40

Analyse d’un blog à succès : Zen Habits de Leo Babauta

Leo Babauta, vous connaissez ?

Son blog est dépouillé.

Ses articles sont simples.

Le SEO semble inexistant. Peu ou pas de mots clés porteurs dans ses titres par exemple.

Son marketing est le moins agressif que vous puissiez trouver.

Son formulaire de capture d’email est une énigme.

Il ne semble rien faire dans les règles de l’art du blogging.

Et pourtant, son blog de développement personnel, Zen habits, est l’un des plus gros du monde.

Il fit même partie du top 25 des meilleurs blogs au monde, d’après la liste établie par le prestigieux Time Magazine.

Même si Leo Babauta est extrêmement discret sur ses résultats financiers, il a annoncé avoir gagné 100 000 inscrits en juste 2 ans, dans cet article.

Comment Zen Habits a eu 100 000 inscrits en 2 ans

Étant donné que son blog existe depuis 2005, je vous laisse imaginer la taille de sa liste. Leo annonce simplement sur sa page d’accueil que son blog compte 2 millions de lecteurs. Cumul, nombre de lecteurs à la semaine, taille de la liste email, on ne le sera pas. Mais en tout cas, c’est un gros chiffre.

Formulaire de capture d'email

Avec juste un email, Leo Babauta peut donc atteindre des centaines de milliers de personnes. Et parler de ses ebooks ou de ses formations.

Même si Leo ne parle jamais de ses ventes, on peut donc imaginer qu’elles sont très importantes. A mon humble avis, Zen Habits est un blog qui fait au minimum 200 000 euros mensuels.

Et si vous vous intéressez un peu au marketing en ligne, au blogging, vous devriez juste aller voir son blog pour vous rendre compte. Il suffira que vous lisiez quelques articles pour réaliser à quel point Leo Babauta peut inspirer ses lecteurs.

Puisqu’il est toujours utile de regarder comment les gros fonctionnent, aujourd’hui, je vous propose d’analyser ensemble le blog Zen Habits de Leo Babauta.

Nous allons essayer de comprendre pourquoi il a autant de succès, alors qu’il semble tout faire à l’envers.

C’est parti.

Le design de Zen Habits : plus simple, tu meurs

Prenez un mur blanc, par temps de brouillard, et rajoutez-y des flocons de neige. Vous aurez le design de Zen Habits.

Epuré.

Jugez plutôt :

Exemple de design du blog Zen Habits

Sur la page d’accueil, vous ne trouverez que 5 choses :

  • Le slogan du blog : « Breathe » : c’est-à-dire, « respirez ». Ce qui très bien trouvé pour un blog de développement personnel. En un seul mot, tout est dit.
  • Le dernier article publié, en intégralité.
  • En bas de page, un lien vers la liste de tous les articles du blog
  • Un formulaire d’inscription à la newsletter (j’y reviendrais)
  • Et en pied de page, quelques liens supplémentaires, vers la page à propos, les produits du blog, etc. C’est en fait son menu, sauf qu’il est en bas.

L’intérêt d’un design si dépouillé ?

En un mot : cohérence. Son design est en fait parfaitement raccordé au message principal de Leo : simplifier sa vie. Enlever le superflu. Apaiser. Pour illustrer ce message quoi de mieux qu’un design vide comme l’espace.

La capture d’email : le principe de permission poussé à l’extrême

Sur Zen habits, il faut vraiment chercher le formulaire d’inscription à la newsletter.

Sur la plupart des blogs, il est ultra visible. Souvent, avec l’apparition d’un pop-up, comme sur TraficMania (c’est ce qui me donne les meilleurs résultats, comme expliqué dans ce test).

Sur Zen Habits, le formulaire de capture d’email est planqué en bas de chaque article.

Non seulement il faut descendre la page en entier, mais en plus, cliquer sur « email » avant de pouvoir s’inscrire.

Formulaire de capture d'email sur le blog de Leo Babauta

Je vais vous donner une supposition. C’est inefficace. Il est extrêmement probable que Leo aurait de meilleurs résultats avec son taux de conversion en rendant les choses un peu plus visibles.

Mais je pense que Leo s’en fout.

Car il applique au maximum le marketing de la permission.
Mémo rapide pour les retardataires : cette idée a été développée par Seth Godin dans le bouquin du même nom.

L’idée : puisque les marketeurs sollicitent sans arrêt les consommateurs, ceux-ci sont saturés et n’accordent plus aucune attention aux messages marketing. Le seul moyen de les atteindre est donc de leur demander leur accord, leur permission.

C’est exactement ce que fait Leo. En ne demandant pas aux gens de s’inscrire, il « filtre » ses inscrits. Il en récolte peut-être moins, mais ceux qui s’inscrivent le font dans une démarche plus volontaire.

C’est logique.

Si l’internaute fait l’effort de trouver le formulaire, c’est qu’il est vraiment intéressé par le contenu de Leo. Même si cette recherche fait sans doute abandonner quelques personnes au passage.

A noter quelque chose de surprenant ensuite : Leo planque son bouton d’inscription, donc la logique aurait été de demander le double optin...

C’est-à-dire, d’envoyer un premier email que l’on doit cliquer pour valider l’inscription à la liste. Il ne le fait pas. Voici à quoi ressemble son premier email.

Premier email envoyé après inscription à la newsletter de zen habits

Autre point surprenant : pas de bonus

Leo Babauta est un des seuls blogueurs que je connaisse qui n’offre aucun petit guide gratuit, aucun bonus à l’inscription.

En clair : inscrivez-vous pour le blog, pas pour recevoir un cadeau.

Là encore, ce n’est probablement pas le plus efficace, et je ne vous recommande pas d’en faire autant.

Zen Habits est là depuis presque 15 ans. Il a une énorme autorité. Des millions de lecteurs. Ce site est assez connu pour proposer une inscription newsletter et rien d’autre en échange.

Encore un moyen de filtrer la liste : ceux qui suivront la newsletter seront des fans hardcore du contenu. Pas bête à moyen terme. Mais risqué pour un blog débutant.

Si vous avez un point de vue là-dessus, ça m’intéresse de le lire en commentaire. Pas de bonus, bonne idée ou pas ?

Le contenu de Zen Habits : son point fort n°1

On a vu que Leo prônait la simplicité. Que son slogan, son design, reflétait cela.

Et son contenu ?

Je ne dirai pas que c’est le blog de développement personnel qui a les meilleurs articles.

Ce n’est pas lui qui écrit le mieux.

Ce n’est pas ce qui est le plus utile, ou le plus complet.

Mais Leo Babauta a deux armes absolues : une sincérité totalement désarmante, et un bon sens aiguisé.

Il est sincère :

Tout au long de ses articles, Leo met en avant ses échecs. Il échoue tous les jours. Il l’assume. Il le revendique. Voici ce qu’il dit sur sa pratique de la course à pied :

« Je n’ai aucune aspiration à la perfection. J’échoue tout le temps, chaque jour. Mais cela ne m’arrête pas. Peut-être que je n’ai pas couru aujourd’hui. Cela ne signifie pas que je ne courrai pas demain, et sur le long terme, j’ai fait des progrès incroyables. »

Extrait du blog Leo Babauta

Leo est un des rares blogueurs qui met en avant des failles, plutôt que des réussites. Il a parfaitement compris qu’il n’était pas parfait, mais que chaque jour, il essaye de s’améliorer un peu.

C’est un discours très puissant, dans lequel n’importe qui peut s’identifier.

Ilse présente comme un monsieur tout le monde. Voici sa page à propos.

« …Je n’ai pas de qualifications formelles. Je ne suis pas un expert, ni un docteur, ni un coach. Je n’ai pas fait des millions de dollars, et je ne suis pas le plus grand athlète du monde.

Je suis un type normal, père de 6 enfants, un mari, j’écris depuis Guam…

…Mais j’ai accompli beaucoup depuis des dernières années (j’ai échoué beaucoup), et ce faisant, j’ai appris beaucoup. »

Autre  extrait du blog Leo Babauta

A mon avis, cette sincérité est sa plus grande force. Elle est essentielle dans sa niche du développement personnel. Leo Babauta ne vous dira pas qu’il connait le secret du bonheur. Il ne mettra pas en avant des possessions matérielles. Il n’enjolivera pas sa réalité ou sa réussite.

Il est authentique. Il expérimente. Il découvre. Il partage. Et beaucoup y trouvent de l’inspiration.

Il a un bon sens remarquable

Si vous avez la chance de comprendre l’anglais, vous verrez que les conseils de Zen habits sont très souvent judicieux. On est loin du baratin des sites de développement personnel qui mettent en avant une fausse image de « gagneur ».

Ce qui m’a le plus marqué ?

Un article publié en 2011, dans lequel il admet s’être complètement trompé.

Les premières années, Zen habits était très axé sur la productivité. Et un jour, Leo a décidé de prendre le chemin inverse. Au lieu d’optimiser sa vie, afin d’avoir toujours plus, il a décidé de la simplifier.

Et d’enlever tout le superflu.

Au lieu de remplir vos journées au maximum, essayez juste de faire ce qui est vraiment important. Et virez le reste.

L’article est ici :

Toss Productivity Out

C’est probablement le meilleur conseil que j’ai reçu en matière de productivité, et il a profondément guidé la conception de mon cours sur le sujet. Ne faites pas plus. Faites moins.

Faites ce qui compte professionnellement, et faites-le sans interruption. Les résultats sont incroyables, en termes de temps, de qualité de travail, et de sérénité.

Zen Habits prône les relations humaines, pas l’argent. Il a raison.

Il prône la simplification. Pas la surcharge de travail. Il a raison.

Et Leo, à chaque fois, illustre son point de vue avec ce qu’il a pu expérimenter.

Et même si les articles ne sont pas spécialement détaillés, ils sont tout de même étonnement riches et utiles.

Comme il dit :

« I don’t have all the answers, but I’ll gladly share what works for me »

« Je n’ai pas toutes les réponses, mais je serai ravi de partager ce qui marche pour moi. »

Il n’impose jamais. Quand vous lisez Zen habits, c’est vous qui choisissez d’appliquer les conseils, ou pas.

Encore une fois : il y a une vraie cohérence entre son message, ses valeurs, sa manière de collecter les emails, de s’adresser au lecteur. Il a développé une énorme authenticité. C’est ce qui plait.

Le blogging, c’est plus une histoire de message, d’authenticité que de techniques de vente, comme je l’explique dans cette vidéo que vous devez absolument regarder.

Si, si, prenez 20 minutes. Respirez.

Fréquence de publication sur Zen habits

L’information est facile à trouver. Sa page archive nous renseigne sur son rythme de publication. On est à environ 7 ou 8 articles par mois. Soit 2 par semaines. Un bon compromis fréquence / qualité.

A noter que lors de son démarrage, Léo Babauta s’est énormément appuyé sur les articles invités, il a en a publié des dizaines… Ilse définissait lui-même comme un drogué aux articles invités, récoltant plusieurs milliers d’inscrits en quelques mois seulement.

Comment Leo Babauta vend-il ses produits ?

Il y a plusieurs canaux de vente sur Zen Habits.

Tout d’abord, de façon assez classique, une page liste l’ensemble des produits. Ebooks et formations plus complètes.

Le catalogue est assez large : ebooks, et formations.

Ce qui est intéressant d’un point de vue marketing, c’est le prix.

Les produits de Leo sont toujours abordables. Quelques dollars pour les ebooks.

Pour les formations, c’est différent. Le prix est souvent raisonnable, mais Leo propose toujours une période d’essai.

Pour son produit Sea Change, c’est 7 jours d’essai, puis 15 dollars par mois.

Pour son programme minceur, c’est 7 jours d’essai, puis 50 dollars.

Et pour son produit « fearless », c’est 7 jours d’essai, puis dollars, et jusqu’à 1500 dollars par mois pour du coaching en tête à tête.

Exemple de page de vente sur Zen Habits

On le voit : Leo Babauta aime vendre des abonnements, et il le fait toujours avec une période d’essai.

D’une façon générale, les offres sur Zen Habits sont toujours assez économiques (oui, je trouve que du coaching tête à tête avec une telle pointure, même à 1500 USD reste raisonnable…il suffit de comparer avec les formations à 2000 euros de certains webmarketeurs francophones qui sont vraiment limites).

Le tout évidemment, en satisfait ou remboursé.

Les campagnes email sur Zen Habits

L’email marketing sur Zen Habits est basique.

Chaque nouvel article est envoyé à la liste d’inscrits. Il n’envoie pas un teaser qui revoie à l’article, mais l’article en complet. Pourquoi pas, c’est une façon de faire parmi d’autres.

Exemple d'email envoyé aux inscrits du blog Zen Habits

Et pour les produits ?

De temps en temps, de façon non agressive, Leo envoie un message de présentation vers sa page de vente. Classique, efficace.

Un blog qui gagne de l’argent…parce qu’il n’a pas été conçu pour cela.

Leo Babauta ne collecte pas les emails de façon efficace. Ses articles ne sont pas les meilleurs ou le plus touchants, ni les plus motivants. Ses pages de ventes ne sont pas parfaites, loin de là.

Mais ce n’est pas grave.

Parce qu’il est authentique. Il respecte ses valeurs.

Il affirme sur Zen habits que l’argent n’est pas important. Que les relations aux autres doivent primer. Que l’essentiel c’est d’essayer, d’avancer comme on peut.

Et tout son marketing colle à cela.  S’il proposait des formations à 3000euros avec les secrets pour devenir entrepreneur à succès, cela ne marcherait pas. Ce ne serait plus lui.

C’est précisément parce qu’il ne met pas le paquet sur la vente, qu’il fait des ventes.

Je pense que c’est le principal message de Zen Habits.

Vous n’avez pas besoin d’être la meilleure plume, le meilleur coach, le meilleur vendeur. Vous avez juste besoin d’être cohérent, de A à Z. Vous avez juste besoin d’être persistant.

Cela fait presque 15 ans que Leo Babauta rappelle son message, 8 fois par mois.

J’espère que vous y trouverez des pistes pour votre propre projet.

Pour finir : qui voulez-vous que j’analyse ensuite

Si vous avez aimé cette petite étude de cas, dites-moi simplement en commentaire quel gros blog vous voudriez que j’analyse (pas votre blog, hein 😊)

Ce serait bien de sortir des sentiers battus, et d’aller vers des thématiques inhabituelles. Mettez-moi vos suggestions en commentaire, merci !

André Dubois
 

En ce moment, André doit être encore en train d'écrire un article de 3000 mots. Tout cela pour un objectif: vous apprendre à bloguer si bien que vous pourrez en vivre.

Cliquez ICI pour commenter 40 commentaires