59

Comment utiliser les groupes Facebook pour envoyer un torrent de trafic vers votre blog

comment créer un groupe facebook et augmenter son trafic de blogSoyez honnête.

Tous ces articles que vous publiez, toutes ces vidéos que vous enregistrez…Cela ne vous mène nulle part.

Pourtant, des « spécialistes »vous avaient juré le contraire. On vous avait promis que publier encore et encore ferait venir le trafic.

Et vous avez tellement eu envie de les croire.

Parce qu’écrire, justement, vous aimez cela. En plus, à chaque fois que vous publiez, vous voyez un petit pic de trafic. Alors cela devrait finir par marcher, petit à petit, pas vrai ?

Hum, hum. Non.

Voici la vérité.

Le pic de trafic à la publication est trompeur. Ce sont surtout les gens qui vous suivent déjà. Publier un article de plus, c’est  du trafic en circuit fermé. Ce n’est pas de la croissance. Si vous bloguez comme cela, cela va vous prendre des années avant d'être vraiment lu.

Soufflez un coup, et passez le cap de la déception. Vous êtes des milliers de blogueurs à faire cette erreur. Mais elle est rattrapable.

Si vous voulez faire croître votre blog, il va falloir faire autre chose.

Il va falloir promouvoir. Je sais que vous en faites une montagne, mais rassurez-vous, ce n'est pas si compliqué.

Il y a même un moyen très simple et gratuit de le faire, avec un outil que vous utilisez déjà.

Les preuves concrètes:

Je vais vous montrer comment un prof de guitare a eu 5000 visites en trois jours sur son nouveau blog, et comment deux blogueurs sont devenus des poids-lourds de leur thématique en utilisant un outil redoutable et sous-utilisé:

Les groupes Facebook.

Vous voulez en savoir plus ? Voici les études de cas.

Comment Cyriaque a utilisé les groupes Facebook pour avoir plus de 5000 visites en 3 jours sur son nouveau blog

Cyriaque est un prof de guitare qui a lancé son blog d’apprentissage musical il y a à peine 6 mois (c’est aussi un client du coaching TraficMania).

Quand il m’a dit qu’il avait réussi à avoir plus de 5000 visites en 3 jours grâce à un seul article et aux groupes Facebook, ma réaction fût « Wahou ».

Voici les résultats qu’il a obtenu, ils sont remarquables pour un blog aussi récent et qui n’avait que 800 inscrits à ce moment là.

Trafic : un pic incroyable à 5000 visites en moins de trois jours

pic de trafic grace à la promotion intense

Inscrits : entre 10 et 20 fois plus d’inscrits qu’un jour normal

Soit autant de personnes qui reviendront encore et encore sur son blog. Lecteurs conquis, clients potentiels.

courbe des inscrits en augmentation

Autorité : une cascade de commentaires élogieux

Les commentaires sont négligés à tort par beaucoup de blogueurs. Pourtant, ils reflètent parfaitement le niveau d’engagement de votre audience. Regardez, les lecteurs de Cyriaque le remercient. C’est le début de la relation de confiance qui amènera des ventes.

commentaire élogieux et partage facebook

Et le plus spectaculaire : son article devenu viral avec plus de 1100 partages Facebook

Regardez ce gros chiffre :

plus de 1000 partages sur facebook pour son article

Bref, Cyriaque a vraiment cartonné.

C’est ce genre d’article qui « font » un blogueur et qui l’imposent dans sa thématique.

Coup de bol ? Sort vaudou mystérieux ayant attiré les lecteurs ?

Rien de tout cela. La réussite incroyable de cet article ne tient qu’à une seule chose : la stratégie.

Vous voulez que je vous la donne ?

La stratégie intelligente d’acquisition de trafic

Les lecteurs de TraficMania le savent : je répète souvent qu’écrire des articles en rafale est complètement idiot.

Pourquoi ?

  • Parce que publier des articles tous les jours se fait forcément au détriment de la qualité, or les gens sont fatigués de lire de la daube.
  • Parce que les articles courts et creux ne vous distinguent pas de vos concurrents.
  • Parce que la faible qualité empêche de vendre.
  • Parce que ce genre d’articles ne sera jamais partagé.

Que faire, alors ? Privilégier une autre stratégie: écrire du très bon contenu, et le promouvoir.

C’est ce que je fais et c’est la raison de mon succès. C’est ce que Cyriaque a fait, avec les groupes Facebook.

Etape 1 : ne pas faire confiance à son instinct

Il est rarissime qu’un article de blog devienne viral si l’intérêt des lecteurs n’est pas au rendez-vous. A moins d’avoir en exclusivité les dernières photos des fesses de Kim Kardashian.

Cyriaque n’ayant pas ce genre de scoop sous la main, il s’est donc mis en tête d’écrire un article qui résolve les problèmes de ses lecteurs. En partant sur le bon sujet, il savait qu’il multipliait ses chances de succès.

Ok, mais comment identifier un sujet qui aide vraiment vos lecteurs, sans vous tromper?

Facile. Posez la question.

Cyriaque fait régulièrement des sondages auprès de son audience pour cibler son public et ses attentes (vous pouvez utiliser un outil de sondage gratuit comme Google Forms) .

Il compile le tout dans des tableaux Excel qui lui servent à adapter son contenu. Il a ainsi remarqué que ses lecteurs étaient majoritairement des débutants et des guitaristes de niveau intermédiaire.

Plus de 200 réponses compilées, c’est significatif :

extrait des réponses au sondage

Il a ainsi compris que retenir les gammes, les arpèges et les accords étaient un vrai problème pour son audience.

Le sujet prometteur était trouvé, de façon certaine.

Etape 2 : agrippez les lecteurs

Maintenant, il va falloir donner une bonne raison de vous lire.

Comment?

Ca commence par le titre.

La mauvaise nouvelle : les mauvais titres d’articles ne sont pas cliqués. Et tant pis pour vous si votre contenu est fantastique, il ne sera pas lu.

Monde cruel.

La bonne nouvelle, c’est qu’un bon titre peut multiplier par 50 la quantité de lecteurs pour le même contenu, comme le montre cette étude en anglais. C’est un des moyens les plus rapides d’augmenter votre visibilité et votre trafic.

Cyriaque a donc téléchargé mon guide gratuit (cliquez ici pour le télécharger) sur les titres. Il a longuement réfléchi à l’intitulé de son article.

Et il a choisi un très bon titre :

« Le Guide pour tout mémoriser à la guitare : comment ENFIN retenir tous les accords, gammes et arpèges ».

C’est clair, simple, orienté résultat. Suffisant pour attirer les clics comme les politiciens attirent les juges.

Il était temps pour Cyriaque d’écrire son article. Mais il fallait que son article soit au-dessus de la compétition.

Etape 3 : faites mieux que les autres

Vous vous demandez comment inspirer confiance ? Comment convaincre vos lecteurs de devenir des clients ?

La réponse est évidente: proposez le meilleur contenu de votre thématique. C’est ce que Cyriaque a décidé de faire sur son post.

L’article est archi-complet.

Plus de 4000 mots, officialisés par le site word counter.

trouver le nombre de mots d'un article

Voilà la vérité : vos lecteurs préfèrent les longs articles. Il y a eu des quantités d’études sur le sujet. Elles démontrent que les articles de plus de 2000 mots sont perçus comme plus crédibles, sont plus partagés et sont mieux rankés par Google.

Cyriaque n’a pas délayé la sauce. Il a réellement écrit un « guide complet » », comme annoncé dans son titre. Je vous invite à y jeter un œil, c’est vraiment une ressource en béton armé.

[greenbox]C’est important : gardez toujours en tête que peu importe les astuces que vous utilisez, un mauvais article ne sera JAMAIS partagé.[/greenbox]

Pour améliorer encore plus son contenu, il a également illustré le tout.

illsutration de l'article de Cyriaque

Résultat ? Un article fantastique. Toutes les bases du succès étaient posées, sauf une.

Il restait une dernière étape à Cyriaque pour avoir du trafic : promouvoir son article, pour que la planète guitare sache qu’il y avait un contenu démentiel à se mettre sous la dent.

Sans promotion, pas de lecteurs. Et pour cela, il a choisi un support tout simple et efficace : les groupes Facebook.

Le détonateur qui a permis à Cyriaque d’exploser son trafic

D’abord la partie facile. Cyriaque a  partagé son article auprès de ses inscrits (800 personnes), et sur ses comptes sociaux. Rien d’original.

Mais Cyriaque ne s'est pas arrêté là, et il a décidé de doper la visibilité de son article.

Alors comment a-t-il fait pour augmenter son nombre d'inscrits de 25% et récolter 5000 visites en 3 jours?

En utilisant les groupes Facebook dédiés à la guitare.

Voici l’astuce.

Que ce soit dans la vie réelle ou sur internet, les gens vous rendront service s’ils vous connaissent. C’est une affaire de relations humaines, avant tout. Et le fait que tout se passe par écrans interposés n’y change rien.

Conclusion : créez des liens.

Cyriaque est actif sur les principaux groupes Facebook guitare depuis longtemps. Il partage ce qu’il aime, répond aux autres membres. Par pur plaisir, car il aime cet instrument.

Alors lorsqu'il place un lien vers une de ces pages, il ne se fait pas bannir. Les administrateurs des groupes savent qu’il n’est pas un spammeur. Au contraire, regardez :

facebook_post

L’article étant bon, il n’a même pas eu besoin de demander aux membres du groupe de le partager. Ils l’ont fait, naturellement, heureux de parler de leur trouvaille à leurs amis.

Mais attendez…Est-il vraiment possible de mettre des liens sans se faire bannir du groupe ?

Oui et non.

En fait, tout dépend de la thématique.

Si vous êtes une thématique chargée en blogs, comme le webmarketing, les bons groupes Facebook refusent en général que vous publiiez des liens. Car en rien de temps, le groupe serait délaissé par ses membres, noyé sous un torrent de liens vers des pages de vente plus ou moins douteuses.

Mais si vous êtes dans une thématique où il y a peu de blogs, mais beaucoup de monde (comme la guitare), c’est différent. Les administrateurs tolèrent les liens, car ils sont rares. Il suffit de faire comme Cyriaque : pas de liens vers des pages de vente, uniquement des liens vers du contenu qualitatif gratuit et complet. Bingo.

Autre alternative : certains groupes n’accepteront les liens que si vous avez l’accord de l’administrateur. En gros, vous devez soumettre votre post avant de publier votre lien. Si votre contenu est qualitatif (on y retourne, encore une fois), pas de raison qu’on vous refuse de le montrer.

Le secret pour que le groupe réagisse à votre lien

Ceci va sans doute vous surprendre.

Les chiffres de Cyriaque révèlent une chose : ce ne sont pas les plus gros groupes Facebook qui ont généré le plus d’inscrits à sa liste. Ce sont les plus ciblés.

Il y a beaucoup de groupes Facebook sur la guitare, allant de 500 à plus de 8000 membres.

Et surprise.

Ceux qui ont le plus réagit sont ceux qui étaient nichés. Par exemple : guitare manouche, guitare jazz, etc.

Pourquoi ? Parce que les membres de ces groupes sont de vrais fans. Et les fans sont ceux qui s’inscrivent. Une fois encore : ne visez pas large. Visez niché. Pour réussir, le taux de conversion est plus important que le trafic pur.

Les gens moyennement intéressés ne deviennent jamais des clients.

Voilà comment Cyriaque a fait exploser son blog en un seul post, avec les groupes Facebook. Sans SEO, juste en produisant du contenu exceptionnel et en le promouvant.

Mais attendez.

Et si au lieu de poster sur les groupes Facebook des autres, vous créiez le vôtre ?

Est-ce une bonne idée ?

Pourquoi créer un groupe Facebook est bon pour votre blog

Pour en parler sérieusement, quoi de mieux que de demander à des références en la matière, pas vrai ?

J’ai donc contacté deux amis blogueurs qui animent des groupes Facebook significatifs. J’ai nommé Stéphane Briot de l’Inkubateur et Antoine Blanchemaison, que vous pouvez aussi retrouver sur sa chaine Youtube.

Leurs groupes ? Parlons Blog (1940 membres) et Les Nouveaux Blogueurs (1809 membres). Ils ont eu la gentillesse de partager avec moi leur expérience. Voici ce que j’ai retiré de nos discussions.

Raison n°1 : le monde est sur Facebook

Les français possèdent 30 millions de compte Facebook. Enlevez les jeunes enfants et les plus âgés, et vous verrez que la quasi-totalité du pays s’y retrouve.

Ne cherchez plus, votre trafic est là, sur Facebook. La France y passe son temps libre.

Créer votre groupe est donc un moyen fantastique de vous faire connaitre.

Raison n°2 : vous devenez le leader

Que se passe-t-il quand vous créez un groupe Facebook ? Vous acceptez les membres. Ils vous posent des questions et demandent votre avis. Vous bannissez les spammeurs. Vous devenez le mâle alpha de la troupe.

Cela crée un des ingrédients des blogs qui marchent : l’autorité.

Grâce au groupe, vous devenez celui qui sait. Celui que l’on consulte. Celui qui pèse dans la discussion. Vous voilà devenu le juge de paix, au-dessus de la mêlée. Et pour s’imposer dans une thématique et vendre plus, c’est très important.

Raison n°3 : vous comprenez ce qui hante vos lecteurs

Cela semble simpliste, mais pour que votre blog soit lu, il faut que les articles plaisent.

Et quel meilleur moyen pour choisir vos sujets, ci ce n’est de partir des problèmes que rencontrent les membres de votre groupe ?

Créer un groupe Facebook vous donne un outil pratique mais inavouable : l’espionnage. Lorsque vous verrez des questions, des problématiques revenir encore et encore, vous saurez que vous tenez quelque chose à fort potentiel pour vos articles et vos produits.

Convaincu ? Alors action.

Comment créer un groupe Facebook ?

Comptez 10 minutes de travail.

Allez sur votre page, et ouvrez le menu en cliquant sur la petite flèche à droite dans la barre bleue. Cliquez sur "créer un groupe".

procédure de création de groupe facebook

Puis nommez votre groupe, et choisissez l'option "groupe fermé".

Comment nommer son groupe Facebook ?

Vous avez deux options :

Soit vous choisissez un nom orienté sur la communauté, comme « les amis de la charcuterie », soit vous choisissez un nom orienté sur le résultat, comme « perdre du poids avant l’été ».

Le but est que les futurs membres comprennent tout de suite de quoi il s’agit.

Ecrivez une description et choisissez vos mots clés (tags)

La description permet aux membres de savoir de quoi il retourne.

Voici la description des groupes d’Antoine et de Stéphane. Ils en ont profité pour placer un lien vers leur blog, et rappeler les objectifs des groupes, ainsi que les règles de bonne conduite. Soyez amical et bienveillant, et expliquez aux membres de quoi on parle sur cette page.

description Les Nouveaux Blogueurs

description de parlongs blog

Une astuce de plus : épinglez une publication qui rappellera les règles de fonctionnement de votre groupe. Stéphane a choisi une vidéo, Antoine est resté sur une image.

publication epinglée briot

règles de publication sur le groupe facebook les nouveaux blogueurs

Concernant la douloureuse question des liens, les deux groupes ont une approche différente.

Poster un lien est interdit sur les Nouveaux Blogueurs, alors que sur Parlons Blog, vous pouvez demander l’autorisation à l’administrateur. Vous avez évidement intérêt à présenter quelque chose de valable, au risque de vous prendre un sévère refus dans les dents.

Une fois que cette partie est terminée, il va falloir attirer des personnes dans votre groupe.

Comment augmenter le nombre de membres de votre groupe Facebook ?

Les choses se sont passées différemment pour Antoine et Stéphane. Antoine a simplement présenté son groupe à sa liste d’inscrits, qui ont pour beaucoup rejoint le groupe.

Stéphane Briot a initialement créé son groupe en collaboration avec des amis blogueurs. Le fait que des blogueurs significatifs aient été là dès le début a eu gros rôle pour le buzz, puisqu'ils ont drainé une grosse partie de leur audience vers la page. Le démarrage était sportif, avec des centaines de messages journaliers !

Mais si vous n’avez ni la liste, ni le réseau, il existe d’autres moyens de promouvoir votre groupe. Les voici.

6 façons d’attirer les premiers membres dans votre groupe Facebook

Vous angoissez un peu : et si votre groupe ne se remplissait pas ? Cela ne ferait qu’illustrer le peu de succès de votre blog.

Pas de panique.

Il existe des moyens très simple d’attirer des membres.

  • Présentez votre groupe à la fin de chacun de vos articles et encouragez les gens à s’inscrire.
  • Ecrivez un article invité et mettez votre groupe Facebook en lien plutôt que votre site, dans la signature du post.
  • Utilisez la « thank you » page de votre auto-répondeur pour présenter votre groupe Facebook.
  • Présentez votre groupe sur Tweeter et Facebook.
  • Présentez votre groupe Facebook dans la signature de tous les emails que vous présentez à votre liste.
  • Rien ne marche ? Ecrivez un mini-guide et offrez-le aux 200 premiers membres de votre groupe. Les cadeaux sont toujours des éléments de motivation importants, et cela ne représentera pas trop de travail pour vous.

Vidéo Bonus: comment avoir des likes et des abonnés Facebook (abonnez-vous à ma chaîne YouTube pour d'autres astuces exclusives)

Lorsque les membres vont commencer à affluer, il va falloir les mettre à l’aise.

C’est vous qui invitez : brisez la glace

Lorsque vous recevez des amis chez vous et qu’ils ne se connaissent pas, vous lancez des sujets de conversation, en hôte aimable que vous êtes. Si vous ne le faisiez pas, vous auriez droit à une succession de silences gênés.

Un groupe Facebook sans échanges est un groupe mort, dont la disparition est proche. Alors le plus simple est sans doute de poser régulièrement des questions.

C’est la grande spécialité de Stéphane, qui titille sans arrêt sa communauté. Et évidemment, les membres répondent.

comment animer un groupe Facebook

Mais voici 4 autres moyens de faire vivre votre groupe :

  • Lancez-une bombe : donnez un avis tranché sur un sujet polémique, et demandez aux membres de votre groupe ce qu’ils en pensent. Accrochez-vous, cela va tanguer, mais c’est toujours un excellent moyen d’animer une discussion. C’est comme si vous parliez politique lors d’un repas de famille.
  • Demandez de l’aide : préparez un article liste, genre "30 façons de faire ceci". Et demandez aux membres de votre groupe leurs idées. Puis, citez-les dans votre post, en les remerciant. Un bon moyen d’animer positivement votre groupe et de valoriser les contributeurs.
  • Préparez une journée thème : par exemple, si vous avez un blog dédié à la pâtisserie, demandez aux membres du groupe de poster leurs créations en chocolat à l’occasion de Pâques. Laissez leur une semaine, faites des rappels pour faire monter la sauce, et le jour J, vous aurez une avalanche de contributions.
  • Faites profiter les autres de votre réseau : en tant qu’administrateur du groupe, vous avez de nombreuses connexions. Imaginez qu'un blogueur recherche un bon graphiste, et que vous avez cela dans votre carnet d'adresse. Mettez en relation des personnes qui peuvent s’entraider, cela rendra votre groupe encore plus attractif !

Le secret des groupes Facebook qui tiennent longtemps

Si vous avez du mal à faire participer les gens dans la durée, c’est que vous vous comportez peut-être comme une sorte de dictateur.

Ne le prenez pas mal, j'explique.

Vous vous souvenez de ce monsieur je sais tout, en 6ème ? Il n’arrêtait pas de dire aux autres qu’ils avaient tort pour étaler sa science infinie. Vous n’aviez qu’une idée en tête, lui balancer votre trousse à la tête.

Le rapport ?

Trop d’administrateurs de groupes Facebook se comportent en monsieur je-sais-tout. Ils lancent un sujet, attendent quelques réponses, et se dépêchent d’expliquer la vérité par A+B, pour démontrer leur supériorité éclatante sur ces pauvres veaux qui n’y connaissent rien.

Très agaçant.

Au lieu d’utiliser votre groupe comme une tribune pour étaler votre savoir, laissez les gens s’exprimer. Laissez-les avancer des arguments. Laissez-les se tromper. Laissez aux autres membres le temps de répondre. N’assénez pas, mais suggérez, relancez. Le débat, c’est avant tout des opinions, plus que des faits.

Les gens doivent se sentir bien dans votre groupe. Respectés. Ecoutés. Encouragés. Conseillés.

Antoine et Stéphane sont très clairs la dessus : un groupe Facebook se fait à côté de votre blog, pas pour votre blog. C’est un outil qui à une influence indirecte.

Voici pourquoi.

Oui, un groupe Facebook est bon pour votre réputation. Oui, c’est merveilleux pour votre autorité, et pour trouver des idées de sujets et de produits.

Mais non, cela ne doit pas devenir une arme publicitaire au service de votre blog et de vos produits. Parce qu’un groupe Facebook n’est pas une audience. C’est une communauté, que vous animez.

Sur votre blog, vous décidez du contenu. Sur votre groupe,vous encouragez le débat, vous ne contrôlez pas ce qui en sort.

Grosse nuance.

Maintenant que vous avez compris le principe, voici comment faire prospérer votre communauté.

L’engrais qui fera pousser la communauté de votre groupe Facebook

Cet engrais, c’est vous.

Vous devez être présent. Stéphane Briot passe 2 heures par jour sur son groupe, au fil de la journée. Parce que les gens posent des questions, et attendent aussi vos réponses. Oui, vous êtes l’autorité qui tranche les litiges et qui conseille.

Antoine Blanchemaison y passe beaucoup moins de temps, mais il a délégué l’administration du groupe à un tiers.

Vous devrez aussi y faire la police. Antoine et Stéphane tolèrent tous les points de vue, à deux conditions.

  1. Que le sujet colle à la thématique du groupe. On ne parle pas tauromachie dans un groupe marketing. Ou marketing dans un groupe tauromachie.
  2. Que l’on reste courtois. Les malpolis doivent être bannis. Cela conduit parfois à des sanctions peu agréables, mais c’est nécessaire pour que le groupe ne se transforme pas en champ de bataille nauséabond.

Votre blog doit être promu

Les groupes Facebook sont un excellent moyen de faire connaître votre blog, pour peu que vous le fassiez correctement.

Rappelez-vous: il y a quelques mois, Cyriaque lançait un blog de guitare. Il a fait le pari (judicieux) de publier peu, mais de publier bien. Et surtout de faire un maximum de boucan sur les réseaux. Le résultat ne s’est pas fait attendre.

Des blogueurs comme Stéphane Briot ou Antoine Blanchemaison ont fait le choix de créer leurs propres groupes. Ils ne le regrettent pas. Parce que cela leur a permis de devenir plus influents, plus réputés. Et que cela finit par se traduire par des clients.

Je sais que votre truc, c’est d’écrire. Faire de la promotion, se mettre en avant, c’est un peu angoissant. Vous sentez les regards qui se posent sur vous. Cela fout le trac, vous avez peur des critiques.

Normal.

Mais que voulez-vous ?

Voulez-vous vous débattre avec un blog anonyme, ou alors lancer un blog reconnu? Voulez-vous écrire et récolter un  commentaire et deux partages, ou préférez-vous changer la vie de vos lecteurs et en vivre ?

Je m’en doutais.

Alors vous n’avez pas le choix. Publiez moins, mais publiez mieux. Promouvez beaucoup. Vous pouvez vraiment commencer avec un groupe Facebook existant, ou en créant le vôtre.

En une petite dizaine de minutes, vous pouvez déjà faire le premier pas pour devenir un blogueur populaire.

Tout votre travail mérite d’être reconnu et récompensé. Et vous savez quoi ?

Toute la communauté que vous créerez vous dira merci.

Vous voulez améliorer votre SEO ? Avoir plus de trafic ? Découvrez les articles suivants :

  1. Obtenir des backlinks de qualité : 11 méthodes efficaces
  2. SEO : trouver les meilleurs mots-clés et avoir des milliers de visites
  3. SEO : l'astuce pour augmenter votre trafic de 136% en 20 minutes
  4. Faire connaître son blog: 1497 vues en 1 semaine sur un article
  5. Plus de trafic internet ? Les 4 piliers des blogs à succès
  6. Lancer son blog : 9 erreurs à éviter lorsque vous débutez en 2020
André Dubois
 

En ce moment, André doit être encore en train d'écrire un article de 3000 mots. Tout cela pour un objectif: vous apprendre à bloguer si bien que vous pourrez en vivre.

Cliquez ICI pour commenter 59 commentaires