4

De la peur de vendre, des mails d’insultes, et de l’éthique des formations à 2000 euros

Les mains moites, le cœur battant, je sais que vous allez passer une mauvaise nuit.

Car demain, vous allez proposer votre premier produit à votre audience.

Je sais ce que cela fait.

Terriblement peur.

Vous imaginez ouvrir votre boite mail, et la voir déborder de mails haineux, vous traitant d’escroc. Pire, vous êtes terrifié à l’idée d’aller voir votre autorépondeur et de constater une fuite massive d’abonnés. Pas de ventes, une audience fâchée, une liste amputée. Tableau cauchemardesque de la fin des temps.

Ou tout au moins, de la fin de votre blog.

Voulez-vous que je vous dise un secret ?

Moi aussi, je suis terrifié à chaque fois que je monétise un nouveau blog. Je l’ai été sur mes premiers blogs, et je l’ai été sur TraficMania.

Et si je me lançais dans un autre projet, malgré l’expérience de dizaines de formations créées, malgré les douzaines de personnes que j’ai coachées en direct, ce serait pareil. J’angoisserais comme un bachelier avant son oral.

Voilà ce qu’il s’est passé à chaque monétisation de blog

C’est ce que j’appelle l’appréhension de la monétisation. J’en ai tous les symptômes, mais je me soigne.

Les signes ? Concrètement, la veille, j’angoisse.

Je relis ma page de vente, je la corrige, je la retouche. Je change la position des virgules. Je fignole trop, je le sais, et je n’arrive pas à m’en empêcher. J’approche la souris du bouton publier, en grimaçant. J’appuie. C’est parti. J’envoie ma campagne d’emails.

Je passe une journée sans oser approcher mon ordinateur. Le lendemain, j’approche de ma machine à reculons, et je regarde mes ventes, ma liste, mes emails.

La cas de la monétisation TraficMania

J’ai monétisé TraficMania en octobre 2015. 6 mois après son lancement. Pour y vendre un coaching marketing.

Lorsque j’ai ouvert ma boite mail le lendemain, je m’attendais bêtement à avoir des dizaines de mails mécontents, m’accusant d’avoir transformé mon blog en boutique. C’est ça, l’appréhension de la monétisation.

La vérité ?

J’ai reçu un mail d’insulte.

Un seul.

Un type m’a répondu en écrivant « CONNARD ». Comme cela, en majuscule. Sans rien d’autre. Je lui ai répondu en lui souhaitant une bonne journée.

Par contre, j’ai reçu des dizaines de messages de gens me disant qu’ils étaient intéressés. Des commandes. D’autres me remerciant pour mon blog.

Je suis ensuite allé voir mes inscrits.

Quelques-uns se sont partis, en effet. Un peu plus que lorsque j’envoie ma newsletter, c’est vrai. Mais pas d’hémorragie.

D’ailleurs, où est le problème ? Une personne peut aller voir votre site, télécharger votre bonus, et ne pas vouloir aller plus loin. La majorité de vos lecteurs ne sera JAMAIS client.

Il n’y aucun problème à perdre des inscrits. Celui qui aime vous lire comprend que vous avez besoin de gagner votre vie. En général, il reste. Celui qui ne vous aime pas, de toute façon, ne va jamais rien vous acheter.

Autant qu’il se désinscrive.

J’en suis tellement convaincu, que 2 fois par an, je vire des gens de ma liste.

Oui, j’en vire, par centaines. Tous ceux qui n’ont pas ouvert un de mes emails sur les 6 derniers mois, je les sors. Je suis un des rares blogueurs qui fait DIMINUER sa liste.

Pourquoi ?

  1. Moins les gens ouvrent vos emails, et plus vous risquez de passer pour un spammeur. Et de voir votre taux de « déliverabilité » baisser.
  2. Plus vous avez d’inscrits, plus vous payez votre autorépondeur cher. Or, garder les mails de ceux qui ne les ouvrent jamais n’a aucun sens.

Là encore, tout est une question de trafic qualifié.

Certains ont peur de monétiser, et ils ont raison. Voyons pourquoi.

Tout d’abord, vous risquez l’échec commercial

Vous allez concevoir le mauvais produit, et le proposer au mauvais moment. Vous risquez d’être déçu du chiffre d’affaires.

Un exemple simple. Les ebooks. La plupart des blogueurs pensent ebook à 17 ou 27 euros, dès qu’ils ont 300 ou 400 inscrits.

La réponse est simple comme un calcul de maths. Avec 10% de conversion (ce qui beau), vous ferez entre 510 et 1080 euros. Pas de quoi envisager de quitter votre job.

C’est pour cela que j’insiste lourdement sur le choix de la thématique : essentiel pour avoir un marché porteur. Et c’est pour cela que j’insiste sur la promotion : c’est ce qui développera votre audience.

Et c’est aussi pour cela que lancer des ebooks pas trop chers est surement le plus mauvais moyen de commencer sa monétisation.

Ensuite, vous pouvez vous faire littéralement déboiter sur le net

Vous avez vu les campagnes de haine, que l’on voit se déverser sur certains webmarketeurs ? Un acharnement, qui s’est parfois fini au tribunal. Un torrent de tweets colériques, de commentaires assassins, de tirs de barrage dans les groupes Facebook et les forums.

Pourquoi en est-on arrivé là ?

Ce n’était pas un problème de vendre des produits. Non. Le problème était le manque de qualité. Le fait de vendre des résultats trop beaux pour être vrai, et surtout, trop cher. Un marketing agressif.

Ce qui vous colle immanquablement l’étiquette de marchand de rêves.

 Je discutais encore la semaine dernière avec un client qui s’était fait remboursé les 2000 euros (!) d’une formation au contenu bien léger. Je reçois quotidiennement des emails de gens ayant achetés des formations à 12 fois 197 euros (2364 euros !) et qui sont déçus du produit

La promesse non tenue : voilà votre ennemi. Vendre une méthode pour perdre 15 kilos en 10 jours ? Aucun problème. Mais il faut que cela marche, sinon gare à vos fesses.

C’est une théorie marketing de Pete Blackshaw : un client satisfait le dit à 3 personnes, un client furieux à 3000. Si vous êtes enchanté d’un restaurant, vous en parlerez à 2 ou 3 amis. Si vous trouvez les plats dégoutants, le service minable et la note exorbitante, vous en parlerez à vos parents, à votre famille, à vos amis, à vos collègues, et sur Facebook.

Parce que vous voudrez vous venger.

C’est ce qui est arrivé à ces blogueurs.

Et lorsque les réseaux sociaux se déchainent, il est trop tard.

De l’éthique de vendre un produit à 1 000 euros et plus

Je me souviens d’une de mes clientes coaching qui était torturée par un conseil qu’elle avait reçu dans une formation de ce genre. Ce conseil : ne vends rien en dessous de 1000 euros.

Nous en avons discuté quelques minutes. Visiblement, ma cliente n’était pas emballée par le fait de vendre sa formation à ce prix.

Je lui ai simplement dit « Caro, si tu n’en as pas envie, si tu n’es pas confortable avec cela, pourquoi le faire. »

Je peux vous dire que j’ai senti, au téléphone, son soulagement.

Elle a donc décidé de vendre son produit à un prix beaucoup, beaucoup plus abordable.

Est-ce qu’elle a perdu de l’argent au final ? Pas sûr. Les volumes compensent. 1000 euros, ce n’est pas adapté à toutes les thématiques, de toute façon.

Je l’ai constaté à plusieurs reprises sur mon autre blog (celui sur le tir sportif). On fait parfois de plus gros chiffres d’affaires avec des produits à 57, qu’avec des produits à 97 euros. Les gens hésitent moins.

Vous voyez : Caroline est restée conforme à ses valeurs. Peu à l’aise avec les prix exorbitants, elle est restée sur quelque chose qui la rend à l’aise. Ne croyez-vous pas que c’est mieux ainsi ?

La différence entre les produits à 97 euros et les produits à 1997 euros

Est-ce un problème de vendre un produit 2000 euros ? Non. Et cela peut vous rendre riche, une centaine de ventes suffisant à financer un achat d’un studio.

Le problème vient du fait que les produits à 97 euros et les produits à 1997 euros ne sont pas la même chose.

Les produits à 97 euros sont des produits d’informations. Alors que les produits à 1997 euros sont des produits d’éducation, comme le précise souvent Dany Iny.

C’est-à-dire ?

Le produit d’information :

C’est un cours d’une heure ou deux, qui va vous montrer une méthode à suivre. Appliquez, et en croisant les doigts, cela devrait marcher. Par exemple, imaginez un produit qui vous dise comment avoir plus d’inscrits en utilisant la technique de la pétition. Voilà : pendant une heure ou deux, on vous détaille comment faire.

Le problème : ce produit ne parle pas de ce qui compte réellement. La crédibilité de votre site, qui fera que les gens s’inscriront ou pas. Vous n’avez donc qu’un seul élément alors que le problème est global. Résultat aléatoire, croyez-moi.

Les produits d’éducation :

Les produits chers, ceux vendus plus de 1000 euros, sont des produits d’éducation. Ce sont des méthodes globales. Pour rependre l’idée de la croissance de liste, on vous parlerait aussi de votre positionnement, de votre bonus, de la promotion de votre contenu. Et on vous accompagnerait. La grosse différence est donc la quantité de contenu produite, et le fait qu’un expert soit là.

Le gens se déchainent lorsque vous vendez un produit d’information au prix d’un produit d’éducation. C’est-à-dire que la solution est traitée partiellement, et que l’accompagnement est absent. Et hélas, c’est assez fréquent.

En tout, cas, sur TraficMania, vous avez de la chance. Car mes formations Or et Argent ont des produits d’éducation, vendus à prix canons. Le support est inclus.

Qu’attendez-vous pour vendre vos produits ?

Du trafic, probablement.

Mais en tout cas, ne craignez plus ce moment. Gagner sa vie est honorable. Tout le monde le fait. Vous êtes simplement là pour bloguer avec éthique.

Ne vendez pas des formations miracles mal ficelées à 2000 euros. Ne vendez même pas de formation mal ficelée à 1 euro.

Les réseaux sociaux se déchaineraient, et que pouvez-vous faire face à des centaines de commentaires de gens qui veulent se venger. Rien. Vous n’avez qu’à sortir le parapluie et attendre que la tempête passe.

En ligne, tout se sait. Votre réputation est votre actif le plus précieux.

En tout cas, si vous avez envie d’aider vos lecteurs, si votre blog est sincère, n’hésitez pas. Monétisez, et passez en mode vente. Personne en vous insultera. Il suffit que votre produit soit bon, et vendu au prix juste. Les gens comprennent que votre travail mérite salaire.

Car je suis persuadé que pour vous, l’éthique compte.

André Dubois
 

En ce moment, André doit être encore en train d'écrire un article de 3000 mots. Tout cela pour un objectif: vous apprendre à bloguer si bien que vous pourrez en vivre.

Cliquez ICI pour commenter 4 commentaires
http://www.https://porn4indian.com/
https://xvideosking.me gorgeous black hottie gives massage and gets her pussy pumped.
xxx sex
free porn
desi videos 4k
xxnx