29

Personne ne lit vos mails? Comment booster votre taux d’ouverture.

Vous pensiez avoir fait le plus dur, pas vrai ?

Capturer les adresses mail de vos lecteurs. Faire grossir votre liste d'inscrits.

Vous avez un bonus attractif, vous l’avez bien positionné, vous avez promu votre blog, et enfin vos lecteurs vous ont enfin laissé leur précieux email. Votre nombre d’inscrits a augmenté.

Hourrah.

L’argent est dans la liste, c’est ce que vous avez lu partout. Et c’est vrai. En moyenne, vous pouvez générer entre 0.5 et 3 euros par mois et par inscrit.

Hélas, catastrophe : après avoir cravaché si dur pour capturer des adresses, voilà que personne n’ouvre vos messages. Votre taux d’ouverture d’email reste sous les 10%. Vous êtes encore une fois ignoré, comme si le monde entier vous tournait le dos.

Blogueur, quel foutu métier, hein ?

Vos abonnés ne seraient-ils que des ingrats, trop contents de télécharger votre ebook gratuit avec une adresse email « spéciale pub », filant ensuite dans la nature, ignorant vos offres à jamais ?

Ne serait-ce pas plus simple de fermer les yeux, de rentrer dans leur esprit et de les forcer à ouvrir vos messages ?

Dommage, c’est impossible.

A moins que…

Les 3 raisons pour lesquelles un inscrit ouvre votre email:

Raison n°1 : Vous devez être crédible.

Lisez lentement. Parce que c’est très important.

Le taux d’ouverture de vos emails et le taux de clic ne sera jamais supérieur à votre taux de crédibilité. Quels que soient les trucs et les astuces que vous utilisez.

C’est quoi le taux de crédibilité ? C’est une donnée qu’on ne peut pas mesurer. Mais qui traduit une chose : si vos lecteurs vous font confiance. Ou vous prennent juste pour un de ces guignols du blogging.

Pensez à çà :

Vos inscrits sont déjà bombardés d’emails. Du matin au soir, les messages promotionnels s’empilent par dizaines. Et cela nous barbe tous. Faites un achat en ligne, et dans moins d’une semaine, vous recevrez une pub. Mauvaises conditions pour votre taux d'ouverture.

Alors si vos inscrits ne sont pas certains que vous allez leur proposer quelque chose de fantastique, ils ne le liront pas votre message. Parce qu’ils ont autre chose à faire. Tout simplement.

Pas de crédibilité, pas de clics sur vos emails.

Oh, vous allez peut-être réussir à les attirer une fois avec un titre accrocheur, mais lorsqu’ils auront vu que votre article est quelconque, ils ne se feront plus avoir.

Eh oui les amis. Encore une raison de suer sang et eau sur vos articles. Qui doivent être longs, émouvants, précis, concrets. Plutôt que fréquents.

A lire : Comment écrire un article de blog inoubliable : 13 astuces explosives

La qualité donne de la crédibilité. La crédibilité donne de l’influence. Sans qualité, point de survie sur l’internet post 2010.

Mais il y a bien pire que le contenu moyen. Vous voulez que je vous le dise ?

Levez la main si vous connaissez des sites qui ne sont que d'immenses argumentaires de ventes déguisés. Chaque article à un seul but, vous faire une offre. Chaque lien est conçu pour tenter de vous faire passer à la caisse.

On vous hypnotise en vous donnant 1% de la méthode, puis en vous faisant croire que oui, cette fois, la solution qui va régler votre problème est bien là, pour de vrai. Il suffit de cliquer sur le bouton d’achat, vite, car demain ce sera trop tard.

Quel est le problème, après tout, si ça vend ?

La vérité : cela finit par lasser.

Quand vous recevez cet email au titre racoleur, vous savez déjà ce que vous allez trouver. Une courte vidéo qui dramatise votre situation, puis une offre. Et le lendemain encore. Et encore.

Vous avez compris que ce blogueur n’a qu’un but : donner l’information au compte-goutte, afin que vous achetiez le plus souvent possible. Que votre problème soit réglé n’est pas la question. Au contraire. S'il peut vous revendre encore un truc derrière, c’est mieux.

Il y a quelques années, quand j’ai débuté, j’ai fais cette erreur de transformer mon site sur le tir sportif en argumentaire de vente géant. Je faisais des offres perpétuelles, je créais des produits chaque semaine. Chaque email envoyait vers un article qui envoyait vers une page de vente.

Le résultat ? Au début, fantastique. Puis, très vite, cela s’est émoussé. J'ai fini par épuiser ma thématique, et mes lecteurs.

Les gens en eu ont marre. Ils ne lisent plus vos mails, se désinscrivent, et vos ventes baissent. Ils ont l’impression que vous ne cherchez qu’à les presser comme des citrons. Vous devez faire des promos de plus en plus importantes pour garder des revenus. J'ai changé de façon de faire.

Ce modèle ? Plus jamais.

Regardez TraficMania. C’est complètement différent. Où sont les pages de ventes ? Vous ne les trouverez pas. Parce que le plus important est la confiance que vous m'accordez. Et quand j'ouvre une session de coaching, vous me le montrez en choisissant de travailler avec moi.

Mes emails sont ouverts à 37%, et ce site m’a rapporté 2000 euros sur les 15 premiers jours d’octobre. Pas mal pour un blog avec une dizaine d’articles seulement.

Pourquoi ?

Parce que je donne beaucoup avant de recevoir.

Non seulement la plupart de mes clients en coaching gratuit ont souscrit au coaching payant, mais en plus la plupart m’a commandé des services complémentaires, comme la rédaction de leur page de vente.

Un de mes clients m’a dit que son heure de coaching avait dépassé ses espérances. Je pense que je peux désormais compter sur un lecteur fidèle, qui ouvrira mes emails.

Vous voyez?

Être crédible signifie être lu, encore et encore.

En résumé : si vous voulez que l’on ouvre vos emails, construisez votre crédibilité, la confiance, et faites peu d’offres de ventes. Vous vendrez plus au final.

Nous adorons acheter, mais  nous détestons qu'on essaye de nous fourguer quelque chose.

A lire pour comprendre ce principe : Permission Marketing de Seth Godin (en anglais hélas, mais quelques exemplaires d'occasion en français sur Amazon).

crédibilité

Raison n°2 : vous devez avoir le bon timing.

Évidemment. C’est du bon sens. Si vous envoyez vos emails quand vos inscrits dorment, il y a plus de chances que le message passe à la trappe.

Voici le meilleur moyen de trouver l’heure idéale de l’envoi de vos messages, j’ai nommé « la méthode par tâtonnement. »

Vous trouverez pléthore d’articles vous expliquant que telle heure est meilleure qu’une autre, mais la réalité c’est que ça dépend de votre thématique et de votre audience.

Sachez qu’en général, il y a plus de monde sur le net le matin que l’après-midi, et qu’envoyer votre mail à 9h30 au lieu de 9h04 ne changera probablement pas la face du monde.

Le meilleur moyen pour trouver l’heure idéale d’envoi est de faire un test par tâtonnement.

Tous les auto-répondeurs ont des fonctions split-tests, très faciles à utiliser. Cela permet de tester des heures d’envoi différentes avec le même message. Sur Aweber, par exemple, vous pouvez faire 4 tests pour un message.

  1. Testez l'envoi de votre message à 8h, 10 h, 12 h et 14 h par exemple. Vous verrez quand votre audience clique le plus.
  2. Si c’est 10 heures, refaites un test la prochaine fois, à 9h30, 10h, 10h30, et 11h.
  3. Si vous avez un meilleur score à 9h30 heures, affinez encore la fois suivante. 9h10, 9h20, 9h30, 9h40.
  4. Puis affinez à la minute la fois suivante. De cette façon, vous trouverez l’heure idéale d’envoi de vos messages.

Mais pour être honnête, c’est le critère qui a probablement le moins d’importance. Si votre blog est vraiment bon, les gens ouvriront votre email de toute façon, parce qu’ils l’attendent avec impatience.

timing

Trêve de bavardage. Voici ce qui compte vraiment : le titre.

Raison n°3 : les bons titres sont cliqués, pas les mauvais.

Je sais que vous n’êtes pas un guignol.

Vous avez sans doute un bon niveau de crédibilité. Vous n’êtes peut-être pas encore LA référence de votre thématique, mais vous êtes sérieux. Votre audience vous respecte, et c’est déjà beaucoup. C’est une condition nécessaire mais non suffisante, comme disent les matheux.

Bonne nouvelle. Il ne vous manque plus qu’une chose pour que votre email soit ouvert : un bon titre.

Pour vous prouver à quel point les titres comptent vraiment, laissez-moi vous raconter une petite histoire.

Il y a quelques années, John Wesley a écrit sur son blog un article intitulé « les deux types de connaissances ». Il en a fait la promo sur les sites Digg et Reddit, et il a obtenu le score décevant de 100 visiteurs sur 2 jours. Zut.

Il savait que l’article était bon, car les visiteurs restaient dessus 6 minutes (la crédibilité était donc là). Mais quelque chose faisait que les gens n’étaient pas attirés en masse.

Vous avez deviné : son titre merdique.

Il a donc décidé de bosser son titre, et il trouvé « Apprenez à comprendre votre propre intelligence ». Un titre parfait, orienté sur le lecteur. Il a refait sa promo. Et là, boom.

Vous voulez connaître le trafic qu’il a eu sur cette page après son changement de titre ?

4930. Soit presque 50 fois plus. (Si vous lisez l’anglais, l’étude de cas est là). Rien n’est plus efficace qu’un bon titre, que ce soit pour un article ou un email.

titre

Alors voici 8 titres d’emails qui sont ouverts à chaque fois:

  1. L'email résultat :

Annoncez à vos inscrits qu’ils vont obtenir un résultat qui compte pour eux.

  • « Comment obtenir 300 followers en 2 heures. »
  • « Comment j’ai perdu 10 kilos en mangeant des frites. »
  • « Comment fabriquer une niche de chien toujours chaude en hiver. »
  1. La preuve sociale :

Appuyez votre message par un chiffre ou témoignage amenant de la crédibilité.

  • « Argent : 10 citations peu connues de Bill Gates. »
  • « La méthode de guitare aux 30 000 clients. »
  • « J'ai fait le tour du monde en stop : comment se faire transporter gratuitement, à vie. »
  1. La curiosité :

Un titre intriguant est un bon moyen de capter l’intérêt de vos inscrits.

  • « Nouveau : çà, c’est jamais vu. »
  • « Il fallait que je vous dise… »
  • « L’email le plus important de l’année. »

Vous voyez, ce genre d’annonces ferait un mauvais titre d’article, mais cela marche parfaitement pour un email. Par exemple, un email intitulé « J’en ai vraiment ma claque » a été ouvert par 39.8% des inscrits à TraficMania, ce qui est vraiment beaucoup.

  1. Les histoires :

Depuis notre enfance, nous aimons les histoires. Et cela continue encore et toujours. Il suffit de trouver un axe en rapport avec votre thématique.

  • « Mon histoire : Sans diplôme, de pôle emploi au CDI, en 15 jours. »
  • « 12 125 inscrits grâce à Facebook, sans dépenser un euro : le cas complet. »
  • « Pourquoi je ferme ma page Facebook. »
  1. Les offres :

Vous aimez les cadeaux, les promotions ? Vos inscrits aussi, tant que c’est à petite dose.

  • « Opportunité unique cette année… »
  • « Gratuit : recopiez mon système trafic. »
  • « Attention, dernier rappel. » (À utiliser avec parcimonie).
  1. L'email dernières nouvelles :

En général, les gens sont intéressés par ce qui vient de sortir, ou qui vient juste de se passer.

  • « Pourquoi Facebook vient de racheter Instagram »
  • « Voici les chaussures à mettre cet été »
  • « Twitter, c’est fini. Voici ce qui arrive de nouveau le mois prochain… »
  1. Mettez-y un peu de vous.

Parmi les meilleurs scores que j’ai obtenu sur mes différents sites, il y avait :

  • « C’est grâce à vous… »
  • « Il fallait que je vous dise merci »
  • « Dernière chose… »

Hyper efficace. Livrez vous, vous-même.

  1. Et sur ce site ?

Si vos titres d’articles sont parfaits, ils peuvent faire d’excellents titres d’emails, vraiment magnétiques. Regardons les taux d’ouverture que j’ai eu sur TraficMania :

  • « Que faire si vous êtes bloqués avec votre site » : 33.5%
  • « On s’appelle ? » : 37%
  • « 8 signaux d’alarmes montrant que vous ne gagnerez pas d’argent avec votre site » : 37.4%
  • « J’en ai vraiment ma claque » : 39.8%
  • « 41 types d’articles de blog, le guide complet anti-page blanche » : 37%
  • « Non, je ne vous ai pas lâché » : 39.2%
  • « Du travail, de l’humiliation et du risque effrayant de créer sa boite » : 33.4%
  • « 320 mots qui vont augmenter votre trafic (et vos ventes) : 50.2%

Etc.

emails a fort taux de clics

[greenbox]Vous aussi, vous voulez améliorer vos titres? Voilà donc du concret:téléchargez maintenant mon guide pdf gratuit. Vous allez réussir à écrire des titres d'articles qui deviennent viraux. Des titres qui vont vous ramener des vagues de clics. C'est l'antisèche absolue pour écrire des titres à succès.[/greenbox]

Ce que j’ai appris :

Les emails qui ont été ouverts le plus ont trois caractéristiques principales.

Courts, spécifiques, et souvent chiffrés.

C’est comme cela que j’ai fait mes meilleurs taux d’ouvertures. Et que vous ferez les vôtres.

Comment rater votre titre d’email à coup sûr :

Mes plus mauvais scores ?

  • « Les secrets des meilleurs blogs de France et du monde (Soit 729 885 followers sur Twitter) » : 28.7%. Trop long. Présomptueux.
  • « Enorme : 37 façons de vendre sur internet » : 27.6%. Je pense que tout le problème est dans le « énorme » qui est racoleur. Sans ce mot, j’aurai sans doute fait mieux.

Voici ce que vous ne devez surtout pas faire si vous voulez qu’on ouvre vos emails.

  1. Evitez la curiosité négative :

« Pourquoi le trafic payant c’est nul ». C’est un mauvais titre car tous ceux qui ont des résultats intéressants grâce avec la pub Facebook ne vont même pas prendre la peine de cliquer. Directement dans la corbeille.

  1. Evitez de faire le marchand de tapis :

« DERNIERE CHANCE de profiter de la remise de 85% sur la formation piano, ensuite les prix augmentent »

Blabla. Les bons vendeurs sont ceux qui montrent un résultat et font une offre. Il aurait été plus judicieux de parler du prix en dernier, en bas de la page de vente.

  1. Ne soyez pas vague :

« VOICI comment régler votre problème »

Le lecteur n’a pas la moindre idée de quoi vous allez parler. N’oubliez pas, soyez spécifique. Annoncez précisément le sujet. Vous aurez le même problème avec « hey, regardez ! », ou « le système en 3 étapes ».

  1. Tenez votre promesse à tout prix :

Cette erreur n’est pas directement liée au titre. Mais c’est une grave faute, et si vous la faites, vous le paierez cash. La pire chose est de promettre monts et merveilles, et de décevoir vos inscrits. Par exemple, j’ai reçu une fois un email promettant de « tripler mes ventes sur internet ».

Intéressé, j’ai été lire l’article. Quelle était donc cette méthode permettant de tripler mes ventes ?

Quelle déception : le blogueur conseillait en 500 mots de remplacer les adjectifs de mes pages de ventes par des chiffres. Au lieu de dire « beaucoup », dites « +46% ! ». Tu parles. Ok, ça aide, mais si cela permet de tripler mes ventes, je me fais moine. Encore un baratineur, je me suis immédiatement désinscris.

Vous comprenez ? Ne vendez pas la lune. Ne trompez pas votre audience. Sinon votre crédibilité s’effritera. Et vous aurez tout perdu.

a eviter

Surtout, ne me prenez pas au mot.

Nous voudrions tous avoir une formule magique à appliquer sans se poser de question, et qui nous amènerait la gloire et la richesse.

Sauf que la réalité est beaucoup plus compliquée. Ne prenez pas tout ce que vous lisez au pied de la lettre. Ce qui marche pour TraficMania marche pour TraficMania. Pas forcément pour votre site.

Je n’ai qu’une certitude : le titre est le facteur clé. Rien n’est plus rapide et plus efficace pour votre trafic qu’un bon titre. Lesquels feront mouche dans votre thématique ? Je ne sais pas. Je montre le chemin, à vous de prendre le virage.

Alors testez.

Regardez comment utiliser la fonction split-test de votre auto-répondeur, et testez plusieurs titres à chaque message. Si vous envoyez un email par semaine, cela fait plus de 200 titres testés par an.

Et vous savez ce qui va se passer ?

Vous serez imbattable. Inarrêtable. Comme un train de marchandise lancé à pleine vitesse. Aucun concurrent ne pourra vous suivre.

Car vous saurez vraiment ce que vos lecteurs aiment, ou pas. C’est une question de mathématiques. Si vous doublez le taux d’ouverture de vos emails, vous pouvez doubler vos ventes, car deux fois plus de gens verront votre offre.

C’est une manière rapide et sûre d’augmenter votre trafic.

Je sais, personne ne veut entendre que c’est du boulot, et que cela ne viendra pas en claquant des doigts. Mais c’est en faisant les choses que votre blog deviendra populaire.

Il n’y pas de miracle. Il n'y a que des stratégies intelligentes et du travail.

Vous savez quoi?

Tant mieux. Cela signifie que tout le monde peut le faire.

Alors commencez maintenant. Votre audience sera ravie d’ouvrir vos emails et de découvrir vos nouveautés.

Je ne sais pas pour vous, mais tenir un blog, c’est mon grand projet.

Alors autant qu’il soit lu, et relu.

André Dubois
 

En ce moment, André doit être encore en train d'écrire un article de 3000 mots. Tout cela pour un objectif: vous apprendre à bloguer si bien que vous pourrez en vivre.

Cliquez ICI pour commenter 29 commentaires