash. Vous improvisez, en faisant un petit de ceci, un peu de cela.

Vous vous sentez submergé par tout ce que vous lisez, par tout ce travail. Vous devez réussir, mais vous n’avez pas une vision claire.

Oui, plutôt stressant.

Et si je vous disais exactement les erreurs idiotes que je vois tout le temps, et comment les éviter ? Vous pourriez dormir sur vos deux oreilles.

Vous lancez votre blog et vous voulez du trafic? Lisez-celà.

Erreur n°1 : publier tout de suite est aussi stupide qu'un toit ouvrant sur un sous-marin

Non, non, non. Enorme erreur. Publier immédiatement sur votre site est probablement la chose la plus stupide que vous pouvez faire. Si vous lancez un blog, ne tombez pas dans le panneau.

erreur stupide

Pourquoi ?

Parce que personne ne sait que votre site existe. Personne ne va vous lire. Votre article aura beau être un monument parfaitement rédigé, il sera ignoré. Vous enseignez une classe vide. Vous perdez votre précieux temps.

Puisque personne ne va lire votre article, personne ne va le partager, personne ne va le commenter. Logique. Donc Google va l’ignorer, malgré ces mots-clés soigneusement choisis.

Et le pire ? Publier encore et encore n’y changera rien. L’époque où la publication massive d’articles ciblés sur des mots-clés suffisait pour lancer un blog est révolue depuis longtemps (cela a-t-il déjà fonctionné? J'en doute).

Mettez plutôt un T-shirt avec le nom de votre site, insérez un fumigène entre vos fesses, balancez la vidéo sur Youtube, ça marchera mieux.

Je sais que c’est hyper tentant. Installer WordPress, faire quelques bidouilles esthétiques, et vite publier, pour qu’enfin vous puissiez passer votre message au monde.

Dire à tous vos amis, ça y est, je suis sur internet, oui, oui, c’est super. Allez voir ! Et likez moi les copains d’accord ? Comme ça la bouche à oreille va se mettre en place. Et petit à petit j’aurai du trafic, pas vrai ?

Non, tout faux.

Pour que le bouche à oreille fonctionne, il faut que les mastodontes vous tweetent, ou vous likent. Le retweet de votre Tata ne va pas vous aider beaucoup. La vérité, c’est que vous ne percerez pas si les gros blogueurs refusent de vous aider. A moins de claquer une fortune en pub Facebook.

Que faire ?

Au lieu de publier, installez une page « J’arrive bientôt », avec un formulaire de capture d’email. Créez des liens avec les blogueurs importants de votre thématique. Et publiez chez eux. Du contenu pertinent et riche. Faites vous une place dans le club.

Votre liste d’inscrits va grossir. Quand vous en aurez suffisamment, vous commencerez à publier chez vous. Et là, dès votre premier article, vous aurez des lecteurs, des partages, et des commentaires. A ce jour, j’ai écrit trois fois plus chez les autres que chez moi. Ce n’est pas par hasard.

Alors ne déconnez pas, résistez à l’envie d’écrire chez vous.

Passons à l’erreur suivante, moins grave mais tout aussi fréquente, voulez-vous ?

Erreur n°2 : votre niche n’est pas claire, et vos lecteurs n'y comprennent rien

Ah, l’enthousiasme. Vous débordez d’idées, vous avez tellement à dire. C’est très bien. Mais cela doit rester cohérent.

Evitez le mélange des genres. Soit vous bloguez sur l’immobilier. Soit sur les voyages. Même si investir dans l’immobilier peut aider à financer vos voyages. Choisissez un thème, pas un fourre-tout.

Pourquoi cela ? Parce que vos lecteurs ont un but, et l’ignorer est suicidaire.

Imaginez que vous vouliez acheter du poisson. Vous allez chez votre poissonnier, et sans surprise, tout un choix de produits de la mer s’offre à vous. Maintenant, que diriez-vous si votre poissonnier vendait aussi des chaussures ? Vous n’en achèteriez pas. Vous n’êtes pas venu pour ça.

Idem pour le blogging. Choisissez une thématique et restez-y. Les gens qui viennent vous lire ont un profil particulier, et ils sont intéressés par un sujet. Si vous divaguez sur un autre thème, ils ne vont pas comprendre.

Viser plus large ne va pas faire augmenter votre trafic, cela va le faire baisser.

Il existe 10 grandes thématiques où se retrouve la majorité du trafic :

  1. Le développement personnel
  2. La famille / le couple
  3. Les finances personnelles
  4. La technologie et les gadgets
  5. L’actualité
  6. La gestion de carrière
  7. Le marketing
  8. L’entreprise
  9. La créativité (photo, écriture, graphisme, bricolage, beauté, cuisine…)
  10. La productivité

On pourrait rajouter les loisirs, dans une moindre mesure. Où vous situez-vous ? Pour qui écrivez-vous ?

Ne mélangez pas les genres. Ce n’est pas parce que vous aimez la randonnée et la cuisine qu’un blog parlant des deux sujets va marcher.

Par exemple, j’écris pour les blogueurs et les petits entrepreneurs du net qui se battent pour vivre de leur site. Pas pour les gros commerçants en ligne. J’ai fait un choix.

Et vous ? Ecrivez-vous pour des jeunes gens bac+ 2 qui cherchent leur premier emploi ? Ou pour des cadres seniors au chômage ?

Ecrivez-vous pour des femmes de plus de 50 ans qui cherchent à perdre du poids ? Ou pour des trentenaires qui veulent refaire du sport ?

Ecrivez-vous vous des urbains pressés qui n’ont pas le temps de cuisiner ? Ou pour des fanatiques des fourneaux qui adorent passer 2 heures à équeuter des haricots ?

Prenez une heure, devant une feuille, et imaginez votre lecteur et ses attentes.

Réfléchissez bien. Soyez précis.

Mon site sur le recrutement a échoué non pas parce que je n’avais pas de trafic, mais parce que je n’avais pas ciblé. Des millions de gens cherchent un emploi, mais chacun est dans une situation différente.

Si j’avais expliqué comment bosser dans l’aéronautique, dans le cinéma, ou dans la banque d’affaire, j’aurais eu moins de trafic, mais plus de clients.

Il ne faut pas viser large. Il faut viser profond.

Puis écrivez pour votre lecteur type, rien que pour lui.

Maintenant, je vais vous montrer comment dominer votre niche. Ecoutez bien, lisez lentement, car c’est le grand secret.

Erreur n°3 : se droguer aux trucs, astuces et autres hacks

J’ai une confession à vous faire. Moi aussi, j’étais un drogué.

  • Vendrais-je plus en écrivant : « commandez maintenant » ou « achetez tout de suite » ?
  • Un bouton bleu convertit-il plus qu’un bouton rouge ?
  • Faut-il vendre un produit 97 euros ou 99 ?
  • Faut-il faire son offre le lundi ou le mardi ?
  • Quels sont les astuces qui permettent d’avoir 1000 followers très vite ?
  • Faut-il mettre un mot clé dans le premier paragraphe ?
  • Faut-il mettre le prix au ¾ où à la fin de la page de vente ?

Etc.

Nous sommes tous des junkies, accros aux trucs et astuces. Bidouillant nos sites et nos offres, pour trouver la formule miracle qui fera décoller nos ventes.

La vérité, c’est que tout ces « trucs, astuces et hacks », c'est dans un second temps.

Lisez attentivement : le seul moyen de dominer vraiment une niche, c’est d’être le plus crédible. Point barre. Tous les gros blogs mondiaux ont un point commun : ils sont crédibles. Les guignols sont loin derrière.

Les trucs et astuces vous feront gagner 10 clients. La crédibilité vous en amènera 5 000.

Les trucs et astuces vous feront gagner 1 000 euros de plus. La crédibilité vous fera gagner 30 000 euros par mois.

Je vous explique avec un exemple.

Imaginez un site marketing quelconque. Un blog comme il en existe des milliers. Rempli d’articles creux, bateau, déjà lus 100 fois. Et qui vend une formation trafic remplie de conseils éculés, genre « publiez beaucoup avec des mots-clés soyez patient ça va venir et en bonus trois astuces inédites pour avoir plus de backlinks, effet accélérateur ».

Maintenant imaginez un autre site. Avec un niveau de qualité jamais vu. Qui explique les choses, clairement. Qui tisse un lien de confiance. Et qui vend une formation trafic aboutie.

Maintenant, imaginez que le site pourri vous envoie un email de présentation, un email magnifique, avec couleurs et logo. Et que en même temps, le site crédible vous envoie juste quelques mots disant « au fait, j’ai créé un produit qui va vous montrer comment avoir du trafic, cliquez ici ».

A votre avis. Qui va vendre le plus. Le mail magnifique du site pas crédible, ou le mail tout banal du site hyper-crédible ?

On est d’accord.

  • Si vous êtes crédible, les gros de votre thématique accepteront vos articles invités et partageront votre contenu.
  • Si vous êtes crédible, c’est facile de promouvoir vos articles.
  • Si vous êtes crédible, vos lecteurs reviendront vous lire et ils vous aimeront.
  • Si vous êtes crédible, votre trafic dépassera vos espérances.
  • Si vous êtes crédible, vos lecteurs achèteront vos produits. Avec ou sans trucs et astuces.
  • Si vous êtes crédible, vous ne serez pas un blog moyen au milieu des autres blogs moyens. Vous serez la référence.
  • Si vous êtes crédible, n’ayez aucune crainte : Google le verra et vous propulsera petit à petit en page une.

Vous voulez tester un nouveau plugin magique ? Laissez tomber, travaillez votre crédibilité.

Vous voulez tenter un hack pour avoir 1000 followers sur Twitter en deux semaines ? Laissez tomber, travaillez votre crédibilité.

La crédibilité est comme une fusée Ariane. C’est long à construire, c’est compliqué à construire, mais quand c’est parti, rien ne va plus haut.

Les trucs et astuces ne sont que des petits extras qui vous feront gagner encore un peu plus. Dans un second temps.

La question que vous vous posez c’est donc : « Ok, j’ai compris mec, mais comment être crédible ? »

En publiant les meilleurs articles de votre thématique. Des articles longs, précis, concrets et émouvants. En les promouvant, même si c’est ennuyeux à faire. En donnant pour recevoir. En respectant vos lecteurs.

Et ce n’est pas grave si vous ne publiez pas souvent. Qui est en tête sur Google ? Le dernier article publié, ou le plus pertinent ?

Erreur n°4 : Croire que Google vous aidera à lancer un blog

Ca va jaser.

Alors laissez-moi préciser mon propos avant de m’envoyer un email incendiaire, un commentaire furieux ou avant de rédiger un billet assassin sur votre blog SEO.

Oui, le SEO fonctionne. Le SEO est utile. Je vous encourage à faire du SEO. Mais pas au démarrage. Après.

Raison n°1 : le SEO donne des résultats à long terme. Les consultants SEO annoncent en général 4 à 6 mois pour commencer à voir des résultats. Or, vous, vous voulez réussir votre lancement. Problème.

Raison n°2 : L’optimisation SEO n’est pas un déclencheur, mais un amplificateur. Je m’explique.

Google sait tout. Si vous avez du trafic, si les gens reviennent, partagent, restent longtemps ou pas… Si vous n’avez pas de trafic, Google n’a aucune raison de positionner votre article devant les autres bons posts publiés sur des sites reconnus. Et ceci, même si vous avez optimisé le SEO de votre site. Ce n'est pas assez pour Google, tout simplement.

Par contre, si vous faites la promotion de votre contenu, le trafic va venir. Si votre contenu est qualitatif, il sera partagé, commenté. Les gens liront d’autres articles, et ils reviendront. Des sites réputés pourraient même vous faire un beau lien. Et ça aussi, Google le voit. Google valorise toujours le contenu de qualité, car c’est ce que les internautes veulent lire. Le feu passe au vert. Google comprend que votre site doit valoir la peine, donc il le valorise progressivement. L’optimisation SEO va accélérer et amplifier ce mouvement.

Vous voyez ?

C’est une stratégie gagnante, mais qui ne sert pas à lancer un blog. Publiez chez les autres, construisez votre liste, travaillez votre crédibilité, promouvez votre blog. Puis optimisez votre SEO.

Je n’ai toujours pas commencé à optimiser le SEO de TraficMania, et je ne le ferais pas avant plusieurs mois, voire un an. Cela ne m’a pas empêché de réussir un très beau lancement et d’avoir du trafic.

Erreur n°5 : publier tous les jours

Heureusement, les mentalités commencent à changer. Mais combien de blogueurs nous ont seriné qu’il fallait publier souvent pour y arriver !

Je n’ai publié que 10 articles en 6 mois. J’ai des commentaires. Des partages. Du trafic. Et des clients.

Cherchez bien. Quel pourrait-être le lien logique entre une publication fréquente et le fait qu’un lecteur aime un blog ?

La réponse : il n’y en a pas.

Un lecteur aime un blog parce qu’il apprécie ce qu’il y trouve. Basta. Si vous publiez tous les jours, vous n’arriverez pas à produire des posts VRAIMENT pertinents. Vous n’arriverez pas à en faire la promotion. Vous allez rater votre lancement, je vous le garantis.

En général, je passe un jour ou deux sur un article, et une journée à en faire la promotion. Le reste du temps, je m’occupe de mon autre site, je lis, je m’occupe de mes clients et de mes futurs produits.

Publiez une fois par semaine, voire moins. Et ce n’est pas un problème. Promis. Ce qu’il vous faut, ce sont des bons articles que vous promouvez.

Les blogs qui publient tous les jours ont :

  • Soit des auteurs qui travaillent pour eux, et ils arrivent à proposer de la qualité et de la quantité (genre Moz)
  • Soit du contenu médiocre. Il vous reste l’option vidéo, ça va plus vite, mais le fond du message restera quelconque. Pas de quoi réussir votre lancement et de vous démarquer.

Choisis ton camps camarade.

Encore une fois, l’époque où publier des articles de 700 mots à la chaine suffisait pour percer est finie. Tant mieux, cela fait monter le niveau.

Erreur Bonus: voici 4 conseils qui m’auraient fait gagner 4 ans, en vidéo

Abonnez vous à ma chaîne YouTube pour d'autres astuces astuces exclusives supplémentaires.

Erreur n°6 : ne pas comprendre que bloguer, c’est vendre vos idées

Les entreprises utilisent le marketing pour nous faire acheter de la lessive, des assurances, ou des grille-pain. Brian Clark explique que pour un blogueur, c’est la même chose. Il faut que vous vendiez vos idées avec les outils du marketing pour que votre audience vous suive.

Vous avez le droit de transformer votre blog en une sorte de journal intime. Mais cela n’intéressera pas grand monde.

Si vous voulez avoir du trafic et ensuite gagner de l’argent avec votre blog, vous devez comprendre ce que votre audience aime, ce qu’elle souhaite, et comment mieux communiquer avec elle.

Communiquez habilement, pour que vos articles soient mémorables.

L’outil qui va vous aider porte un nom : c’est le marketing.

Si vous parlez anglais, je vous conseille de lire « Made to stick » de Chip & Dan Heath. Ils expliquent pourquoi certaines idées survivent et d’autres meurent. Quand vous appliquerez la méthode de ce bouquin à vos titres, à votre contenu, à vos produits, je vous garantis que vos lecteurs seront des fanatiques.

L'erreur n°7 est une des plus répandues et des plus dangereuses qui soit.

Erreur n°7 : être original (même si vous pensez le contraire)

Alors avant de lancer un blog sur votre collection de tournevis cruciformes, posez-vous deux questions :

  • Y-a-t-il du monde intéressé ?
  • Est-ce monétisable ?

(D’ailleurs, plus il y a du monde dans une thématique, mieux c’est. Cela montre que des gens en vivent. Il n’y a pas de niche « bouchée » pour les blogueurs malins qui se posent les bonnes questions.)

L’originalité n’est pas seulement une erreur pour le choix de votre thématique, c’est également une ânerie pour le choix de vos sujets. Oui, je sais, vous ne me croyez pas.

Et pourtant.

Tous les sujets n’intéressent pas forcément vos lecteurs. Certains vont les passionner, et d’autres vont les barber profondément.

Voici un exemple que j’adore. Regardez mon article sur les backlinks. C’est un de ceux qui a le mieux marché sur TraficMania.

Vous savez quoi ? Je savais qu’il allait cartonner. Aurais-je un sixième sens pour savoir ce que mes lecteurs attendent ?

Pas du tout. J’ai juste un compte Ahrefs.

Quand j’ai vu que l’un des articles les plus partagés sur le blog Refeo concernait les backlinks, cela m’a mis la puce à l’oreille. Regardez, en troisième ligne.

sujet pertinent avec ahrefs

Quand j’ai vu que c’était aussi un sujet très partagé sur I-Marketing pro, j’ai compris que mon audience aimait ce topic. Regardez en 5ème ligne.

choix du sujet encore avec un explorateur

J’ai donc écrit un article sur le sujet. Long et complet. Je l’ai promu comme un dingue. Le résultat ? 294 partages à ce jour. Une grosse vague de trafic et d’inscrits en plus.

Si j’avais choisi un sujet en me fiant à mon instinct, j’aurais sans doute tapé à côté.

D’ailleurs, cet article est en deuxième page Google sur la requête « avoir des backlinks ». Je dépasse des sites bien établis, sans optimisation SEO particulière. Pas mal pour un tout nouveau blog. Vous voyez ? Google aime les sites crédibles.

Google aime les sites crédibles

Vous comprenez ?

Si vous bloguez sur la chasse, mieux vaut-il parler du gibier ou des fusils ? Si vous bloguez sur la cuisine, mieux vaut-il parler de crêpes ou de gâteaux au chocolat ?

Il suffit de regarder ce que les internautes partagent le plus, de faire un article meilleur encore, et de le promouvoir (c’est ce que Brian Dean appelle la méthode du gratte-ciel). Trafic assuré en tout cas.

Erreur n°8 : croire que bloguer est un boulot tranquille

Au début, quel boulot.

Vous allez devoir écrire les articles, en faire la promotion, tisser des liens avec de gros blogueurs, régler les merdouilles techniques.

Tout le monde peut bloguer 2 ou 3 heures par semaine. Mais si vous voulez vraiment devenir une référence dans votre thématique, vous y passerez au moins 20 heures par semaine. Minimum. Tant pis pour vos week-ends et vos soirées, mais vous devez faire un choix.

Quand vous aurez des milliers d’inscrits et des revenus importants, vous pourrez déléguer ce que vous voulez et réduire le temps de travail.

Alors soyez vigilent. Ne vous dispersez pas sur les réseaux sociaux, par exemple.

Je n’ai pas beaucoup de followers sur Twitter ni de fans sur Facebook, et honnêtement je m’en tape. Je refuse de passer trop de temps sur les réseaux, j’ai déjà beaucoup de choses à faire.

Il vaut mieux vous concentrer sur votre liste. Parce que 8% à 25% de vos inscrits vont cliquer sur les liens contenus dans vos mails. Alors qu'à peine 1% des followers vont cliquer sur les liens de vos tweets.

Vos clients sont dans votre liste. C’est elle votre priorité. Facebook et Twitter, c’est assez secondaire. Un blog de référence comme Copyblogger n’a même pas de page Facebook !

Etonnant.

Erreur n°9 : celle-ci est suicidaire pour le lancement de votre blog

Vous ne pourrez pas tout faire vous-même. Plus qu’une question de compétences, c’est une question de temps. Je travaille avec un programmeur sinon la technique me prend trop de temps. Je travaille aussi avec une assistante pour m’aider dans les phases de promotion.

Bloguer coûte cher.

  • Il vous faut un auto-répondeur. C’est un budget.
  • Tout le monde est passé par la case « débutant ». Il vous faut des conseils pertinents pour réussir. C’est un budget.
  • Il vous faut un plugin pour concevoir de jolis formulaires. C’est un budget.
  • etc. La liste des dépenses est longue.

Je pense que vous ne pouvez pas lancer un blog de façon sérieuse pour moins de 500 voire 1000 euros. C’est ce que vous dépenserez sur les 3 ou 4 premiers mois. Ce ne sont pas des sommes démentielles, mais il faut un minimum d’outils pour y arriver. Voici d'ailleurs quelques astuces pour lancer son business en limitant les couts. Vous ne monteriez pas un restaurant sans un minimum d’investissement, c'est pareil pour un blog.

L’échec est-il quand même possible ?

Oui, absolument. Parfois, ça ne prend pas.

Vous voulez savoir la plus grande cause d’échec chez les blogueurs ?

C’est simple. Ils ne font pas les choses. Ils abandonnent, parce qu'ils trouvent que c'est trop dur.

Ils savent qu’ils doivent écrire du très bon contenu, parce que c’est vital pour exister face à la concurrence féroce. Mais ils ne se donnent pas la peine d’apprendre à rédiger, et n’arrivent pas à dépasser les 1000 mots. Pas assez pour subjuguer un lecteur.

Ils font un peu de promotion, mais sont déçus du résultat parce qu’ils ont eu peur de créer des connexions avec les gros de leur thématique, ou parce qu’ils ne connaissent pas les bonnes méthodes.

Ils se découragent si leur article invité ne leur rapporte que 10 inscrits, sans essayer de comprendre ce qui n’a pas marché, pour faire mieux la fois d’après. Certains de mes articles invités m’ont amené 15 inscrits, les derniers plus de 200. Je m’améliore. Ça veut dire que maintenant, je gagne 1000 inscrits tous les 5 articles invités.

L’abandon. Voilà le plus gros tueur de lancement de blog.

Le plus souvent, ce n’est pas un problème de thématique, de design. C’est juste un problème de ténacité. Vous êtes enthousiaste au début, sans vous rendre compte du niveau d’engagement que cela demande pour être lu et aimé.

Un sportif qui veut gagner un titre doit s’entrainer dur. Un blogueur ambitieux doit aussi bosser.

Et maintenant ?

Vous allez vous rendre compte que vous avez fait des erreurs.

Ce n’est pas un drame. Oui, vous auriez pu mieux faire, et avoir des lecteurs tout de suite.

Mais c’est rattrapable, je vous l’assure. Commencez simplement par contacter un blogueur réputé, et proposez-lui un superbe article invité.

Il va se passer une chose inattendue : vos textes soigneusement écrits vont devenir vos bébés. Vous allez devenir fier d’eux. Vous allez vous battre pour eux. Vos lecteurs vont le sentir, croyez-moi.

Alors merci. Oui, merci à vous.

Parce que vous êtes la nouvelle vague de blogs sur le web francophone. Des blogs différents. Des blogs passionnants.

Vous avez compris qu’il faut donner pour recevoir. Et non pas prendre.

Et des milliers de lecteurs sont là. Je vous jure qu’ils vous attendent, parce qu’ils cherchent quelque chose de mieux que ce triste bouillon qui nous entoure.

Votre blog émergera, comme une évidence.

Vous voulez améliorer votre SEO ? Avoir plus de trafic ? Découvrez les articles suivants :

  1. Obtenir des backlinks de qualité : 11 méthodes efficaces
  2. SEO : trouver les meilleurs mots-clés et avoir des milliers de visites
  3. SEO : l'astuce pour augmenter votre trafic de 136% en 20 minutes
  4. Faire connaître son blog: 1497 vues en 1 semaine sur un article
  5. Plus de trafic internet ? Les 4 piliers des blogs à succès
  6. Les 3 étapes pour créer un groupe Facebook qui cartonne en 2020
André Dubois
 

En ce moment, André doit être encore en train d'écrire un article de 3000 mots. Tout cela pour un objectif: vous apprendre à bloguer si bien que vous pourrez en vivre.

Cliquez ICI pour commenter 73 commentaires