35

Revenus passifs : comment j’ai créé 9 sources de revenus en 6 ans

Imaginez.

C’est le matin. Vous buvez votre café, encore un peu embrumé par le sommeil. Les tartines chauffent dans le grille-pain, la radio débite les nouvelles du jour.

Vous prenez votre téléphone, et machinalement, vous regardez vos notifications.

Un léger sourire étire vos lèvres. Vous venez d’avoir un message de PayPal vous disant que les ventes de la nuit se montent à 485 euros. Vous pourriez aller vous recoucher, vous avez largement gagné de quoi couvrir les dépenses journalières de votre famille.

Il est à peine 7h30, et vous avez déjà fait votre journée.

Voilà ce que c’est, les revenus passifs.

Un sourire, le matin.

Parce que vous pourriez vous prendre la journée pour aller au ciné. Ou emmener vos gamins à l’accrobranche.

Les revenus passifs, c’est un outil pour se libérer du travail, et occuper vos heures à des choses plaisantes.

Je suis entrepreneur depuis 2013, et je suis chanceux. Parce que mon business entier est orienté autour des revenus passifs. Ce qui me laisse un temps libre bien supérieur à celui des salariés.

Dans cet article, j’ai décidé de partager avec vous l’ensemble des mes revenus passifs, et comment je les ai développés.

Par contre, je ne partagerai pas avec vous mes revenus. L’idée n’est pas de faire le malin en vous mettant un chiffre d’affaires sous le nez (ce qui ne veut rien dire, d’ailleurs).

Je veux juste vous montrer ce qu’on peut faire en étant un peu entreprenant.

Mais vous vous doutez bien que si je fais cela depuis 2013, c’est que j’y trouve mon compte.

De plus, en bas de cet article, je partagerai avec vous mes futures idées pour la croissance de mon entreprise. Et aussi, vous allez trouver des idées de source de revenus, tout au long de ce post. Vous pourrez vous en inspirer.

D’abord, la douche froide : un revenu 100% passif, cela n’existe pas

Je suis désolé. Mais un revenu purement passif, c’est comme les licornes. Un conte pour enfants.

Pourquoi ?

Quelle que soit votre source de revenus, il y aura toujours un coût pour vous. Soit en temps, soit en argent.

3 exemples:

  • Vous pouvez monter un blog et automatiser un maximum de choses, vous aurez quand même de la création de contenu à faire. Ou vous devrez payer quelqu’un pour le faire à votre place.
  • Vous pouvez investir dans un appartement et percevoir des loyers. Mais là aussi, vous aurez du travail. Gestion des locataires, paperasse, etc. Ou alors, vous devrez payer quelqu’un pour le faire à votre place.
  • Vous pouvez hériter 10 millions d’un riche tonton d’Amérique , et investir cet argent et vivre de vos rentes. Là aussi, il y aura un travail pour définir la stratégie. Ou alors, vous devrez payer un gestionnaire de patrimoine pour le faire.

Puisqu’ aucun revenu n’est purement passif, l’idée est que votre source de revenu soit supérieure au coût de génération de ce revenu.

En clair : si vous avez un blog, et que vous faites rédiger le contenu par des rédacteurs, il faut que les ventes du blog couvrent les dépenses : le prix des rédacteurs, de l’hébergement internet, des impôts, du comptable, etc..

On y va, voici la liste de mes revenus (presque) passifs.

Mes blogs, ma première source de revenus

A tout seigneur, tout honneur, TraficMania

Mais pourquoi est-ce que range ce blog en revenu passif ? Après tout, je travaille dur sur ce projet.

Parce que je travaille dur…mais pas tout le temps.

Si vraiment je voulais la jouer à la cool, je pourrais faire un podcast de qualité de 15 minutes par semaine. Voilà pour le contenu gratuit. Et envoyer 2 ou 3 emails promotionnels pour faire des ventes. J’en aurais assez pour faire vivre ma famille.

Mais bon. Je dois être maso. Je préfère créer des articles pointus et utiles, des vidéos de qualité, et concevoir des produits qui fonctionnent!

En revanche, je tenais à vous donner une bonne nouvelle : le temps de travail en blogging est décroissant.

Il y a 3 phases :

  • Phase de démarrage : travail extrême. Création du blog, du bonus, mise en place de l’autorépondeur, promotion de contenu intense, publication.
  • Phase de croissance : travail important. Création de contenu, promotion pour se faire connaitre, création des produits
  • Phase de constance : travail peu important. Création de contenu, promotion, relance des produits

Plus vous avancez dans votre projet blogging, et plus il a tendance à devenir un revenu passif.

Idem pour ce que vous vendez : au début, je vous recommande les coachings, puis ensuite les formations. Là encore, on passe d’une solution non passive, à une source de revenus très passive.

Autre bonne nouvelle : lorsque votre blog dégage assez de revenus, vous avez les moyens de déléguer beaucoup de taches chronophages. Mise en ligne, édition des articles, emailing, etc.

La clé de ce succès :

En un mot, le ciblage. Je ne cherche jamais à faire le plus de vues, mais à avoir la bonne audience. Certains ont 10 fois plus d’abonnés que moi sur YouTube, mais gagnent beaucoup, beaucoup moins. Parce que je reste sur ma cible « hardcore » : les blogueurs et les youtubeurs.

Je ne parle pas d’entretien d’embauche, de lifestyle, ou d’argent de poche. Mon audience est donc ultra-engagée, et TraficMania un blog terriblement profitable.

Contenu qualitatif, audience ciblée. C’est la base du succès de ce blog.

Mon dernier bébé, Dojo en Ligne

Je me suis mis au Jujitsu combat il y a 2 ans. J’ai vraiment chopé le virus de ce sport (j’en fais 6 heures par semaine), et également sympathisé avec mon professeur.

Ainsi, lorsque JC a décidé de quitter son travail, nous avons décider de créer ensemble une chaîne et un blog autour du Judo et du Jujitsu, afin de vendre des formations en ligne.

L’idée ? Il amène son expertise en arts martiaux, et je m’occupe de tout le côté blogging/ YouTube, et du marketing.

Nous avons démarré en septembre 2018. Nous avons appliqué ma méthode: créer d’abord un premier noyau d’inscrits pour avoir de l’audience dès la première publication.

Nous avons commencé à publier en décembre 2018, puis avons monétisé en février 2019, avec notre premier produit. Joli succès commercial.

Et aujourd’hui, mi-avril 2019, nous avons presque 4000 inscrits newsletter, 4500 abonnés YouTube.

Et nous avons commencé le tournage de notre second produit. Pas mal, en 6 mois.

Nous sommes en phase de démarrage. Ce projet me prend un temps fou, mais j’y crois. Nos vidéos sont excellentes, les retours des clients également, et le nombre de vues s’envole. Ce business sera une belle réussite financière d’ici 12 à 18 mois, j’en suis persuadé.

Voir la chaine YouTube ici.

Les clés de ce succès :

D’abord, des mots clés vidéo choisis avec soin :

J’ai appliqué le contenu de ma formation « Positionnement YouTube », en mettant l’accent sur : les mots clés, la qualité de contenu et la promotion de contenu. Résultat, 14 vidéos seulement, et des nombres de vues de folie. Plusieurs vidéos flirtent déjà avec les 50 000 vues et plus.

Ensuite, une parfaite entente entre les associés :

Parlez avec n’importe quel entrepreneur : choisir un associé est très délicat. Une mauvaise entente, un manque de confiance, et le projet coule.

Non seulement JC est un des meilleurs coachs Jujitsu de France, mais c’est aussi un homme droit, en qui j’ai toute confiance. Et avec qui je m’entends très bien. (Et je n’oublie pas les autres participants à ce projet, en particulier Fanny).

Mon premier blog rémunérateur, Le Blog du Balltrap

Si vous me suivez depuis le début, vous savez que je parle parfois de ce premier blog profitable, qui m’a sauvé la vie.

En effet, c’est celui que j’ai monétisé juste après mon licenciement.

Pendant 3 ans, ce blog m’a fait vivre, générant un honorable 3000 euros par mois.

Il m’a permis d’apprendre le webmarketing. Car j’y ai testé tous les modèles de ventes possibles.

Et lorsque j’ai décidé de lancer TraficMania, je l’ai fermé. Beaucoup de gens ne comprennent pas cela. Quoi ? Renoncer à 3000 euros par mois ?

C’était nécessaire. Pour mettre toute mon énergie sur TraficMania.

Le meilleur moyen ? Supprimer mon autre source de revenus, pour me forcer à agir. Pour vaincre la procrastination.

J’ai toutefois conservé le plus précieux : la liste d’inscrits.

Il y a 2 mois, j’ai décidé de réactiver le blog. J’ai refait un bonus, et renvoyé un email à mes inscrits. Et c'est reparti comme si j'avais arrêté la semaine dernière.

J’ai relancé 2 produits ces deux dernières semaines, et les ventes sont intéressantes. Comme quoi, on peut s’arrêter plusieurs années, tant que l’on a une liste d’inscrits, redémarrer est facile.

Voir le blog ici.

Les clés de ce succès :

Le modèle blogging très particulier

J’y applique un modèle blogging complètement différent, très rapide à mettre en œuvre. Des mini vidéos graphiques, hébergées sur YouTube (auparavant sur Vimeo). Un prix de vente bas qui ne nécessite quasiment pas d’actions commerciales.

Ce blog me payera le salaire de mon futur collaborateur (oui, je vais surement recruter).

Vous voulez plus de détail ? J'ai expliqué en détail le modèle marketing de ce blog dans le dernier cours de l’espace blog rentable. Je l'ai appelé « la semaine de 2 heures ». Car oui, ce blog ne me prend même pas 2 heures par semaine, tout inclus.

Mon blog le plus passif, Chasseur Technique

Je ne suis pas chasseur. Je suis allé sur cette niche car j’y percevais un potentiel business. Un million de chasseurs en France. Et l’idée de départ était de transposer les techniques du "blog du balltrap" sur cette thématique.

Problème : comme le sujet ne me passionne pas, je paye des rédacteurs pour produire du contenu. J’ai donc 3000 inscrits, et du trafic.

J’ai un produit de qualité, calé dans un tunnel de vente. Les ventes couvrent le prix des rédacteurs (un bon rédacteur coute très cher), mais la rentabilité n’est pas extraordinaire.

Je me dis de me bouger les fesses…car ce blog pourrait devenir une mine d’or, mais je n’y arrive pas. Pas certain que je continue ce projet.

La leçon retenue :

Bloguez sur un sujet qui vous intéresse. Sinon vous ne serez pas persistant.

Autre leçon : un blog passif peut marcher. Avec de bons rédacteurs, un peu d’expérience et un bon produit. Ce blog me rapporte quelques centaines d’euros net, chaque mois. La seule chose que je fais, c’est commander les articles, et les mettre en ligne. Et répondre aux emails. 1 heure par semaine.

Faites attention avec ce modèle : les gens sentent quand les articles manquent de peps, de personnalité, et de valeur. Je pense que cela fonctionne uniquement parce que la concurrence est faible sur cette niche. Un bon blogueur, passionné par le sujet, pourrait me défoncer.

En tout cas, si vous choisissez de travailler avec des rédacteurs, ne choisissez pas les niches concurrentielles, votre contenu n’arriverait pas à percer.

Par exemple, j’ai un concurrent sur le webmarketing qui a fait rédiger par des rédacteurs des centaines d’articles. A mon humble avis, c’est un mauvais calcul à moyen terme, car son blog est devenu inintéressant.

Un projet annexe et ponctuel, Utagawa VTT

Au printemps 2018, je reçois un mail qui dit en gros ceci.

« Salut André. J’ai un site communautaire sur le VTT, j’aime bien TraficMania, je suis sur Lyon, je te paye un déjeuner ? »

Si on me prend par les sentiments, j’accepte, gourmand que je suis.

Et je fais la rencontre de Lilian, créateur du site Utagawa VTT. Ce n’est pas vraiment un blog. C’est un site sur lequel les vététistes peuvent venir déposer ou télécharger des itinéraires gratuitement.

La communauté Utagawa est donc colossale, 80 000 fans de VTT.

Lilian et moi décidons de créer une formation sur la pratique de ce sport. Lilian amène son expertise vélo, et moi, mon expérience en création et monétisation. Et nous faisons 50/50.

Nous faisons un produit à 37 euros…que nous avons vendu par centaines.

Depuis, Lilian a bien développé le business de son site, puisqu’il s’est associé avec des champions pour créer des produits spécifiques pilotage, qu’il va bientôt proposer. Carton probable.

La clé de ce succès :

Le potentiel du site : avec 80 000 inscrits, ce site à une énorme réserve de clients potentiels. Le projet était facile, puisque nous ne sommes pas partis de zéro, mais d’une grosse audience existante.

La relation : le courant est tout de suite passé entre Lilian et moi. La création du produit s’est passée sans problème, ainsi que le partage des gains de la vente.

De toute façon, je m’associe uniquement si on signe un contrat écrit. Au moins, on aborde les sujets délicats avant le début de la collaboration. Indispensable, selon moi.

Voici pour les blogs. Mais j’ai d’autres sources de revenus passifs.

Une des plus simples à mettre en œuvre ? L’affiliation.

Mon réseau d’affiliés, source de revenus passifs

Oui, je propose de l’affiliation. Mais par pitié, ne m’envoyez pas de demande de ce genre :

« Salut, alors j’ai lancé un blog, j’ai pas de trafic, et j’aimerai bien proposer tes produits en affiliation, cool non ? Alors t’as vu le plan en or, t chaud mec ?».

Bof, non, j’suis pas chaud.

Car quand je vais voir le blog en question, c’est une cata.

Et quand je refuse la proposition poliment, la personne est à la limite de l’insulte. Bref.

Donc, pour être affilié TraficMania il faut :

  • Être dans ma thématique. En effet, les lecteurs de votre blog sophrologie se fichent d’apprendre le webmarketing.
  • Avoir une audience. 2000 inscrits, c’est bien. Si vous démarrez et que vous avez moins, ce n’est pas grave, mais il faut que je sente que votre blog est bon. Bon contenu, personnalité, articles intelligents et bien fichus.
  • Que vous soyez correct. Le blogging est plein de crevards qui bossent n’importe comment, et je ne veux surtout pas retrouver mes liens affiliés dans les commentaires des vidéos YouTube. Genre « devenez riche sur internet en cliquant ici », comme les liens des ebooks de...vous savez qui. C’est mauvais pour ma réputation, et inefficace pour les ventes.

Si vous collez à ces critères, oui, j’offre 50% de commission, et je paye rubis sur l’ongle.

Je travaille donc avec quelques affiliés, en confiance, certains depuis des années. Ils proposent mes produits à leur liste. On partage les gains. Tout le monde est content.

Autre source de revenu : les produits affiliés que je propose

Autre source de revenu passif : je propose des produits en affiliation.

Thrive Themes :

Je suis affilié chez Thrive Themes, qui fabrique des plugins et des thèmes WordPress de première qualité, et tout à fait utiles.

J’ai fait le compte, cette affiliation m’a rapporté plus de 10 000 euros depuis que j’ai commencé.

Je propose mes liens affiliés dans mes formations, quand j’explique l’importance de faire un bon formulaire de capture d’emails par exemple. Ou dans des articles tests, comme ici:

Comment je vais développer mes revenus passifs dans le futur

Un autre produit

Je me suis récemment inscrit au programme d’affiliation d’un super outil de génération de mots clés.

J’attends leur réponse, et si elle est positive, je ferai un article test pour présenter cet outil génial.

L’affiliation Amazon

Cela ne rapporte pas énormément, mais je me suis rendu compte que je parle souvent de bouquins ou de matériel acheté sur Amazon. Pourquoi ne pas rajouter un lien affilié qui me rapporterait alors quelques euros en cas d’achat.

Faut que je m’y colle.

Passons à mes revenus immobiliers.

Revenus passifs immobiliers

Lorsqu’on a la chance d’avoir une entreprise qui génère beaucoup de trésorerie, on se retrouve vite avec un problème de riche. Que faire de l’argent ?

Je ne suis pas un flambeur, je ne l’ai jamais été. Je me suis donc acheté un bel appartement, et j’ai décidé d’investir dans l’immobilier.

Sauf que.

Le temps est ma ressource la plus précieuse, et je ne voulais pas m’embêter avec tous les inconvénients des investissements locatifs : gestion du locataire, des travaux, recherche des biens, etc.

J’ai donc procédé autrement, en achetant des parts de SCPI, il y a déjà quelques années.

Le principe est très simple. Au lieu d’acheter un studio, vous achetez une part d’une société qui achète des apparts, et des locaux commerciaux. Et vous touchez un loyer proportionnel à votre mise.

Ces placements font fureur, et ont tendance à avoir une rentabilité moins intéressante que par le passé.

J’ai eu la chance d’acheter très tôt des parts de 2 SCPI prometteuses, désormais difficiles à acquérir, ce qui me rapporte un loyer net de 5.3%. Bien mieux que beaucoup de studios loués.

Chaque mois, je reçois mon versement de loyer, sur mon compte. Sans la moindre emmerde.

Revenus passifs boursiers et financiers

Je suis un investisseur prudent. Ce qui signifie que je diversifie mes placements.

La première chose que je vous recommande, c’est de vous constituer un matelas. Les blogueurs ne sont pas salariés, leur protection sociale est moindre. Vous avez donc besoin d’avoir un filet de sécurité.

Comment faire ?

En constituant un livret A bien garni. Le taux est ultra faible, et les revenus passifs générés ne vous feront pas vivre. Mais en cas de coup dur, (les chaudières, ça tombe en panne!), vous avez accès immédiat à une épargne garantie.

Une fois que votre livret A sera solide, commencez à investir en bourse.

Ouvrez un PEA, (avec une banque en ligne comme Binck par exemple), et chaque mois, achetez des titres.

L’exercice demande des connaissances.

Je ne suis pas un expert boursier, mais j’applique la même stratégie depuis des années. Je diversifie mon investissement, en misant sur des ETF.

Je ne vais développer ici, mais voici un article très détaillé sur l'enrichissement, à la portée de tous :

Je vous conseille également la lecture de ce livre, un des meilleurs que j’ai lu sur la gestion des finances personnelles. C’est un bouquin qui changera votre vie en 5 à 10 ans, si vous appliquez les conseils.

Ce livre, très accessible, montre aux particuliers comment mettre en place un système amenant progressivement vers l’indépendance financière.

Un des meilleurs bouquins sur le sujet, vraiment.

Ce que je fais de mon argent

Ces revenus me procurent une vie confortable. J’ai de la chance, je suis un mec simple. Pas besoin d’un costard Armani qui me ferait ressembler à un sommelier.

Je n’ai rien à prouver.

Et je me fous de devoir payer mes (lourds) impôts en France. Au contraire. Je trouve que nous sommes veinards d'habiter un pays qui protège autant ses citoyens. (J’ai bossé ailleurs dans mon ancienne carrière, je vous assure que les Français ont une chance incroyable).

En fait, je préfère dépenser mon argent dans des expériences.

Par exemple, posséder une voiture de sport ne m’intéresse pas. Car une voiture décote. Immobiliser plus de 100 000 euros dans un truc qui perd 15% de sa valeur par an est stupide.

En revanche, me payer une journée de stage de pilotage, et rouler fort avec une Porsche sur un circuit me plairait bien. Je préfère l’expérience à la possession.

Le seul truc un peu débile que je m’achète, c’est de la hifi. J’adore écouter de la musique, et je peux dépenser des fortunes dans des enceintes haut de gamme, ou un casque audiophile. Et encore. J’achète d’occasion, j’échange, je débusque, et je garde le matériel des années.

Je ne dépense pas beaucoup en fringues. Par contre, je ne me suis jamais refusé des vacances, un très bon resto, ou un concert. Et je gâte ma famille.

Et j’ai mon fils. Il est lourdement handicapé. Il vivra des aides de l’Etat, et de ce que je lui laisse. Je capitalise pour lui, c’est ma responsabilité. Posséder du superficiel pour frimer ne m’intéresse donc pas.

La suite de mes projets, croissance, et investissements

J’ai de nombreux chantiers professionnels.

Je pense que je vais devoir recruter une personne en CDI. Ma valeur ajoutée est sur la création de contenu gratuit et payant, et le support client. J’ai besoin d’aide sur la partie administrative et sur l’édition.

Je vais peut-être investir dans le locatif, l'année prochaine. Je dois décider si je le fais en SCPI, ou si j’achète un appart que je loue.

Je vais peut-être créer un nouveau blog. Celui sur la chasse est en sursis. Le développement personnel m’attire. J’ai pas mal de choses à partager, ayant traversé les épreuves d’un licenciement, de l’entrepreneuriat, et d’un gamin autiste.

Si j’arrive à intégrer une personne dans ma boite, et donc à me libérer du temps, il est fort possible que je me lance. Décision à venir.

Et vous, comment créer vos sources de revenus passifs ?

En tant que blogueur, il y a une chose que vous pouvez faire aujourd’hui.

Créer un compte affilié Amazon, et proposer des livres ou des objets à vos inscrits.

Voici comment faire.

  1. Allez sur le programme d’affiliation Amazon : https://partenaires.amazon.fr/
  2. Inscrivez-vous.
  3. Réfléchissez au bouquin qui pourrait aider les gens de votre thématique, ou à l’objet génial indispensable. Par exemple, si vous bloguez sur la course à pied, une super montre de sport connectée.
  4. Récupérez votre lien affilié sur Amazon (tutos sur le site Amazon).
  5. Écrivez un article "test complet" sur cet objet, et à la fin de l’article, proposez à vos lecteurs de l’acheter en mettant un bouton ou un lien. Si vous bloguez bien, si votre audience croit en vous, ils achèteront.
  6. Vous commencerez à générer un revenu passif.

A vous.

Vous êtes entrepreneur. Vous devez donc chercher les opportunités. Ce monde m’était inconnu il y a quelques années. Mais, progressivement, j’ai constitué une belle entreprise en ligne.

Il faut juste tenir le guidon, passer la première, et explorer.

Sans attendre qu’on vous dise de le faire.

A vous de commencer le voyage.

André Dubois
 

En ce moment, André doit être encore en train d'écrire un article de 3000 mots. Tout cela pour un objectif: vous apprendre à bloguer si bien que vous pourrez en vivre.

Cliquez ICI pour commenter 35 commentaires
Zola

Article très riche qui donne la pêche dès le matin…

Amusant et informatif ! Je compte bien m’en inspirer.

Merci pour tout ce contenu André.

Bonne journée

ZN

Répondre
    André Dubois

    Merci Zola, content que cela puisse te donner quelques idées!

    Répondre
Valentine

Bonjour André,

Merci pour cet article (qualitatif et généreux, comme toujours). Je suis novice dans le bloging (bien-être/développement personnel) mais ce que j’adore dans cette reconversion professionnelle, c’est qu’elle fait explorer beaucoup de domaines.

Tu illustres dans ton article ce côté « chasse au trésor » : il faut chercher, être malin et authentique pour développer son projet, le faire grandir, évoluer, se diversifier, s’adapter sans cesse et chaque étape en amène une autre, où l’on se retrouve de nouveau à découvrir et explorer de nouvelles choses.

Je n’en suis pas encore à investir dans l’immobilier ou en bourse !! Mais je suis scrupuleusement les étapes de ma construction de blog (selon les conseils de ta formation « Créer un blog rémunérateur », que je recommande au passage) et savoure chaque étape de ce challenge hyper stimulant !

Belle journée à toi.

Valentine

Répondre
    André Dubois

    Oui, mais tu sais, investir n’est pas si compliqué, et contrairement à ce beaucoup croient, pas besoin d’avoir une énorme mise de départ pour commencer. C’est beaucoup plus une histoire de persistance. En tout cas, le bouquin de robbins le montre bien.

    Répondre
Jordan

Premiere fois de ma vie que je laisse un commentaire.

Je me sens obligé au vu de la qualité du contenu.

Bravo André.

Répondre
    André Dubois

    ca me fait plaisir, merci Jordan.

    Répondre
Mat

J’ai une très mauvaise image des liens amazon dans les articles je trouve que ça décrédibilise le propos. Ca fait perdre de la notoriété pour ramasser des miettes.

Répondre
    André Dubois

    ca dépend comment c’est fait. Si c’est juste balancer des liens a la pelle pour tenter de faire des ventes, je suis d’accord. En revanche, si tu fais un article test très poussé, non seulement cela aide l’audience, mais cela vend.. Par exemple celui ci pourrait marcher avec un lien amazon. https://traficmania.com/plus-inscrits-mailing-liste/

    le tout, c’est encore une fois la qualité du contenu, le lien qui t’unit à tes lecteurs, le niveau de confiance, et l’utilité du contenu

    Répondre
Deborah

Merci André pour cet article, de la sincérité et de la qualité.

Tu es vraiment pour moi une référence dans ce monde du web-marketing.

Je suis d’ailleurs ta formation Blogging.

Question sûrement naïve : pour les produits physiques comme les livres, on est obligé de passer par Amazon pour faire de l’affiliation ? Un autre libraire serait possible ?
Désolé pour mon côté rabat-joie, mais Amazon c’est une grosse multinationale peu éthique, alors pour rester en accord avec mes idées, je me demandais si c’était possible de faire autrement ?

Répondre
    André Dubois

    non, amazon propose de l’affiliation, mais ce n’est pas le seul ,loin de là. Il y a des plateformes d’affiliation, tu les trouves sur google sans problème. L’avantage d’Amazon, c’est la diversité de l’offre produit. On y trouve tout.

    Répondre
    Valentine

    La fnac propose également de l’affiliation

    Répondre
      André Dubois

      Oui, il y a de nombreuses sociétés qui en proposent.

      Répondre
Pascal Le Cossec

Mon revenu passif aujourd’hui : 0,86€ d’affiliation Amazon (oui, c’est une somme qui peut sembler ridicule, mais le gland aussi peut sembler ridicule avant de donner un chêne majestueux).

Je fais déjà de la formation en groupe et du coaching individuel. Pour les produits en ligne ça viendra plus tard. Et l’affiliation, j’y travaille.
Je suis très loin d’être à votre niveau, André, mais vous voir réussir dans ses différents projets est, pour moi, très inspirant et motivant.

Vous me permettez de consolider ma croyance que c’est possible. Alors merci pour ça.
Ha oui, vous gagnerez probablement une commission avec moi quand vous dévoilerez votre super outil générateur de mots clés (et j’espère qu’il sera en français, car l’anglais, c’est compliqué pour moi.).

Répondre
    André Dubois

    Merci Pascal. Oui, c’est en Français, mais la réponse tarde. Faut que je relance!

    Répondre
Frédéric Bellavance

Salut André,

Merci pour cet article. C’est vraiment intéressant. Je débute en blogging et à chaque jour je réalise davantage l’ampleur de la tâche.

D’un autre côté, je réalise que, une fois que j’aurai compris les bases au complet, ça deviendra de plus en plus facile.

Grâce à ton article, je réalise que je vais également pouvoir commencer à bâtir des blogs satellites pour les trucs qui me passionnent et/ou dans des niches qui sont sous-servies. C’est génial quand tu peux connecter les deux!

Bravo pour cet article, j’adore ton site et je vais y revenir souvent!

Répondre
    André Dubois

    Merci. Attention, au début ne te disperse pas. Je fais cela plein temps, et avoir plusieurs blogs n’est pas facile si tu as peu d’expérience.

    Répondre
Benoit

Waouu… , ça met la patate dés le matin.
Merci André pour tout ce que tu fais pour nous, blogueurs.
C’est toujours un plaisir de te lire et de t’écouter.
C’est pour cela que quand tu fais une formation qui m’intéresse, j’achète les yeux fermés.
D’ailleurs, en ce moment, je m’éclate, je viens de m’abonner à tes formations. C’est que du bon.

Merci pour tout.

Répondre
    André Dubois

    Merci Benoit, je suis content de t’aider.

    Répondre
Fournier Benjamin

Bonjour André,

Comme toujours un article complet et plus intime, j’aime bien!

J’ai démarré mon blog avec tes articles et tes cours de ton espace premium.

Je suis à la fin de la phase de croissance. Je me concentre sur la partie trafic.

Je confirme que le début demande un travail faramineux. Bloguer sur une niche porteuse mais qui nous passionne également est donc fondamental pour tenir dans la duréee et passer l’exictation des 1er mois.

En tout cas pour moi, avec un travail à coté et des proches qui ne comprennent pas toujours le principe du blogging…

A plus

Ben

Répondre
    André Dubois

    Salut Benjamin, oui, cela semble mysterieux pour beaucoup de gens, n’empêche que c’est un ds meilleurs jobs du monde.

    Répondre
Michael V H

André,

je ne sais pas si tu le dis assez souvent (je suis nouveau aussi ici), mais ce que tu m’as appris le plus, c’est qu’il faut déjà bien connaitre le domaine que l’on veut développer pour commencer ou sinon s’associer avec quelqu’un qui s’y connait.

J’ai d’ailleurs un sujet qui me passionne personnellement et j’ai aussi déjà pas mal su convaincre une amie qui élève par passion des magnifiques chats. Elle les vend et ses bénéfices vont aux soins d’autres chats qu’elle accueille chez elle., J’ai déjà proposé mes services pour faire un blog avec elle parce que j’aime aussi beaucoup les animaux. Mais même si c’est très tentant, je vais quand-même avant tout me concentrer sur mon propre blog, vu que je veux vraiment avancer avec. Cela n’empêche que je peux parfois l’aider et lui conseiller d’acheter tes formations. Après si l’occasion de faire ce blog avec elle se présente encore, je le ferai peut-être.

Pour en revenir à ce que je disais au début, le pire conseil c’est de dire avant tout que la motivation de devenir riche et d’être connu c’est très important. Si ce n’est pas au final le principal de ce qu’ils vont nous dire, c’est quand-même plus fort qu’eux, et beaucoup de profs en blogging et marketing, nous appâtent avec cette notion assez hautaine de luxe et de plaisirs. Ça ce n’est heureusement pas toi, et ça se voit ici aussi malgré que tu discutes de possibilités d’être riche et de ce qu’on pourrait faire avec la richesse, parce qu’il suffit de voir que tu t’investis beaucoup pour les autres.

J’ai essayé d’être mieux dans ma peau quoi qu’il arrive (licenciement, conditions de travail difficiles, collègues antipathiques, colères, jalousies, une image de moi-même pas très flatteuse) et j’ai trouvé une liberté intérieure que je cultive de plus en plus. Donc essayer de me prendre par les sentiments que je vais pouvoir sortir de mon travail d’esclave d’un autre, juste pour avoir la sensation que je peux envoyer balader tout le monde, ce n’est pas pour moi. J’essaye de plus en plus d’avoir des relations respectueuses et responsables, même avec les caractères les plus difficiles. J’attends de moins en moins des changement extérieures, c’est à dire de la part de autres, mais je fait un travail sur moi pour me sentir à l’aise quoi qu’il se passe. Cela décontracte déjà beaucoup l’atmosphère. Après si je peux changer quelque chose dans mon entourage ou mon environnement, je le fais, mais je vais pas broyer du noir si je ne sais rien changer ou même si les choses s’empirent. Nous prendre pour des éternels frustrés de la vie et nous dire qu’on va nous sauver…, comme certains font, c’est en fait très manipulateur et malhonnête. Ça non plus je ne vois pas chez toi heureusement.
Mon leitmotiv c’est améliorer mon autonomie et améliorer la vie de tout un chacun sur terre, mais pas superficiellement bien sûr. Grâce à ça, j’ai pu entreprendre pas mal de choses déjà et bouger de travail aussi pas mal de fois; parfois au bout d’un long et dur processus, mais un processus très enrichissant spirituellement. Les gens qui ont la vie trop facile, je me demande vraiment ce qu’ils apprennent encore de la vie (auraient-ils déjà tout appris? ou font-ils semblant pour peut-être vendre du rêve et tromper les gens ?) . C’est cette autonomie et les valeurs que j’y mets qui me motivent et je suis prêt à prendre de l’indépendance pour progresser quand l’occasion se présente. Donc je suis beaucoup plus touché par ceux qui m’offrent des idées et des canaux de communication pour développer du contenu adéquat, que par ceux qui prétendent savoir me sauver (et combien il n’y en a pas). Tu parles bien de ton propre sauvetage et comment cela peut donner des raisons à beaucoup de personnes qui sont dans le pétrin de faire du blogging. C’est tout à ton honneur et je pense que tu fais bien de le dire, mais ce serait bête qu’ils fassent quelque chose de piètre qualité juste dans l’espoir de gagner vite de l’argent, comme tu dis. Et là tu montres quand-même que la passion pour le contenu et le sens est vital et que par conséquent, pour bien le faire, il y a du boulot, et ce n’est pas donné à tout le monde bien sûr. Ça s’apprend aussi. Il faut savoir s’y prendre mais aussi avoir un minimum de bagage culturel et intellectuel pour y arriver. Peut-être que tu pourrais aussi atteindre des chômeurs ou des étudiants, ou bien encore des pauvres et des défavorisés, via des institutions ou des organisations qui s’occupent d’eux, pour les motiver à se prendre en main et arriver à payer leur première formation chez toi, qui sait? Il y a plein de gens très intelligents dans toutes les couches de la population. Tu saurais le faire parce que tu as assez d’humilité pour ne pas donner de faux espoirs. Ou, combien de jeunes n’ont pas de passions mais sont obligés de les laisser de côté parce que leurs études leur empêchent d’y consacrer du temps ? Plus tard, s’ils rencontrent tes formations, ils vont se dire qu’ils ont perdu tellement de temps en n’approfondissant pas leur ancienne passion. Mais s’ils s’y prennent à temps, ils pourraient se motiver à encore mieux étudier leur domaine de prédilection sachant qu’ils auront déja un débouché comme auto-entepreneur. Honnêtement, ton savoir m’a l’air assez académique et scientifique pour qu’il soir accepté par certaines institutions qui aident les sans emplois (chômeurs et étudiants), sans que tu doives donner des formations gratuites, mais parce que tu les motiveras à gagner leur premier euros pour se payer une formation de qualité. Tu pourrais faire ta publicité sur les campus universitaires à mon avis, puisque tu ne vends pas la richesse avant tout, mais une vie plein de sens.
Mon idée de niche dans le développement personnel et collectif et tes stratégies de blogging, me motivent maintenant beaucoup plus à me former dans mon domaine qu’auparavant… Je compte finir la formation que je m’impose de façon auto-didacte avant de monter monter mon blog. J’ignore le temps que ça prendra, mais j’espère que dans 1 ou 2 ans avec un travail à temps plein à côté, je serai déjà bien avancé .J’ai bien compris que tu montres des chemins qui n’utilisent que du contenu de très bonne qualité, alors pour ça il faut se montrer à la hauteur.

Ceci dit, si je peux te donner un conseil : évite en effet la chasse, c’est du très mauvais karma (t’es pas obligé de me croire, mais pour moi c’est vrai) Par contre le balltrap c’est plutôt sympa. J’en ai fait en Ecosse quand je devais avoir 11 ans et j’avais touché des soucoupes du premier coup! C’est dire comme je trouvais cela génial ! Vers cet âge-là, j’ai aussi une fois visé avec succès sur un malheureux pigeon en plein vol avec une carabine a plomb, mais je le regrette encore. Avec cette même carabine, j’ai failli crever l’oeil d’un amis par ricochet. Il en est sorti avec une égratignure près de l’oeil).

Répondre
    Michael V H

    C’est sans doute pas un hasard que je viens de découvrir en vitesse (avec mon application @VoiceAloudReader pendant que je retire des chardons) How to Think Bigger the Martin Meadows. J’ai trouvé ce livre grâce à une recherche bibliographique que j’avais besoin de faire pour mon futur blog. Une 40 aine de pages. Il donne son livre en bonus dans un mail qu’il t’envoie automatiquement un ou deux jours plus tard. https://www.profoundselfimprovement.com Je n’ai pas cherché s’il existait une traduction française, mais ça vaut la peine d’être traduit en tout cas. Ce n’est pas étonnant que tu veuilles faire quelque chose dans le développement personnel aussi. Ta philosophie correspond bien à ce que dit Martin Meadows dans ce livre et ce livre est parfaitement à propos pour nous tous qui voulons nous préparer à quelque chose de grand humblement.

    Il dit par ailleurs à un moment donné qu’il n’a pas eu besoin de créer un blog pour faire connaître son livre. C’est vrai qu’il a un site en wordpress sans un blog qui produit régulièrement des articles, mais il a des formations, des bonus et une inscription dans une mailinglist pour un newsletter et qui sait de plus. Cela remet un peu en question le blogging avant-gardiste qui consiste à publier des articles régulièrement avec du bon contenu. Pourquoi ne ferions-nous pas comme ça? Je ne suis pas sûr de ma réponse, mais sans doute que la plupart des blogueurs ont besoin de mettre en avant des progrès dans leur domaine pour être à la page avec des avancées dans la société, des techniques, des outils et des connaissances. M.Meadows ne ressent peut-être pas le besoin ou est-ce parce qu’il est déjà assez âgé et ne veut pas trop travailler qu’il ne s’enthousiasme pas pour les nouvelles formes de communication? S’il faisait comme toi André et d’autres bloggeurs, ne toucherait-ils pas encore un plus large public? Sûrement. Il est sans doute juste satisfait avec ce qu’il fait, mais de notre point de vue il pourrait sans doute accomplir beaucoup plus. J’adhère sinon à ce qu’il dit. Qu’en penses-tu? A la fin il donnes une bibliographie qui me semble très intéressante à lire, que j’ignorais en grande partie : MJ DeMarco, Richard Branson, Peter Diamandis, Richard Koch, Greg McKeown, Gary Keller, Peter Thiel, Tim Ferriss, Jay Abraham.

    Je suis aussi intéressé de savoir s’il existe une forme de blogging pour débutants compatible avec ta stratégie de blogging (moyennant quelques adaptations?) qui consiste donc à éviter une longue traversée du désert tout en consistant à montrer par honnêteté que je suis aussi relativement amateur et débutant dans l’expertise que je voudrais acquérir et partager à l’avenir de sorte que je puisse quand-même commencer à dialoguer avec un public motivé et participatif, et proposer plus tard quelque chose de très performant; tout en consistant à donner confiance au public que le public pourra profiter d’une expertise grandissante; tout cela en développant du trafic et en maintenant une relation avec un public averti et sérieux parce que intéressé, de sorte que je ne doive pas attendre des années pour commencer à développer mon blog, mais le commencer dès maintenant. Je pense qu’il y a bien des personnes qui se sont lancés sans beaucoup d’expertise au début mais avec une bonne idée de ce qu’elles voulaient accomplir et sont quand-même arrivées à quelques bons résultats…, non? Quelqu’un en connait? Que peut-on retirer comme stratégie de leur expériences? Et comment allier cette stratégie d’amateur (expert en devenir) avec ta stratégie très efficace qui me semble plus développable par des personnes qui maîtrise déjà très bien leur domaine ? J’ai bien envie de réfléchir à ces questions qui me semblent valoir la peine. Quels seraient les erreurs à éviter en fonctionnant dans ce sens au début? Ça me donne déjà quelques idées à tester, mais je me demande si on peut trouver des bonnes stratégies qui ont montrés leur efficacité, et vous? Ne pourrait-on pas susciter du trafic en titillant la curiosité du public sur ce que le projet va devenir? Des idées, quelqu’un?

    Répondre
      André Dubois

      La question c’est quelle est le niveua de notoriété. Les gens celbres n’ont pas besoinde blog. Nous autres, si.

      Répondre
    André Dubois

    merci pour ce partage Michael.

    Répondre
Sebastien R

Excellent article André, comme d’habitude.
Merci pour tout ce que tu apportes, je ne regrette pas d’avoir croisé ton chemin.
Seb.

Répondre
Nadhir

Salut André,

Belle progression depuis toutes ces années.
En effet il est possible de se créer plusieurs sources de revenus. Apparemment tu restes dans le blogging et c’est pas mal. Tu pourrais créer une dizaine de blogs même si tu n’a aucune compétence, tu délègues la rédaction et tu vends des formations en affiliation.
Dès qu’on a un business qui fonctionne il faut le dupliquer. Personnellement je suis fan de l’affiliation et je trouve que c’est un business accessible à tout le monde et qui permet d’avoir des revenus semi passifs. La vente de produits c’est mieux mais il faut des compétences en plus.

Répondre
    André Dubois

    Oui, mais il y a une limite: c’est difficile de faire un blog qui tourne vraiment fort sans compétence en la matière.

    Répondre
Laurie FORGET

Bonjour André, merci infiniment pour tout ce que vous faites… hier je n’étais qu’une maman solo de 3 têtes plus ou moins blondes, traînant une RQTH, un Aspi (le syndrôme hein ^^), un joli tas de compétences, d’expériences et de connaissances dans plein de domaines, mais dont je ne savais quoi faire et ce, malgré toute ma bonne volonté et mes 72 bilans de compétences. Aujourd’hui, j’ai enfin trouvé ce que je peux en faire et surtout, la motivation et l’énergie pour! Je vais créer mon blog et je vais m’éclater! Et aller faire mes courses en jet privé!!! -oh! Une licorne…- Haha! Blague à part, je vais y aller parce que j’ai un blog à créer là…
Merci et bonne continuation!
Laurette.

Répondre
    André Dubois

    Merci Laurette, bonne chance pour ton projet.

    Répondre
Samy

Hi !

Article vraiment inspirant ; j’aimerais bien pouvoir en faire autant , je m’y force en tout cas …
En faite Mr Dubois , pour faire partie de votre programme d’affiliation , faut avoir accés à une formation pour savoir la promouvoir !!!
Mon blog n’a pas beaucoup d’inscrits mais j’aimerais bien avoir une de tes formations Trafic pour la promouvoir

MERCI

Répondre
Edward Amadi

Article très riche et en même temps donne une énorme valeur ajoutée sur les revenus passifs. ça fait maintenant depuis pas mal de temps et que je suis tes formations, j’ai tout de suite accroché et je me suis retrouvé. vous êtes transparent dans votre contenu qui est simple et très bien écris. Comme quoi en étant humble on peut prospérer et réussir.

Cet article donne la force aux personnes comme moi qui sont en plein démarrage dans le blogging, Franchement bon travail dans ce que tu fais…

Répondre
Kassou - ADV

Hello André,

Je suis toujours impressionnée par la qualité de tes articles.
Ton blog est devenu une seconde bibliothèque pour moi et je vais bientôt contribuer à l’un de ses revenus car l’une de tes formations me fait de l’oeil

En tout merci pour tout ce partage, j’ai amélioré énormément de choses sur mon blog grâce à toi. Et tu m’as rebooster en me montrant que le blogging ça marche !
Oui parce que quand j’ai ouvert mon blog il y a 2 ans c’était l’incompréhension de mon entourage.
J’ai bien retenu une leçon importante : contenu de qualité + liste importante = revenus presque passifs.

Répondre
    André Dubois

    presque, en effet,mais c’est déjà un sacré pas vers une nouvelle vie.

    Répondre

Commenter: