29

136 % de trafic en plus, en 20 minutes de travail: la méthode des titres « Transformers »

methode trafic basée sur le choix du titreC’est le moment de passer en mode concret, méthode trafic pure et dure. Voici comment j'ai amené 136% de trafic en plus sur un article, en 20 minutes de travail. L'étude de cas.

Quand vous cherchez une information sur Google, sur quel lien cliquez-vous en général ?

Les premiers, comme tout le monde. En général, les 5 premières lignes chopent 67% du trafic.

Le hic ? Il n’y a qu’une première place, et beaucoup de blogs. Et c’est duuuuur d’arriver en haut des moteurs de recherche sur des mots clés compétitifs.

Une solution ?

Évidemment.

Imaginez que vos titres soient meilleurs que les autres. Plus attractifs. Validés par des chiffres irréfutables. Vous auriez un avantage décisif sur vos concurrents, même en étant placé derrière eux sur Google. Certains jaloux pourraient même dire que vous faussez la concurrence. Car vos titres seraient des aimants, attirant les clics, tordant votre rang.

Pas mal.

Et ce qui est encore plus cool, c’est qu’améliorer un titre est beaucoup plus facile que de grimper en haut de Google.

Tentant.

Mais comment faire ?

En utilisant la méthode "Transformers", que je vais vous détailler complètement dans cet article monstrueux.

C'est parti.

Vos titres d'articles sont comme une vitrine de Noël

Avez-vous déjà observé les badauds devant les vitrines des grands magasins parisiens en fin d’année ? Ils sont émerveillés. Grands et petits. Les parents sont ravis d’être ici, et ils iront sans doute faire une ou deux courses.

Maintenant, que se passerait-il si la vitrine était vide et triste comme un étalage de supermarché soviétique ? Personne ne ferait le déplacement pour la voir. Un titre raté, c'est pareil. Ce sont des dizaines, des centaines de visiteurs perdus. Votre article, votre message, votre produit qui est ignoré.

Vos titres ont le même pouvoir magique que les vitrines de Noel : celui d’attirer les visiteurs.

Alors je vais vous faire découvrir une méthode simple et imparable pour toujours avoir le meilleur titre sur votre article. J’ai nommé : la méthode « Transformers ».

Pourquoi ce nom ? Parce que je suis un génie créatif, arf arf.

Non, tout simplement parce que nous allons transformer votre titre anonyme en titre bien visible. Un peu comme un Transformer bien discret qui devient un guerrier intergalactique haut de 5 mètres.

Mais d’abord, comment puis-je affirmer que les titres sont si importants pour le trafic ?

Parce que l’expérience le prouve.

3 exemples qui prouvent que les bons titres peuvent multiplier votre trafic par 49

Exemple 1 : comment passer de 100 lecteurs à 5000 en changeant 5 mots dans un titre

C’est un exemple que j’ai découvert sur le blog Pick the brain d’Erin Falconer. Si vous lisez l’anglais, l’article est ici. Mais je vais vous résumer l’histoire, c’est stupéfiant.

L’auteur publie un jour un article intitulé « The two types of cognition ». Traduction : « Les deux sortes de connaissances. » Erin fait le boulot, puisqu’elle essaye de promouvoir son article sur des sites comme Reddit et Stumble Upon.

Le résultat : médiocre, avec 100 visites sur l’article.

L’auteur tente alors une modification de titre. "Learn to Understand Your Own Intelligence". Apprenez à comprendre votre propre intelligence. Puis Erin refait la promotion de l’article sur les mêmes sites communautaires. Le résultat ? 4930 vues.

49,3 fois plus de trafic, avec seulement 2 minutes de travail. Qui dit mieux ? Même la stratégie référencement la plus extrême ne donne pas de résultats si énormes, aussi vite.

Les titres, oui.

Exemple 2 : comment un changement de titre a amené un livre à plus de 100 000 ventes

C’est un exemple que j’ai cité dans mon guide « 124 titres irrésistibles ».

C’est l’histoire de Bill Fisher qui écrit un livre sur le cancer, et qui ne l’arrive pas à le vendre. Le titre du bouquin ? « The Cancer Encyclopedia ». C’est un échec. Fisher contacte alors Ted Nicholas, réputé pour créer des titres qui marchent. Ted propose donc un changement de titre à ce bouquin.

how to fight cancer

Ce titre c’est : « How to Fight Cancer and Win ». Comment combattre le cancer et gagner. Plus de 100 000 copies vendues. Vous pouvez encore trouver ce bouquin de 1992 sur Amazon. Il se vend toujours. La viralité est venue par le titre. C'est un peu ce que Tim Ferriss a fait avec "La semaine de 4 heures."

Exemple 3 : Comment j’ai eu 136% de trafic en plus avec un simple changement de titre

Je m’amuse souvent à tester des titres d’emails différents. Les auto-répondeurs permettent cela.

Regardez cet exemple. J’ai testé 4 titres auprès d'une petite liste sur mon autre blog. Tous ces titres semblaient à priori aussi attractifs les uns que les autres. Mais le résultat est sans appel.

aweber balltrap

Le meilleur titre à obtenu 136% de clics en plus! Et ce qui est frappant, c'est aussi que le meilleur titre conditionne les clics sur le lien. Alors que le contenu est le même, les gens cliquent plus, car ils sont séduits d'entrée.

J'ai donc choisi mon titre définitif et j'ai ainsi contacté le reste des 4000 inscrits de ce blog avec le meilleur titre. Assurant ainsi plus de trafic vers mon site.

Je vais vous dire une chose : à la lumière de ces trois exemples, vous n’avez plus le droit de douter.

C’est une certitude. Les titres jouent énormément sur le trafic, et c’est même un moyen extrêmement facile et rapide de l’augmenter. D’accord ?

Maintenant vous êtes conscient de la chose, voyons comment le faire dans le monde réel.

Transformons ensemble vos titres « bof bof » en titres waouh.

La méthode Transformers pour transformer votre titre banal en titre original et efficace.

Le principe ?

Super simple.

  • Ecrivez votre article puis quelques bons titres
  • Testez le titre qui marche le mieux
  • Nommez votre article avec le meilleur titre

Vous allez me dire que je suis bien gentil, mais comment écrire des bons titres ? Et comment les tester ? C’est votre jour de chance. Voici pour commencer 8 astuces pour doper vos titres à grand coups d’adrénaline.

Astuce 1: inquiétez le lecteur

Outbrain a publié une étude sur les titres et a regardé l’engagement par rapport aux superlatifs que vous y mettez. Qu’est-ce qu’un superlatif ?

C’est un mot comme « le meilleur », ou « le pire ».

A votre avis, quel superlatif suscite le plus d’engagement ? Réponse : Le plus inquiétant. Et la différence est énorme, puisqu’un superlatif inquiétant génère 30% d’engagement en plus!

exemple de titre avec un superlatif

Un article intitulé « les 5 pires méthodes d’apprentissage de la guitare » aura donc plus de clics qu’un article intitulé « les 5 meilleures méthodes d’apprentissage de la guitare ».

Vous allez me dire : mais André, tu parles toujours de qualité de contenu, le premier article est sans doute moins qualitatif que le premier.

Pas forcément. Vous pouvez lister les pires méthodes de guitare, et ensuite détailler ce qu’il faut faire à la place, et avoir ainsi un superbe article.

Deux exemples réels de titre  de ce genre :

Les 12 pires et les 12 meilleurs commentaires sur ConseilsMarketing.fr

5 techniques SEO à fuir comme la peste ! de Ludovic Barthelemy publié sur Miss SEO Girl.

Astuce 2 : annoncez les chiffres si vous écrivez une liste

Les articles de type listes marchant trèèèèès bien. Je vous encourage à écrire des listes. Par exemple, 15 nœuds de cravate pour les grandes occasions. Les 20 robes de mariées les plus extraordinaires de l’année.

Ces articles restent de vrais gros pourvoyeurs de trafic. Quelques conseils cependant. Annoncez les chiffres. Par exemple : « les 200 paramètres du classement Google » est un meilleur titre que « tous les paramètres du classement Google ».

C’est prouvé par Moz dans une de ses études statistiques. 36% des lecteurs ont préféré le titre « 30 façons de rendre votre thé délicieux ». Alors que seuls 15% ont aimé le titre sans nombres, à savoir « les façons de rendre votre thé délicieux ».

Voici le graphique. Incroyable, non ?

un chiffre dans le titre de l'article de blog

Conclusion : si vous écrivez un article liste, mettez le nombre de points en titres.

Un exemple réel de titre  de ce genre :

5 trucs pour éviter les fautes d’orthographe sur le site Kategriss.

Astuce 3 : surprenant, les gens n’aiment pas la symétrie

Bon. On a vu l’intérêt de mettre un chiffre au début de vos titres. Mais voici un truc surprenant, qui va encore l'améliorer.

Les gens cliquent plus sur les chiffres impairs.

Ne me demandez pas pourquoi. Je n’en sais rien. Je ne trouve pas d’explication rationnelle. Mais c’est ainsi : d’après le blog Content Marketing Institute, un test (effectué par Outbrain sur les clics de 150 000 titres)  a montré qu’un titre récolte 20% de clics en plus lorsqu’il contenait des chiffres impairs par rapport à des chiffres pairs.

« 11 plats sans viande qui raviront vos invités carnivores »

Est donc un meilleur titre que :

« 10 plats sans viande qui raviront vos invités carnivores. »

C’est comme les couleurs. La majorité des gens préfèrent le bleu au jaune. Ne cherchez pas à comprendre.

Un exemple réel de titre  de ce genre :

21 conseils pour éviter les erreurs de design web sur No Tuxedo.

Astuce 4: les titres sous forme de question marchent en général moins bien

Buzzfeed a analysé le nombre de partages Twitter de ses contenus et a remarqué qu’en général les titres posés sous forme de question fonctionnent moins bien. L’étude complète se trouve sur Hubspot.

Le titres du genre « seriez-vous…+ question », « êtes-vous…+question », « Connaissez-vous… +question » sont donc beaucoup moins performants.

etude de buzzfeed sur le sujet

Donc au lieu d’écrire « Seriez-vous un meilleur blogueur sans les réseaux sociaux », vous devriez écrire « Comment les réseaux sociaux tuent votre blog ».

Au lieu d’écrire « Êtes-vous un convive que personne ne veut inviter », vous devriez dire « comment devenir la coqueluche des diners », par exemple.

Un exemple réel de titre  de ce genre :

Comment devenir entrepreneur? Par Olivier Lambert

Astuce 5: l’émotion propage vos articles

Il y a des mots qui propagent l’émotion, n’est-ce pas ?

Comme amour. Larme. Guerre. Succès. Magnifique. Atroce. Il y a des milliers d’exemples en langue française.

Vos lecteurs ne sont pas des robots. Ils ont un cœur. Des émotions. Une des clés du blogging est de trouver le pont qui connectera votre plume à l’âme de vos lecteurs.

Et si vous le faites avec vos titres, ils seront encore plus viraux, comme le démontre cette étude Coschedule.

impact de l'emotion sur les titres, exemple de coschedule

Le résultat ? Plus votre titre contient des mots émotionnels, plus il sera partagé. N’écrivez pas comme un bureaucrate créant un formulaire des impôts. Soyez sensible.

Ainsi, n’écrivez pas :

« Comment surveiller le compte Facebook de vos enfants »

Mais plutôt :

« Comment protéger vos enfants des prédateurs sur Facebook »

N'écrivez pas :

« Comment préparer une tarte aux fraise »

Mais plutôt

« Comment réussir une tarte aux fraises qui sera gravée dans les mémoires »

Beaucoup plus émotionnel, bien meilleur titre, bien plus de clics.

Un exemple réel de titre  de ce genre :

Comment réussir ce qui semble impossible à tous, sur TraficMania.

Astuce 6 : les parenthèses fonctionnent (même si vous n’avez pas de talent d’écriture)

Avez-vous remarqué comme les titres avec parenthèses sont fréquents ? On en voit assez souvent. Pour une bonne raison : ils cartonnent.

V3B a ainsi constaté que ce genre de titre pouvait entrainer 38% de clics supplémentaires. Un bon tiers de gens en plus qui vont lire votre contenu. On ne crache pas dessus, n’est-ce pas ?

impact des parenthèses sur le trafic

Donc pensez à toujours à ajouter une petite parenthèse qui précise le titre.

Par exemple :

« Les 10 plus beaux maillots de bains pour cet été (toutes les photos) »

Ou

« Comment courir 10 kilomètres en moins de 2 mois (même si vous êtes en surpoids)"

Deux exemples réels de titres  de ce genre :

Comment je trouve mes meilleurs clients (sans rien faire), sur le blog Lifestylers.

3 raisons (supplémentaires!) de laisser tomber le fait-main par Selma Païva.

Astuce 7: la roue a tourné… et les promesses trop faciles ne convainquent plus

Vous aimeriez perdre 10 kilos en 2 semaines ? Ou gagner 10 000 euros en une heure ? Moi aussi.

Mais comme vous, je n’y crois plus. Tous ces articles de blog qui me présentent des « secrets » qui n’en sont pas. Des « méthodes extrêmes » qui sont ridicules. Toutes ces « astuces ultimes » qui ne marchent pas.

Ça m’épuise. Je ne clique plus. Et vous aussi. Je pourrais vous faire une liste de 2000 articles webmarketing, avec des titres qui promettent la lune et un contenu pourri.

Cette tendance a été analysée par V3B. Les titres qui contiennent les mots « magiques », « astuces », « trucs », « incroyables », « secrets »… Ne marchent plus. La ressource a été épuisée par les mauvais blogueurs. La source est tarie. C'est le phénomène "putaclic": un décalage inacceptable entre la promesse du titre et le contenu de l'article.

Alors je m’adresse à vous, mes lecteurs, les blogueurs sérieux qui respectent leur audience : faites simple et authentique.

N’écrivez pas « comment devenir le dieu du copywriting », mais comment « comment avoir une écriture qui convainc ».

Ne dites plus « 50 secrets ultimes des milliardaires pour gagner en bourse à coup sûr », mais «50 conseils solides pour investir prudemment en bourse ».

Cela marchera beaucoup, beaucoup mieux. Parce que votre lecteur se sentira respecté et en confiance.

Un exemple de titre sobre et efficace :

Comment gagner de l’argent avec un blog sur Contentologue.

Astuce 8 : utilisez les formules toutes faites…qui marchent à chaque fois

Et si on pouvait utiliser des formules qui fonctionnent à chaque fois, sans se casser la tête. Que la vie serait douce et facile.

Mais attendez, Max Woolf a analysé la question, et c’est justement ce qu’il nous propose !

Il a observé que certains types de phrases donnaient lieu à plus de partages sur Facebook.

Les voici :

« Avant de mourir ». Comme par exemple, 10 plats indiens à déguster avant de mourir.

« Que vous ne connaissiez pas ». Comme 10 leçons des philosophes grecs que vous ne connaissiez pas.

« Dans/de votre vie ». Comme les 50 moments les plus importants de votre vie d’adulte.

« Raisons qui font que ». Comme les 12 raisons qui font que le Bordeaux est meilleur que le Bourgogne

Un exemple réel de titre de ce genre :

Les 5 outils de Growth Hacker que vous ne connaissez pas sur Webmarketing&com

Vous voyez le principe? Le blogging professionnel, c'est un peu plus de publier ses humeurs.

[greenbox]Vous voulez encore plus de méthodes de rédaction de titres ? Vous voudriez avoir plus de 100 modèles à recopier ? Téléchargez mon guide gratuit : « 124 titres irrésistibles à recopier » et vous en apprendre beaucoup, beaucoup plus sur la création de titres magnétiques.[/greenbox]

Maintenant que vous avez amélioré votre titre, voyons comment trouver le meilleur avec la suite de la méthode Transformers.

Testez vos titres pour choisir le meilleur possible

Je sais ce qui va se passer : vous allez hésiter.

Et vous allez vous retrouver avec 3,4, 5 propositions qui vous plaisent (ou plus). Comment faire alors pour être certain de choisir le meilleur titre ?

C’est facile.

Vous utilisez un outil qui permet de le savoir. Un outil qui va vous dire lequel de vos titres attirent le plus de clics, avec la précision d’une horloge atomique suisse.

C’est outil, c’est votre auto-répondeur.

Quand j’ai réalisé cela, j’ai poussé un grand « mais c’est bien sûr ! »

Votre auto-répondeur a une fonction split-test. De quoi s’agit-il ? Vous allez envoyer vos 4 titres à votre liste, et voir lequel génère le plus de clics. Imparable. Vous n’aurez plus qu’à renommer votre article avec le gagnant.

Suivons un exemple. Ce sera plus facile pour vous.

Tranformers, étape 1 : trouvez quelques idées de titres

Admettons que vous ayez un blog immobilier. (Que voulez-vous, cela m’intéresse, je suis en train d’acheter un appartement).

Et admettons que vous écriviez un article sur le thème « comment choisir son locataire ». Vous écrivez votre superbe article, illustré de cas réels, de photos, d’exemples. Et vous retenez 4 propositions de titres.

  • Comment choisir un locataire qui paiera tous ses loyers
  • Comment choisir le meilleur locataire possible, la méthode en 5 étapes
  • Comment choisir un locataire qui ne saccagera pas votre appartement
  • Le guide complet pour choisir un locataire qui paye (et qui entretien votre appartement)

A priori, pas facile de savoir ce qui attire le plus de clics.

Pourtant, c’est important.

Parce qu’imagions que votre article soit en première page de Google sur la requête « Comment choisir son locataire ». Vous ne serez pas forcément en première position. Vous pourrez être en 4ème ligne, ou plus loin.

Si votre titre est magnétique, il attirera plus les clics que ceux de vos compétiteurs. Avoir un bon titre vous rend performant, même si vous n’êtes pas au sommet du référencement.

Voyons comment faire.

Tranformers étape 2 : créez votre split-test avec votre auto-répondeur

Ici, je vais vous montrer comment faire avec Aweber. Mais tous les auto-répondeurs ont cette fonction.

Si vous avez besoin de détails, voici des liens pour contacter les supports des principaux auto-répondeur.

Si votre prestataire ne travaille qu’en anglais ?

Voici le script à utiliser pour leur demander comment faire : « Hello, I would like to split-test the headlines of my next broadcast. How can I do that? Thanks a lot ».

Donc voici comment faire avec Aweber, à ce jour :

Connectez-vous à votre compte

1 connexion a aweber

Allez sur cette page

https://www.aweber.com/users/broadcasts/add_split_test

Choisissez le nombre de titres à tester (2, 3, ou 4)

Ici, nous allons tester 4 titres. Donc choisissez « 4 messages », puis mettez le pourcentage de d’inscrits qui vont recevoir votre titre.

  • Pour 4 messages, mettez 4 fois 25%
  • Pour 3 messages, mettez 3 fois 33%
  • Pour 2 messages, mettez 2 fois 50%

1bis segment

Logique.

Puis cliquez sur « Save split test » en bas de la page.

Allez dans message, puis dans Create a message, et sur Drag & Drop Email Builder

2 message

Rédigez votre message, puis rajoutez votre première idée de titre, et cliquez sur « Save and exit ».

exemple de split test avec aweber

Allez dans Schedule a broadcast, puis cliquez le bouton Edit en face de « who should receive this message ».

Ouvrez le menu déroulant sous « send to segment » et choisissez le groupe 1 à 25% (si vous avez 4 messages). Puis cliquez sur Apply.

ATTENTION: Je vous conseille de ne faire vos splits tests que sur une seule liste à la fois. Sinon certains inscrits vont recevoir plusieurs emails (j’ai déjà fait cette grosse erreur stupide). Donc le mieux est d'exclure les autres listes.

 segmenter son split test avec aweber

Puis, si vous le souhaitez, vous pouvez choisir l’heure d’envoi de votre message.

Pour cela, cliquez sur « Edit » en face de « When should this message be sent ? » Puis cliquez sur Apply.

Puis enfin, cliquez sur le bouton vert de sauvegarde.

sauvegarde du spli test

Votre message va être envoyé à 25% de votre liste.

Mais il va falloir ensuite créer les autres messages.

Vous allez voir, c’est rapide.

Recommencez la manœuvre.

Retournez dans Create message.

2 message

Là, mettez votre second titre, mais recopiez exactement le même message que pour le premier email, afin de ne pas fausser les résultats.

7 recopiez le meme message pour faire votre split test

Puis cliquez sur « Save and Exit ».

Retournez à nouveau dans « Schedule a broadcast »

8 allez dans schedue broadcast

Allez encore dans Schedule a broadcast, puis cliquez le bouton Edit en face de « who should receive this message ».

Ouvrez le menu déroulant sous « send to segment » et choisissez cette fois le groupe 2 à 25%. Puis cliquez sur Apply.

9 choisir le 2nd segment

Seul le segment 2 recevra cet email.

Puis, à nouveau, réglez l’heure d’envoi du message. Attention : choisissez bien le même jour et la même heure d’envoi pour chaque message, pour avoir des résultats comparables.

Enfin, sauvegardez.

Cela ne prend que quelques minutes.

Puis recommencez l’opération pour le troisième titre, que vous enverrez au segment 3, et pour le quatrième, que vous enverrez au segment 4.

Tranformers étape 3 : choisissez le titre d'article de blog le plus accrocheur

Vos 4 titres vont être envoyés à chaque fois à un quart de votre liste. Le même jour. A la même heure.

Et vous verrez ainsi quel titre génère le plus de clics. Celui qui est le plus magnétique.

Imparable.

Le lendemain, il ne vous reste plus qu’à renommer votre article avec le meilleur titre.

Rédiger un bon titre d'article est facile

Prenez un instant pour y penser : même si vous êtes dans le bas d’une page Google, un bon titre peut attirer un lecteur, comme du Gruyère attire une souris.

Il vous suffit d’écrire un bon titre, et d’en tester plusieurs.

Honnêtement, la surcharge de boulot est inférieure à 20 minutes par article. C’est donc un peu de travail.

Mais c’est un investissement rentable en trafic. C’est bien votre but, non ?

Pensez toujours qu’un titre est une porte d’entrée. Si personne ne rentre dans votre magasin, personne n’achètera quoi que ce soit. Ne perdez plus 10, 15, ou 50% de trafic bêtement.

Vous avez maintenant un pouvoir.

Celui de vous faire remarquer. Celui de rendre votre contenu encore plus irrésistible.

Allez-vous l'utiliser?

 

Partagez les bonnes pratiques, merci!
  •   
  • 32
  • 3
  • 1
André Dubois
 

En ce moment, André doit être encore en train d'écrire un article de 3000 mots. Tout cela pour un objectif: vous apprendre à bloguer si bien que vous pourrez en vivre.

Cliquez ICI pour laisser votre commentaire 29 commentaires
Mehdi

Bonjour André,

Je pense qu’il faut préciser que le titre dont tu parles doit être « le titre SEO » de l’article, sinon il n’apparaitra pas dans le moteur de recherche !

Répondre
Claudine

Waouh !
Magnifique article comme d’habitude.
Je connaissais l’importance des titres et des chiffres pour attirer les clics.
Mais par contre je ne connaissais pas la magie des chiffres impairs !
Merci pour tous ces tuyaux

Répondre
    André Dubois

    Les titres ont une influence considérable, tu verras en faisant le test.

    Répondre
Fabien

Bonjour André,

C’est encore un excellent article que tu viens de nous partager aujourd’hui et qui complète parfaitement ton guide : « 124 titres irrésistibles à recopier » !

Je n’avais jamais pensé à tester mes titres avec l’outil de Slip Test d’Aweber et de reprendre le meilleur pour remplacer directement le titre de l’article, mais c’est une idée géniale que je vais m’empresser de tester !!! 🙂

Merci encore pour ces conseils pertinents et à très bientôt André pour la lecture de ton prochain article 😉

Amicalement,

Fabien

Répondre
    André Dubois

    tu verras, tu ne seras pas déçu. Tu peux tester jusqu’à 4 titres, ça vaut le coup!

    Répondre
Sandrine

Bonjour André
Merci beaucoup pour cet article. Je l’ai lu en entier tellement je le trouve intéressant. De mon côté, mon taux de clic par mail envoyé est d’environ 30% mais je suis sûre que je peux mieux faire. Je vais donc tester les split test sur Aweber. J’aurai une question. Où faut-il cliquer pour aller sur la page https://www.aweber.com/users/broadcasts/add_split_test ? J’ai beau chercher, je ne trouve pas. Merci par avance

Répondre
    André Dubois

    30% c’est un joli score. Recopie le lien dans ton navigateur, en ce moment les fonctions split test d’aweber ne sont pas faciles à trouver. Le support Aweber m’a dit y travailler.
    Attention a ne choisir qu’une liste et exclure les autres pour éviter les envois en doublon.

    Répondre
Maud

Super article, je vais faire ça c’est sûr !
Bien expliqué, je vais juste devoir trouver l’équivalent avec Mailchimp mais je me fais pas de soucis.
Encore merci !
Maud

Répondre
Maud

Petite question après coup…
Faut-il avoir une très grosse liste d’abonnés pour faire Split Test ? J’imagine que OUI…
Combien d’abonnés faut-il avoir au minimum ?
Merci d’avance,
Maud

Répondre
    André Dubois

    pas forcément. Tu peux le faire sur une grosse liste ou pas, là dans mon exemple, j’ai prix une liste de 300 personnes… et quand j’ai eu mon résultat; j’ai renvoyé le mail au reste de mes 4000 inscrits que j’ai sur cet autre blog (le tout est de bien exclure pour ne pas envoyer 2 fois le même email attention).
    Je pense qu’à partir de 200 personnes testées, le résultat est assez significatif.

    Mailchimp le permet. Lien et script dans l’article.

    Répondre
Florence

Bonjour André,
Je trouve cet article vraiment complémentaire à votre pdf sur les « 124 titres à recopier » qui d’ailleurs me semblait-il s’appelait avant « 124 titres irrésistibles ». Eh oui, je dois bien l’avouer, je pêche totalement sur les titres, mais je ne désespère pas. Je sais que je vais y arriver, surtout avec vos conseils 🙂 . En attendant, je m’entraîne et je vais effectivement faire des split test avec mon auto-répondeur. Encore merci 🙂

Répondre
    André Dubois

    Ok Florence, le fait de vous entrainer va finir par vous amener la maitrise. Par exemple, je blogue beaucoup mieux qu’il y a 4 ans.

    Répondre
kategriss

Toujours un article intéressant (même si j’ai déjà lu ton guide sur les titres).
Par contre mon soucis c’est que sur certains site, ma liste est vraiment petite (500 abonnés par exemple) donc je ne sais pas trop comment être sûre d’avoir des résultats probants avec si peu d’inscrits… des idées ?

Répondre
Stéphane

Merci André,

J’ai bien sûr déjà lu ton guide sur les 124 titres irrésistibles, mais j’ai encore découvert d’autres idées intéressantes dans cet article que je vais m’efforcer d’appliquer pour mon article à paraître demain. Il commencera malheureusement par un chiffre pair, sauf si j’ai une autre idée d’ici demain. Par contre, je n’ai pas encore essayé les titres qui inquiètent le lecteur, mais je vais y réfléchir sérieusement.

De mon côté, j’utilise un plugin très sympa pour tester le nombre de clics en fonction du titre. Il s’agit de Title Experiments Free. Il te permet d’attribuer plusieurs titres à ton article et de vérifier quelle proportion de visiteurs cliquent sur l’un ou sur l’autre. Par exemple, mon titre « 20 exercices de musculation pour un dos en béton armé à faire chez soi » attire 42 % de lecteurs en plus que « 20 exercices pour un dos en béton armé à faire chez soi ». Pourtant, la différence ne saute pas au yeux.

Ce plugin te permet d’attribuer autant de titres que tu veux à ton article. Je le trouve très pratique.

Répondre
    André Dubois

    merci du tuyau Stéphane. je ne connaissais pas ce plugin. Je sais que thrive themes en a lancé un pour tester les titres, mais payant. Je ne voulais pas l’acheter alors que mon autorépondeur permet de le faire gratuitement.
    A+

    Répondre
Olivier clemence

bonjour André,
Merci pour cet article.

Je rajouterai deux petites choses pour compléter ton article.
Avoir un titre qui fait cliquer dans les Resultat de Google va augmenter le taux déclic.
Google en tient compte pour le classement de ses resultats et risque de faire remonter ton site.

Ensuite, pour les salit test moi je test sur 50% de ma liste puis j’envoie le meilleur titre au 50% restant. Ca permet d’avoir plus de lecture.

Je dois retravailler les titres de mes vieux articles… Aller au boulot 🙂

Merci !

Répondre
Hermence

Bonjour André
Bravo pour cet article très fouillé. Je vous découvre par le biais de No Tuxedo. En dautres temps le slogan de Paris Match que l’on se répète comme une antiene dans les écoles de journalisme était : »le poids de mots, le choc des photos ».
Règle du titre incontournable adaptée aux nécessités du web. Et là les outils que vous nommez (merci j’ai appris plein de choses) permettent de vérifier sur pièce.
Pensezvous à présent que cette loi se vérifie quelque soit l’objet du blog ?
Dans mon cas un blog d’infos généralistes régionales et un autre que je mets en route sur le thé.
Je comprends parfaitement les mécanismes liées à la monétisation, mais c’est la mise en oeuvre pratico pratique qui me semble plus difficile. Mais être blonde n’aide pas ! (LOL)
Bonne continuation.

Répondre
    André Dubois

    Bonjour, je pense que quel que soit le sujet, avoir un bon titre d’article est un plus indéniable pour avoir plus de lecteurs.

    Répondre
Anthony

Salut André, absolument passionnant tout ça.
Pour le mystère des chiffres impairs, peut-être simplement qu’aux yeux du lecteur, ils paraissent intuitivement plus crédibles que les chiffres ronds, trop beaux pour être honnêtes ? Le débat est lancé… 😉

Répondre
    André Dubois

    je l’ignore… En tout cas j’ai trouvé de nombreux témoignages de blogueurs sérieux (Brian Dean) qui confirment…

    Répondre
Stéphane

Pour c’est le meilleur article que j’ai lu sur ce blog. MERCI

Répondre
Marylin

Quelle pépite ce post! Bravo, je suis une fidèle lectrice qui admire beaucoup votre parcours. Merci de nous offrir des articles de si grande qualité. Je vais m’empresser d’aller suivre vos bons conseils.

Répondre
    André Dubois

    Oui, de toute façon, plus on teste, on essaye, et plus on devient un meilleur blogueur.

    Répondre
Loric

Salut André,

Superbe article avec des résultats impressionnants. Comme quoi, des petits « détails » peuvent avoir une énorme influence.

Ton article souligne bien l’importance des titres, accroches, etc… qui deviennent essentielles dans un monde où les gens sont noyés par l’info. Il faut donc les accrocher immédiatement.

Répondre
    André Dubois

    Tu n’as que quelques secondes pour convaincre le lecteur de te suivre, l’accroche est essentielle en effet.

    Répondre

Laisser un commentaire: