9

Devenir blogueur : cette vie peut-elle devenir la vôtre ?

Je ne sais pas à quoi ressemble une vie de rêve, mais quand j’y réfléchis, voici ce qui compte pour moi… et je pense que cela résonne pour vous également.

D’abord, avoir un sens véritable à mon travail, sentir que ce que je fais sert à quelqu’un. Et ne pas sacrifier mes meilleures années à enrichir un patron qui ne m’augmentera que de 3% par an… les bonnes années.

Ensuite, choisir mon rythme. Bûcher dur quand je le juge nécessaire, mais m’accorder du temps quand je décide que j’en ai besoin. Même si c’est en pleine journée.

Décider. Décider de comment je travaille. Ecarter les sujets qui ne plaisent pas. Me focaliser sur ce qui colle à mes valeurs.

Être responsable de mes revenus : être vraiment récompensé de mes décisions et de mon implication, au lieu de prier pour que le nouveau chef ne m’ait pas dans le nez.

Travailler depuis Lyon. Ou de Bora-Bora. Ou de l’Ardèche. Ou du Québec. Parce que je l’aurai voulu, et changer demain.

Je laisse les rêves de milliards et de célébrité aux imbéciles.

Ce sont les promesses du blogging professionnel. Un travail indépendant. Qui amène une dose de liberté insoupçonnée dans votre vie.

Combien gagne un blogueur professionnel ?

Laissez-moi évacuer maintenant la question de l’argent, parce qu’elle est assez accessoire. Je ne veux pas passer pour un snob, donc laissez-moi vous expliquer pourquoi.

Ce que vous préférerez, ce n’est pas l’argent. C’est la liberté. Après mon licenciement à l’été 2013, j’ai eu la chance de réussir la monétisation de mon petit blog de l’époque.

Mes revenus blogging de l’époque ? Entre 2500 et 3000 euros par mois. Mon ancien salaire net ? Plus de 4000 euros. Je gagnais moins avec mon blog. Pourtant, je ne serais pas revenu au salariat. Oh, non, cette vie est trop bonne. J’ai adapté mes dépenses, voilà tout.

Une fois que vous aurez éliminé le salariat de votre vie, vous verrez : l’argent ne sera plus le moteur.

Evidemment, on a toujours envie de développer sa boite. Et en effet, en bossant de façon organisée, vous pourrez aller chercher plus de ventes, et de revenus. J’en suis à fois 11 depuis mes débuts, et ça continue. Mais tant que j’ai assez pour vivre normalement, ça me suffit. A voir : combien rapporte un blog.

A l’époque de YouTube, un blog a-t-il encore du sens ?

Oui.

Le trafic du blog TraficMania est en croissance continue.

Pourquoi ?

Parce que ce n’est pas le support qui compte, mais l’intérêt du contenu.

Est-ce que vous avez envie de visionner une mauvaise vidéo Youtube ? Non, et moi non plus.

Est-ce que vous avez envie de lire un mauvais article de blog ? Pareil pour moi.

En revanche, nous aimons tous regarder une vidéo intéressante, ou un article qui sort de l’ordinaire.

Peu importe le format. L’écrit à ses avantages et ses inconvénients. Tout comme la vidéo. A vous de voir ce que vous préférez. Internet n’a pas tué la télé, la télé n’a pas tué la radio, et la radio n’a pas tué les livres. Et Youtube ne tuera pas le blogging.

Ce qui compte pour faire des ventes en ligne, c’est de créer une relation de confiance avec votre audience. Cela prend du temps. Les réseaux sociaux, le royaume de l’instantané, ne permettent pas cela.

L’écrit, oui. La vidéo, oui. Ça co-existe. A voir : la mort de la mort du blogging

Quelles qualités sont nécessaires pour devenir blogueur ?

Bon, je suis dans la partie depuis longtemps. Les gens qui réussissent sur internet ont tous des points communs. (Je ne parle pas du webmarketing, thématique très particulière, où vous trouverez le meilleur comme le pire).

Les qualités que j’identifie ?

Bon pédagogue : pour que les gens apprécient vos contenus et vos formations, vous devez avoir cette compétence. En clair, être capable d’expliquer simplement des idées compliquées. Concevoir des articles et des cours qui sont intéressants, et qui permettent d’atteindre le résultat.

Bon en marketing : on parle d’entreprises en ligne. Ces entreprises doivent être rentable. Il faut faire des ventes. Bien positionner son message, créer le bon produit, le vendre, remettre en place une stratégie de vente, convaincre, se renouveler… Indispensable si vous voulez gagner votre vie.

Bon dans votre thématique : vous vendez des cours de développement personnel ? Il faut que vous soyez assez fort pour changer la vie de vos clients. Vous êtes dans la course à pied ? Il faut que vos conseils permettent de progresser. Notez ici une bonne nouvelle : vous pouvez vous positionner comme le débutant enthousiaste. Pas encore expert, mais qui va mettre en scène ses tests, ses progrès, ses échecs dans les contenus.

Organisé : une entreprise doit tourner. Vous devrez être capable de mettre en place des process de création de contenus gratuits et payants, de promotion de contenu, afin de ne pas exploser le compteur horaire. Personnellement, mes semaines sont toujours identiques. Création de contenu gratuit en début de semaine. Envoi des fichiers aux prestataires. Avancer ensuite sur les projets payants (formation pages de ventes). Fin de semaine pour l’administratif, le suivi, les rendez-vous. Ainsi, chaque semaine, mon business croit. Petit à petit, mais sans s’arrêter.

Vous n’avez pas ces qualités ? Pas de panique. Personne n’est au top dès le début. Tout ceci s’apprend, se perfectionne, se forge au fur et à mesure.

La seule chose que vous devez avoir c’est une grosse envie de change de vie. Et vous lancer.

Comment faire pour devenir blogueur ?

Le sujet est immense, mais je vais vous indiquer les grandes étapes utiles.

1) Identifiez votre niche et réfléchissez bien aux problèmes de votre audience. Si vous estimez que les gens sont prêts à payer pour résoudre ces problèmes, c’est bon signe. Vous pourrez probablement vendre des formations.

Et l’affiliation ? C’est un bon moyen de monétiser. J’ai discuté cette semaine avec Romain Claux de for-intérieur, un blog décoration, et il fait 6000 / 7000 euros chaque mois avec l’affiliation. Sa stratégie est basée sur du référencement naturel, des articles qualitatifs qui présentent les produits déco, du trafic. 2) Installez le blog. Oui, il faut que ce soit un blog WordPress. Car vous pourrez installer des plugins très utile d’un point de vue vente. C’est le standard de l’industrie blogging, point barre. Créez un bonus qui donne envie aux gens de s’inscrire à votre blog, et présentez-le sur une belle landing page. Souscrivez à un service d’auto-répondeur.

3) Ne publiez pas tout de suite. Personne ne vous connait, donc personne ne va lire vos articles pour le moment. Il faut donc construire un premier noyau d’inscrits. Comment ? Articles invités, concours, campagnes de pubs, démarchage avec les réseaux sociaux etc.

4) Quand vous avez ce premier noyau d’inscrit, publiez du contenu ultra qualitatif, et surtout, faites en la promotion, pour augmenter votre audience. Recommencez, chaque semaine

5) En parallèle, créez votre premier produit. Déclarez votre auto-entreprise, souscrivez à un système de gestion de vente (je recommande Kooneo, mais il y en a d’autres), créez un compte Stripe ou Paypal pour le paiement, et proposez votre produit à votre audience, avec quelques emails attractifs.

J’ai appliqué cette stratégie plusieurs fois, sur des blogs ou des chaine YouTube, et elle marche.

Ceci me permet de gagner ma vie en ligne à 100% depuis des années (2013)

Je vous ai donné le plan. Si vous voulez plus de détail, TraficMania en regorge, ici-même ou sur ma chaine YouTube.

Maintenant, c’est à vous.

Vous devez agir pour réussir en blogging

J’ai écrit il y a quelques semaines un article sur le plus gros tueur de projets en ligne. Ce tueur, c’est vous.

Créer une entreprise en ligne n’est pas plus facile, ni pas plus difficile que de créer une entreprise en dur. En revanche, c’est du taf. N’écoutez pas ceux qui vous dise que vous ne passerez qu’une heure par jour. Ce n’est pas vrai, en tout cas, pas tout de suite. Quand vous cracherez du chiffre, vous pourrez payer tous les sous-traitants du monde, et aller à la plage.

Pour le moment, vous devez turbiner.

Et maintenant. Pas dans 6 mois.

Et ce soir. Et ce weekend. Et pendant vos congés. Et encore.

Dur ? Oui.

Mais il faut mettre cela en comparaison avec la vie de monsieur tout le monde.

Vous préférez un travail qui a du sens, ou votre job monotone ?

Vous voulez être responsable de de vos revenus, ou gratter 3% par an ?

Vous voulez choisir vos sujets, ou attendre qu’on vous dise quoi faire ?

Vous voulez décider de votre temps, ou le vendre à quelqu’un qui s’enrichit de votre travail ?

J’en étais sûr.

Alors je dirai que ce sacrifice pour le blogging en vaut la peine, tout simplement

André Dubois
 

En ce moment, André doit être encore en train d'écrire un article de 3000 mots. Tout cela pour un objectif: vous apprendre à bloguer si bien que vous pourrez en vivre.

Cliquez ICI pour commenter 9 commentaires