8

Comment créer un appel à l’action qui convertit, la méthode

Votre immense travail d’écriture ou de vidéo n’a finalement qu’un seul but.

Convaincre votre audience de cliquer sur le bouton « commander ».

Tant d’heures à bosser, pour un si petit geste, qui ne prend qu’une seconde. Ironique, n’est-ce pas.

Alors autant de ne pas rater cette dernière étape, n’est-ce pas ?

  • Si vous envoyez un email, autant qu’il soit ouvert, et le lien cliqué.
  • Si les gens lisent votre page de vente jusqu’au bout, alors autant que les gens cliquent sur le bouton d’achat.
  • Si vous vous cassez la tête à écrire un article ou tourner des vidéos, autant récolter une adresse mail, ou un partage, pas vrai?

C’est le rôle précis de ce qu’on appelle « l’appel à l’action » (vous trouverez aussi les initiales CTA, call to action).

Une petite formule qui doit encourager votre audience à devenir active. En clair : acheter, s’abonner, partager, cliquer.

Dans cet article, je vais vous donner des exemples à recopier pour créer des appels à l’action qui fonctionnent. Car se serait trop bête de rater une vente à cause de 3 lignes ratées, hein.

Pourquoi réussir votre appel à l’action est important

Un lecteur d’article, ou un abonné YouTube sont dans un état d’esprit particulier : ils reçoivent l’information.

Ils sont passifs.

Par conséquent, tout votre contenu doit donner envie d’agir. Plus vous mettez en avant des résultats, des exemples, plus vous réveillez vos lecteurs avec des phrases fortes, des visuels, et plus vous avez de chances de les amener à agir.

Le hic, c’est que cette volonté d’agir ne dure pas. Il est fort possible que si votre lecteur ne clique pas tout de suite, il ne le fasse jamais.

Si votre appel à l’action est mal fichu, pas clair, votre futur client peut simplement quitter votre page… et ne rien acheter… désolé, vous venez de perdre 197 euros.

Pour réussir à coup sûr votre appel à l’action, suivez donc cette recette :

De quoi est composé un appel à l’action

Un appel à l’action possède normalement 3 parties.

Le pourquoi : expliquer pourquoi il faut cliquer

Le comment : expliquer comment faire

La détente : le bouton à cliquer, ou le lien, bref, le moyen d'action.

Voici le détail.

Le pourquoi

À cet endroit, votre mission est très simple. Rappeler à votre audience pourquoi elle doit agir.

En une ou deux phrases, rappelez simplement le grand but de votre contenu.

Par exemple, vous avez un blog en développement personnel. Et vous avez créé une formation pour aider les gens à améliorer leurs vies et leurs relations avec les autres. Vous avez rédigé une belle page de vente. Et voici le début de votre appel à l’action :

Vous voulez avoir de meilleures relations avec les autres ?

C’est le moment.

Vous voyez. C’est très simple. Avec ces deux phrases, on rappelle ce que fait votre produit. Et on rajoute une incitation temporelle.

Passez ensuite au comment

Là, il va falloir être le plus directif possible. Ne croyez pas que tout le monde est ultra à l’aise avec les outils informatiques, ce n’est pas le cas.

Ok, vous vous êtes un blogueur, vous savez ce que c’est d’acheter une formation en ligne. Mais la personne qui lit votre blog de développement personnel n’en a sans doute pas la moindre idée.

Il faut donc que vous soyez extrêmement précis sur la marche à suivre.

Vous pouvez donc rajouter quelque chose comme :

Pour commander, cliquez sur le bouton orange, et recevez votre formation sur votre boite mail dans 2 minutes

Remarquez bien que je précise « pour commander », afin que les gens soient bien au courant que c’est un achat. C’est important de le rappeler, même si vous avez déjà annoncé votre prix.

Terminez par la détente

C’est ce qui va permettre aux gens d’agir. Sur une page de vente, c’est un bouton. J’aime bien les faire en vert ou en orange, avec un texte là encore clair et incitatif : « Commandez maintenant ».

Comme vous le voyez, rien de sorcier.

Mais au moins, vous enlevez toute part de doute. On sait exactement quoi faire.

Donc, reprenons notre exemple

Vous voulez avoir de meilleures relations avec les autres ?

C’est le moment.

Pour commander, cliquez sur le bouton orange, et recevez votre formation sur votre boite mail dans 2 minutes

Quelques exemples d’appels à l’action à recopier

Appel à l’action pour un article de blog

Je viens de vous montrer 10 astuces pour prendre de belles photos sous-marines. Vous aurez peut-être du mal à toutes les appliquer. Alors voici mon conseil : appliquez simplement le conseil n°3. Et vous verrez la différence.

Un dernier mot : si vous aimez cet article, merci de la partager (les boutons réseaux sociaux sont juste là). Et si vous voulez plus d’informations exclusives sur la photo sous-marine, inscrivez-vous à ma newsletter en utilisant le formulaire ci-dessous.

FORMULAIRE de capture d'emails

Comme vous le voyez, c’est un peu plus long que l’exemple précédent.

Pourquoi ? Parce que si vous mettez toujours le même appel à l’action, brut de décoffrage, dans tous vos articles, cela risque de faire trop « mécanique ». Surtout à l’écrit. Il faut donc essayer de faire le lien avec l’article en rallongeant un peu. De plus, je vous déconseille de le faire dans tous vos articles de blog.

Appel à l’action pour une vidéo YouTube

Voilà. Je viens de vous montrer comment faire la vidange de votre voiture, vous-même. N’oubliez pas, le plus important est de déposer vos huiles usagées dans un endroit autorisé. Si vous avez cette vidéo, merci de la liker et la partager. N’oubliez pas de vous abonner à cette chaine YouTube pour être au courant de toutes nos nouveautés, le bouton est juste ici, merci !

MESSAGE « ABONNEZ-VOUS » CLIGNOTANT, par exemple.

En vidéo, vous pouvez utiliser le même appel à l’action à la fin de toutes vos vidéos. Cela ne choque pas comme à l’écrit. Vous pouvez même annoncer votre CTA une fois de plus, en début de vidéo.

Appel à l’action pour un email

« Vous postulez à des offres d’emploi, et à chaque fois on demande un bon niveau d’anglais : 600 au TOEIC, minimum.

Vous avez beau y mettre toute la meilleure volonté du monde, vous savez que vous avez peu de chance d’y arriver.

À moins que je vous aide, comme je vais vous le montrer dans cet article.

Cliquez sur le lien pour tout découvrir :

=>50 astuces pour passer le cap des 600 au TOEIC (lien)

À tout de suite !

Dans un email, les éléments sont confondus. Vous pouvez fusionner le pourquoi, le comment et la détente dans une seule phrase avec un lien.

Par exemple :

« Cliquez ici pour découvrir comment passer le cap des 600 au TOEIC (lien).

Autre ressource utile si vous cherchez des exemples de mails pour votre newsletter, cet article TraficMania vous sera utile.

Appel à l’action pour une page de vente

Développez votre patrimoine rapidement en investissant dans les parkings. À vous de prendre votre indépendance financière en main.

Pour commander votre formation complète, cliquez simplement sur le bouton orange, et recevez tous les modules sur votre boite mail dans 2 minutes.

C’est classique et efficace. Mais je vais vous donner 3 astuces supplémentaires.

Astuce 1 : ajoutez une contrainte de temps

Pour améliorer encore plus l’efficacité, vous pouvez rajouter un compte à rebours, en proposant 3 choses différentes.

  • Soit un prix moins cher, pendant une durée limitée
  • Soit un contenu offert en bonus, en plus du produit de base, en durée limitée
  • Soit la fermeture de la formation pendant une longue durée (ce que je fais).

Vous pouvez aussi combiner. (Un plug-in comme Thrive Architect permet de faire cela en un claquement de doigts. Lien affilié).

Astuce 2 : Si votre audience est peu habituée aux achats de formations…

Rajoutez une section FAQ. Imaginez les questions fréquentes, et répondez-y. Par exemple, détaillez ce qui se passe après l’achat. Détaillez les conditions de remboursement. Détaillez le format de votre formation, etc.

Astuce 3 : testez si vous voulez affiner le taux de conversion

Quelle est la meilleure couleur de bouton pour vendre ? Orange, vert, bleu ? Est-ce qu’il vaut mieux écrire commandez tout de suite, ou commandez maintenant ?

On peut se poser 1000 questions, et si vous bossez avec des tunnels de vente, cela vaut la peine de tester continuellement des versions différentes de vos appels à l’action.

Le seul moyen : utiliser un plug-in de test AB, qui va montrer plusieurs versions de votre page de vente à des pourcentages de votre audience. Vous verrez alors ce qui vend le plus.

Un plug-in comme Thrive Optimize permet de la faire (lien affilié).

Un dernier mot

Vous avez envie de réveiller votre audience, de les faire agir ? Pour partager, commenter, acheter ?

C’est le pouvoir d’un bon appel à l’action.

Mais attention. L’efficacité d’un appel à l’action ne sera jamais supérieure à la qualité de vos contenus.

En clair : si vous voulez que les gens agissent, il faut qu’ils lisent votre page de vente en entier. Qu’ils découvrent votre article jusqu’au bout. Qu’ils visionnent votre vidéo jusqu’à la fin.

Et cela n’arrivera qu’à une condition.

Que votre contenu déboite. Le meilleur appel à l’action du monde ne sauvera pas une page de vente mal écrite, ou un produit mal marketé.

C’est un peu comme une décoration sur une façade de cathédrale. C’est un vrai plus, mais si la façade de la cathédrale est fragile, cela ne sert à rien.

Vous avez compris le message ? Alors c’est à vous. Voici votre mission. Mettez cet article dans les favoris de votre navigateur. Comme cela, la prochaine fois que vous créerez un contenu, vous saurez exactement comment faire pour demander à votre audience d’agir !

André Dubois
 

En ce moment, André doit être encore en train d'écrire un article de 3000 mots. Tout cela pour un objectif: vous apprendre à bloguer si bien que vous pourrez en vivre.

Cliquez ICI pour commenter 8 commentaires
salima

Merci André pour ces conseils, cela m’a beaucoup aidé
A bientôt

Répondre
    André Dubois

    Content que cela te serve, Salima.

    Répondre
Mike

Bonjour,
Merci pour tous tes supers articles que je dévore.
J’ai juste une petite question.
Que pense tu de Thrive membership. Cette offre à l’air intéressante.
Je fouille et je farfouille le web depuis un moment. Ton blog est fantastique.
Je pense que je vais enfin pouvoir me lancer grâce à tes bons conseils.
Merci encore et continue.

Répondre
    André Dubois

    Les produits Thrive sont au top. Je n’ai jamais été déçu par un de leurs outils, et je les utilise chaque jour.

    Répondre
Hugo

Merci André pour tous vos articles très enrichissants. J’aime beaucoup votre approche qui est différente de ce que l’on peut trouver ailleurs et votre façon d’expliquer est très claire.

Répondre
TIMOTHEE MEYRIEUX-DREVET

Bonsoir André,
Article pertinent !
Merci pour le partage de ton savoir.
Entre cet article et celui sur la création d’un formulaire d’opt-in tu m’as bien aidé. Mon taux de conversion a simplement … triplé.

A bientôt
Tim

Répondre

Commenter: