22

Comment bloguer dans une thématique bouchée

avoir du trafic avec la qualité bloggingQuand vous regardez le nombre de blogs qui parlent du même sujet que vous, je suis quasiment certain que vous êtes profondément découragé.

Vous baissez les épaules en soufflant, déjà abattu par cette légion de concurrents qu’il va falloir vaincre.

Ils sont des dizaines. Parfois des centaines.

Bienvenue dans la jungle, où les grands fauves dévorent les petits.

Vos compétiteurs sont installés depuis plus longtemps que vous. Et ils ont le même but que vous : ravir la plus grosse part de trafic. Tapez le moindre de vos sujets d’articles dans Google, et vous verrez que quelque chose à déjà été écrit.

Après l’enthousiasme de vos débuts, voici le temps des regrets.

Vous vous dites que lancer un blog dans cette thématique était vraiment une mauvaise idée. Que de toute façon, vous n’êtes pas un prédateur, et que vous ne pourrez jamais percer avec une telle foule en face de vous.

Vous commencez à croire que vous êtes simplement arrivé trop tard sur ce marché. Les places sont prises. Le blogging est saturé. Youtube est saturé. Facebook, Twitter, Google, tout est saturé, encombré de blogueurs qui agitent désespérément leurs bras et hurlant « lisez -moi, je vous en supplie ! ».

Trop de monde. Cela semble impossible.

La suite est pire encore.

Votre entourage vous avait poliment encouragé à vous lancer, tout en pensant pertinemment que votre projet n’était pas « réaliste ». Vous voyez déjà les sourires narquois de ceux qui ne voient aucune autre possibilité que le salariat de 8 heures à 17 heures. Ils vous diront, triomphants, « je le savais ».

Il va falloir avaler une grosse bouchée de remise en cause, bien amère.

Ont-ils raison? Etre lu dans une niche encombrée est-il impossible? Est-ce une erreur stratégique?

Je ne crois pas.

Vous voyez, TraficMania…

…a percé en quelques mois dans la thématique blogging la plus bouchée et la plus compétitive, le webmarketing.

J’ai monétisé ce blog en moins de 6 mois. Et un an après mon lancement, j’ai dû quitter le statut d’autoentrepreneur pour celui d’EURL, les plafonds légaux de chiffres d’affaire étant atteints.

Et il y a un an, je n’étais personne dans la thématique. Un parfait inconnu.

Mais comment ai-je fait?

Je vais vous l’expliquer. Parce que des milliers de blogueurs tentent de vivre leur art, mais sont induits en erreur par ce qu’on lit ici ou là. Par exemple, je n’ai jamais essayé de percer en publiant en rafale, 30 articles en 30 jours.

J’utilise une autre stratégie, bien plus efficace.

Comment j’ai appris à créer des blogs populaires

Je vis de mes blogs à 100% depuis quasiment 4 ans, et je blogue depuis 6 ans environ.

Et j’ai exploré les deux grandes sortes de positionnement marketing.

Positionnement n°1 : aller dans une niche où vous êtes seul. C’est ce que j’ai fait en bloguant sur le tir sportif, loisir que j’ai pratiqué. C’est une thématique quasiment vide. Ce site m’a fait vivre à 100% pendant 3 ans, et il génère toujours de jolis revenus.

Positionnement n°2 : aller dans une niche où il y a une concurrence de dingue. Le webmarketing, avec TraficMania. En me servant des années d’expérience accumulées à vivre de mon autre blog.

Et alors, qu’est ce qui est le plus simple à faire ?

Surprise ! les 2 raisons qui font que vous devez choisir des thématiques encombrées

Vous savez quoi ? Ces 2 blogs marchent bien. Mais la vérité, c’est que TraficMania a été mille fois plus facile à faire percer que mon autre site. Pour mon site de tir sportif, ça a été une galère.

Oui.

Voici pourquoi vous devriez favoriser des thématiques où la concurrence est rude :

Raison n°1 : c’est plus rapide

Si vous êtes malin, les gros blogs de votre thématique deviennent vos alliés et partagent votre contenu avec des milliers de personnes. Ils vous accueillent avec des articles invités, comme celui-ci. La croissance de votre trafic est beaucoup plus facile. Car les lecteurs sont proches. Ils s’abreuvent à un autre point d’eau. Il faut juste leur indiquer que vous existez.

Raison n°2 : c’est beaucoup moins risqué

Certaines thématiques concentrent le trafic et surtout le potentiel de monétisation. Donc au lieu de vous casser la tête à essayer de trouver un nouveau marché et de vous planter car il n’existe pas, allez plutôt sur des thématiques « prouvées » et faites-y votre place. Vous limitez le risque de mauvais choix de business.

Allez dans les thématiques porteuses où la concurrence est rude.

C’est du boulot.

Mais ça marche.

Et ça paye.

Vous pouvez exister dans une thématique bouchée

Vous voulez vraiment que je vous dise comment être lu dans une thématique qui est écrasée par le nombre ?

C’est facile, cela tient en 3 étapes.

  1. Trouvez la cause racine des problèmes de vos lecteurs
  2. Trouvez une solution pour éliminer cette cause racine
  3. Présentez votre solution en vous différenciant des autres

C’est tout. C’est aussi simple que cela, tout tient en 3 lignes. Le problème, c’est que c’est très, très difficile à faire.

Mais décidez maintenant de ce que vous voulez faire

Je vous dis la réalité : ce que vous allez découvrir ici permet d’être vraiment lu, même s’il y a déjà 500 blogs qui vous concurrencent.

Mais posez-vous cette question : êtes-vous prêt à faire l’effort ? A quoi doit vous servir votre blog ?

Pensez-y sérieusement.

Si votre but est par exemple d’écrire un article sur votre passion des chiens, peut-être que vous n’avez pas besoin de plus que vos 80 lecteurs quotidiens. Peut-être que vous lancer dans du blogging de haut vol n’est pas ce qu’il vous faut. Car l’engagement demandé est important.

Par contre, si votre but est de vendre des méthodes de dressage de chiens et des sessions de coaching, de dégager des revenus stables et significatifs, vous n’avez pas d’autre issue. Il va falloir vous y mettre sérieusement. Parce que vos revenus dépendent de votre trafic.

Il va falloir que vous fassiez votre place dans la jungle encombrée de votre niche. En chef d’entreprise décidé.

Voici comment bloguer dans une thématique bouchée.

Etape 1 : Trouvez la cause racine des problèmes de vos lecteurs

C’est capital. Vous devez découvrir la raison secrète qui fait que des gens lisent des blogs sur une thématique précise. C’est ce qui va vous aider à avoir du contenu irrésistible, malgré la concurrence.

Un exemple va vous aider à mieux comprendre les choses.

Imaginons que vous ayez un blog beauté. Il y en a des centaines, beaucoup sont assez bons. Et seuls quelques-uns dominent, avec souvent un trafic démentiel.

Pourquoi les gens lisent des blogs beauté ? Cherchons la cause racine. Voici comment on m’a appris à faire lorsque j’étais un simple ingénieur méthodes dans l’industrie automobile. Cette technique simple permet de régler des problèmes industriels complexes, et des multinationales colossales l’utilisent chaque jour.

Une démonstration de recherche des causes racine

Il faut poser la question « pourquoi » plusieurs fois.

  • Pourquoi les gens lisent un blog beauté ? Par exemple, pour découvrir une nouvelle crème minceur.
  • Pourquoi les gens veulent découvrir une nouvelle crème minceur ? Pour maigrir.
  • Pourquoi les gens veulent maigrir ? Pour être bien dans leur peau.
  • Pourquoi les gens veulent être bien dans leur peau ? Pour plaire.

Voilà une des raisons qui font que les gens lisent les blogs beauté. A cause de problématiques de séduction et de confiance en soi.

Alors si je devais écrire un article sur une crème minceur, au lieu de parler de sa texture (trop douce !) et de son parfum (trop bon !) comme le font 98% des blogueuses beauté, je parlerais d’une rencontre amoureuse, de l’angoisse d’être jugé sur sa ligne, et de la solution que représente cette crème.

Vous voyez le principe ? C’est ça le marketing. Trouver un angle d’attaque pour se connecter à son audience.

Est-ce que les problématiques de confiance en soi et de séduction sont LES SEULES raisons qui font que les gens lisent des blogs beauté ? Surement pas. Mais en tout cas, c’est un angle valable, parmi d’autres, pour vous distinguer de la concurrence.

Voici d’autres exemples.

Les gens lisent des blogs immobiliers parce qu’ils sont inquiets du niveau futur des retraites.

Les gens lisent des blog marketing parce qu’ils ne supportent plus leur patron et cherchent de l’indépendance.

Etc.

Le piège ?

Les causes racines sont certainement multiples. Un homme de 20 ans qui lit un blog musculation n’aura pas les mêmes motivations profondes qu’un homme de 50 ans qui lit le même blog.

Ils font donc savoir qui compose votre audience et ce que ces gens recherchent

Comment ?

4 façons de découvrir ce que votre audience recherche vraiment

Le principe est enfantin : soyez attentif à ce que votre audience dit !

  1. Envoyez un email à votre liste et demandez-leur quel est le principal problème auquel ils font face, par rapport à votre thématique.
  2. Lisez les commentaires avec attention, et écrivez du contenu qui incite les gens à en laisser.
  3. Regardez les groupes Facebook, ou mieux créez en un. Observez ce qui revient souvent.
  4. Inscrivez-vous sur des forums et regardez les sujets les plus lus et commentés.

Lorsque vous avez une image plus fine de vos lecteurs, vous pourrez bloguer sur ce qui intéresse les gens.

A vous d’être malin et de penser en « cause racine ». Trouvez les motivations profondes qui font que les gens lisent une thématique. C’est souvent en rapport à des sentiments très profonds : un désir, une peur.

Si vous répondez à ces sentiments, c’est gagné.

Une fois que la cause racine est identifiée, vous devez-y apporter une solution.

Etape 2 : trouver une solution pour répondre à votre audience

C’est ici que vous allez utiliser votre expertise de blogueur.

Vous allez devoir faire des recherches pour devenir un maitre.

Lisez 100 livres.

Testez 100 méthodes.

Je ne sais pas combien d’astuces trafic j’ai testé sur mon blog de tir sportif avant de concevoir ma grande formation trafic, mais je peux vous dire que cela représente 3 ans de travail.

Mais c’est ce qui fait que TraficMania est solide.

Vous aussi. Lisez. Apprenez. Testez. Concevez une solution fiable pour vos lecteurs.

Etape 3 : Présentez votre solution en vous différenciant

Ok.

Vous savez ce qui obsède vos lecteurs. Vous avez appris à interpréter ces signes, à trouver les causes racines. Vous avez de l’acquis de l’expérience et vous êtes en mesure de donner des solutions de haut vol.

Maintenant, il va falloir rédiger le tout dans un article qui vous différencie du reste.

Voici 3 façons de créer du contenu qui vous différencie de tous vos concurrents.

Astuce n°1 : écrivez du contenu plus long

Je reçois souvent des emails me demandant la longueur idéale d’un article. C’est un sujet dont j’ai déjà parlé plusieurs fois sur le blog.

En clair, plus c’est long, plus c’est bon.

Je sais. Seith Godin, le pape du blogging, publie des articles de 200 mots.

Mais redescendez sur terre.

Vous n’êtes pas Seith Godin, et moi non plus.

Il avait publié des ouvrages marketing révolutionnaires avant de bloguer. Il était responsable du marketing de Yahoo! avant de bloguer. Il est une référence, et n’a pas besoin de le prouver avec des articles ultra- complets. C’est un peu comme si Spielberg créait un blog cinéma. Il pourrait y écrire n'importe quoi, il serait quand même lu en masse.

Pour nous autres, les simples mortels, le meilleur moyen de se distinguer de la foule est de proposer les articles les plus qualitatifs possibles. En allant au fond des choses. En démontrant.

Et ceci, c’est 2000 mots minimum.

C’est facile : tapez le sujet de votre article dans Google. Lisez le reste. Faites mieux.

Pourquoi se donner tant de mal ?

Parce que les audiences ne sont pas captives. Si vous êtes meilleur que les autres, et qu’en plus vous parlez sur des sujets qui touchent le cœur de votre audience, on vous lira. Et les lecteurs se rendront vite compte à quel points vos concurrents sont mauvais. Ça va vite en ligne.

Astuce n°2 : vous avez un truc en plus que les gros sites n’ont pas

Imaginons que vous bloguiez sur la cuisine.

Pas facile, vous êtes des milliers à avoir eu cette idée. Et votre cauchemar s’appelle… Marmiton.org. Un site colossal, au trafic himalayen, qui donne plus de 70 000 recettes gratuites.

Etes-vous fichu ?

Non.

Et vous ne le serez jamais.

Car il y a un truc que vous avez, et que Marmiton n’aura jamais.

Vous.

Votre histoire. Votre âme.

Marmiton est purement informatif. Marmiton n’expliquera jamais ce que vos enfants ressentent quand vous leur préparez votre gâteau au chocolat secret. Marmiton ne pourra jamais dire comment votre grand-mère vous a donné son truc de famille pour le coq au vin. Ce qui s’est passé. Ce que cela représente pour vous.

C’est la force ultime du blogging. Pas le design. Pas l’originalité des astuces. Mais votre capacité à faire résonner votre histoire chez vos lecteurs.

Regardez : un des articles les plus populaires de TraficMania ne parle même pas de trafic, et presque pas de marketing. Il raconte juste les difficultés ahurissantes auxquelles j’ai dû faire face, pour vous donner le courage d’entreprendre.

Une recette de cuisine, c’est un moment familial unique. Une astuce beauté, c’est la possibilité de vaincre un complexe. Une astuce trafic, c’est un pas de plus vers un travail indépendant. Un investissement boursier, c’est une étape dans la construction de votre patrimoine.

Votre parcours, votre histoire, votre ton, et l’émotion feront de votre blog un repère, une balise, dans toute votre thématique.

Astuce n°3 : faites-vous aimer de vos lecteurs

A quoi ressemble la plupart des articles de blogs ?

A une suite d’astuces creuses que l’on a déjà lu 1000 fois ailleurs. Mais bon sang, vous êtes des auteurs, pas des profs. Votre mission, ce n’est pas que de transmettre une information. C’est aussi de pousser vos lecteurs à agir.

J’explique pourquoi c’est important et comment faire.

On sait avec les liseuses type Kindle que la majorité des bouquins achetés ne sont pas lus entièrement.

Je sais qu’hélas beaucoup de gens qui lisent mes articles ou qui achètent mes formations n’appliquent pas tous les conseils. Dommage pour eux, car cela ne fonctionne que si vous faites les choses.

L’homme est ainsi : nous sommes tous des fainéants qui procrastinent. Moi y compris.

Alors imaginez que votre contenu soit un booster. Une décharge électrique. Un grand verre de Redbull, mélangé avec de la caféine concentrée et des stéroïdes de coureur cycliste.

Que vos lecteurs aient envie d’arracher le bitume. En un mot, que le souffle de vos mots soit si puissant qu’une partie d’entre eux, miracle, passe à l’action.

Vous deviendriez un guide. Le druide de votre thématique blogging.

Vous ne devez pas seulement donner des informations solides, longues et complètes. Vous ne devez pas seulement donner de l’émotion. Vous devez aussi encourager vos lecteurs à agir.

Comment le faire ? Secouez-les. Dites-leur la vérité sur la difficulté du travail. Mais rappelez-leur comme le résultat en vaut la peine.

Un exemple :

Vous voulez vivre de votre blog ? Parfait. Est-ce que c’est dur ? Oui. Est-ce que beaucoup échouent ? Oui, comme tous les entrepreneurs. Est-ce qu’il faut se prendre 2 ou 3 gamelles avant d’y arriver ? Carrément, si vous n’êtes pas bien conseillé, vous y passerez.

Mais ce métier peut-il rendre riche ? Oui. Et indépendant ? Aussi.

Alors se bouger les fesses vaut le coup.

Vous pouvez briller parmi la foule de vos concurrents

Ne regrettez pas votre choix. Vous avez bien fait d’aller là où il y a du monde. C’est bon signe. Cela montre qu’il y a des lecteurs et un potentiel business.

C’est évident : c’est comme ouvrir une pizzeria dans une rue commerçante. Vous ne serez pas le seul restaurateur. Mais avec autant de passants, que se passerait-il si vous serviez les meilleures pizzas, avec le meilleur service ?

Réponse : vous allez toucher le jackpot. Bien plus que si vous ouvrez un resto de cuisine ouzbèke au fin fond des Ardennes.

Les clés sont assez simples, en soi.

Trouver le vrai problème racine qui anime votre audience. Vous former, pour le solutionner. Et présenter cette solution en vous différenciant.

Dur à faire ?

Terriblement.

Et en plus, ce n’est que la moitié du boulot. Il faudra ensuite que vous passiez autant de temps à faire la promotion de votre contenu. Pour reprendre l’exemple de la pizzeria, c’est comme si vous passiez un jour ou deux, chaque semaine, à mettre des prospectus dans les boites aux lettres ou sur les pare-brise.

C’est pour cela qu’il faut vraiment prendre en compte le temps que prend le blogging. Cela peut changer votre vie, mais c’est du boulot. Si votre but est de faire 200 ou 300 euros par mois, ne cherchez pas à monétiser. Il y a d’autres façons d’arrondir vos fins de mois, plus facilement. Un blog, c’est tout ou rien. Gros boulot, grosse récompense.

Pourquoi est-ce que je vous dis tout cela ? Parce que le blogging n’est pas considéré à sa juste valeur. Trop de gens pensent que c’est un simple hobby. Trop de gens pensent que c’est un moyen de faire de l’argent facile. Trop de gens le font croire.

Alors qu’en fait, c’est juste un des moyens d’aider, d’éduquer, de diffuser du savoir. Non pas en classe, ou en conférence, mais en ligne. En étant payé pour le faire.

Je n’ai pas voulu vous faire dominer votre thématique en mode « prédateur ». Je ne sais même pas si cela marche, ou si c’est possible. Je vous ai montré comment faire mieux que les autres.

Alors faites l’effort.

Montrez leur que des petits blogs peuvent se faire une belle place parmi les gros.

Partagez les bonnes pratiques, merci!
  •   
  • 13
  •  
  • 1
André Dubois
 

En ce moment, André doit être encore en train d'écrire un article de 3000 mots. Tout cela pour un objectif: vous apprendre à bloguer si bien que vous pourrez en vivre.

Cliquez ICI pour laisser votre commentaire 22 commentaires
Abert

C’est vraiment inspirant, car il n’y a pas beaucoup de gens qui motivent les débutants avec autant de trucs et astuces indispensables tels dits sur cet espace enrichissant. Bravo André pour votre sens de générosité, surtout le partage des points essentiels pour le blogging. Continuez sur cette lancée car votre notoriété en dépend.

Répondre
    André Dubois

    Merci Albert.Oui, je suis persuade que pour bien vendre, je dois d abord beaucoup donner. Mes chiffres le confirment chaque jour. Merci a vous

    Répondre
Mylène

Bonjour André.

Vraiment merci pour cet article qui est passionnant et qui intéressera sûrement beaucoup de personnes.

Ce que j’aime dans votre blog, c’est justement votre manière de vous différencier dans vos écrits et croyez moi que cela se ressent. Vous faites bien votre job et j’apprécie le fait que vous compreniez les lecteurs. Je suis passée par plusieurs avant vous, des beaucoup plus connus, mais malgré cela le contenu me semble fade et purement informatif. Vous réussissez vraiment à nous donner LE petit plus qui vous démarque.

Pour moi c’est un des meilleurs articles que j’ai pu lire ces derniers temps et je vous en remercie.

Et ce qui est marrant, c’est que je suis actuellement en train de préparer une formation, et que j’avais justement besoin de trouver un article qui parle de comment bien choisir son thème de blog avant de se lancer. J’ai repéré plusieurs articles intéressants, et j’avais même cherché sur le vôtre sans trouver. Et puis là, paf vous postez cet article ! Pas mal, et ça tombe à pic pour moi. Je vais réutilisez vos précieux conseils pour ma formation donc.

Désolée pour la longueur, je ne poste que rarement des commentaires mais je pense que celui-ci en valait la peine.

Répondre
    André Dubois

    Merci beaucoup. C est ce qui est genial avec l ecriture, on peut faire passer des emotions tres facilement. Bon courage pour votre formation

    Répondre
Mehdi

Yo André,
comme d’hab, tu casses les idées reçues.
« bouh la concurrence ça fait peur ».
Et ben non en fait, et tu l’as expliqué à merveille.

love.

Répondre
    André Dubois

    Je confirme. C est dur d etre lu dans les thematiques vides car c est complique d amorcer la pompe. L est thematiques encombrees sont une aubaine pour les blogueurs qui int un peu le sens du marketing

    Répondre
Guilhem

Salut André,
Article passionnant et inspirant comme toujours qui met l’accent sur la quantité de travail à fournir pour arriver à son but. Oui c’est possible mais il faut bosser. Arrétons de croire qu’il existe des méthodes miracles pour gagner pleins de tunes sans bosser.
Au plaisir de lire de nouveaux articles sur ton blog.
Guilhem

Répondre
    André Dubois

    Je confirme. Bloguer et en vivre est une entreprise difficile. Mais cest le meilleur job du monde.

    Répondre
Mylène

Effectivement, vous savez les faire passer les émotions.

D’ailleurs, j’ai également lu dans la même journée votre article invité sur « comment ne plus être ignoré », et votre article est tout simplement génial. Sincèrement. Je jette rarement des fleurs comme ça, mais je tiens à vous le répéter, vous vous démarquez vraiment, et avez LA manière d’attirer vos lecteurs et de les captiver.

Maintenant, j’aurai aimé vous poser une question car je ne trouve pas forcément de réponse sur internet : les conseils que vous donnez sur votre blog Traficmania, peuvent-ils et doivent-ils également être appliqués sur des blogs d’entreprise ? Ou la stratégie est-elle différente ?

Merci infiniment.

Répondre
Gwendoline

Effectivement il faut surtout s’inquiéter si nous sommes seuls ! Dans le monde des startups on dit souvent « si t’as pas de concurrent, c’est qu’il n’y a pas de marché ». Je pense que cela peut aussi s’adapter au blogging.

Aujourd’hui tout existe et il est difficile de réinventer la roue. Il est possible de se lancer et de réussir (tu en es la preuve !) même dans le webmarketing qui est jugé, par les « grands », bouché. En revanche il faut vraiment se concentrer sur la différentiation. C’est pour moi l’élément clé et tu as bien insisté dessus.

Pourquoi un lecteur irait me lire plutôt qu’un autre ? Il faut bien penser que l’audience visée a une attention limitée : soit elle passe 20 min à te lire soit elle lira un autre. La chance que nous avons dans le blogging c’est que le ton que l’on emploie naturellement et le feeling du lecteur jouent beaucoup. « Je vais lire untel car je préfère son ton, la façon dont il présente les choses ». Autrement dit, chaque blogueur est unique et il en faut pour tous les goûts !

Ce qui est également appréciable dans la blogosphère c’est que l’on parle plus de partenaire que de concurrent. Plus le secteur est « bouché », plus l’on peut s’aider des plus grands pour grandir rapidement. Il ne faut donc surtout pas s’isoler mais, au contraire, aller à la rencontre des autres blogueurs dans son secteur.

Aller, je me lance moi aussi dans le WebMarketing 😉

Merci pour ton article, au plaisir de te lire.

Répondre
Olivier CLEMENCE

Bonjour André,
je suis d’accord avec toi sur le fait que la concurrence est un indicateur de « bonne santé » d’un marché.

Mais attention, ça ne signifie pas non plus que les secteurs sans concurrence doivent être délaissée.

Il faut aussi regarder ce qui se fait au US pour voir si le marché est déjà présent et si oui alors ça peut être une énorme opportunité que de se lancer en premier en France.

Après c’est sûr que les partenariats avec d’autres blogs seront difficile mais il faut aller chercher les domaine annexe pour attirer des lecteurs pas encore « formés » où qui ne savent pas que la thématique est ou commence à être) traité sur le web.

Ca permet aussi de ne pas avoir à faire « mieux » que la concurrence. On a tous des période « fast » et d’autres plus « molle ». Dans un domaine très concurrentiel sortir un article « moyen » n’aura aucun impact ou alors sera négatif. Dans un domaine sans concurrence sortir un article « moyen » permettra quand même d’assouvir le besoin d’info du lectorat.

Répondre
Myriam

Salut André ! Woaw, quelle claque ce post 🙂 En plus, le titre résonne complètement en moi, vu que j’ai récemment lancé un blog sur les bons plans et bonnes adresses à Paris… Tu parles d’une thématique bouchée !!! LOL
Ca sent le vécu dans ton article, et surtout je m’y retrouve complètement. Surtout la partie « remise en question » 😉 😉 😉
Et pourtant, je n’ai pas envie de lâcher l’affaire ! Ce n’est pas tous les jours facile, hein.
Quand j’aurai un petit coup de mou, je reviendrai sur ce blog, ça me re-motivera 😉

A plus !

Répondre
Malaury

Et bien voilà, encore un 🙂
Malgré que tu nous « mettes des claques », tu nous motives parce que tu nous montres, avec pragmatisme, que rien n’est impossible.
Je suis en train d’écrire un article invité et j’avais un petit coup de mou. Maintenant ça va mieux 😀

Répondre
matthieu

André, tu as vraiment un don pour l’écriture 🙂
Je ne pense pas être mauvais mais je n’ai franchement pas le même niveau ! Je vais faire comme tu le conseils tout le temps…. apprendre, pratiquer, bosser et encore bosser. Et qui sait … un jour j’arriverai peut être à écrire comme toi.

Tu ne caches jamais la complexité du travail à faire pour réussir mais pour autant, quand c’est toi qui le dit, on se dit que l’on peut y arriver . C’est magique 🙂

Répondre
    André Dubois

    Merci Matthieu, n tout cas, plus tu bosses le contenu et plus tu en fais la promotion, plus ton trafic devient énorme et fidèle.

    Répondre
Shaima

Excellent article, avec des conseils clairs et bien ciblés. Je débute justement, doucement mais surement et votre blog est une mine d’or pour moi 🙂

Répondre

Laisser un commentaire: