34

20 choses à arrêter aujourd’hui si vous ne voulez pas que votre blog détruise votre vie

image illustrant un blog qui ne marche pasAvez-vous déjà été déçu par votre site au point de vous demander si vous ne devriez pas jeter l’éponge ?

Comme la fois où vous avez écrit ce superbe article qui devait faire décoller votre site, et que presque personne n’a lu ?

Ou cette fois où vous avez lancé ce produit, et fait seulement 3 ventes ?

Cela donne envie de balancer son ordi sur le mur, et de se dire que vivre d’un blog n’est qu’un vaste mensonge, n’est-ce pas ?

Je sais. Je suis passé par-là. Ils se trouve que le moment où j’aimais le moins mon boulot de salarié était exactement le moment où j’essayais de monétiser mes premiers blogs.

Je voulais tant réussir. J’y passais tellement de temps. Je voulais tant changer ma vie. Ces espérances vous motivent à avancer, mais peuvent aussi vous broyer.

Le pire ? Le yoyo émotionnel. Lorsque je voyais deux ventes, mon cœur décollait. Ça y est, j’allais pouvoir plaquer mon job. Et cette déception, lorsque je comprenais que le compteur des ventes ne bougerait plus malgré mes relances.

J’ai failli abandonner d’écœurement à l’époque. Je n’ai pas touché un blog pendant presque un an.

Et je suis certain que parmi les blogueurs débutants, le yoyo émotionnel est très courant. Parce que vous le nourrissez avec vos mauvaises habitudes.

Ces habitudes vous grisent. Elles vous font du mal. Parce qu’elles ne vous font pas agir en entrepreneur qui a un plan, mais s’attaquent à vos deux ressources principales : votre temps et votre motivation.

Alors je voulais vous offrir la liste de ce que vous deviez arrêter de faire. Pour que vous restiez plein d’enthousiasme positif avec votre site.

1- Arrêtez de vous comparer aux gros blogs

La vie est trop courte pour que vous vous jugiez par rapport aux autres. D’autant plus que nous avons tendance naturelle à uniquement regarder ceux qui ont plus de succès, pas ceux qui en ont moins. En fait, il y aura toujours un blogueur prétendument plus lu et plus riche que vous. Les plus gros blogueurs francophones sont tous des petits joueurs à côté des gros blogueurs américains. Stoppez les comparaisons. Elles rendent malheureux car elles vous renvoient votre image comme un échec.

2- Arrêtez de croire que vos concurrents ont plus de chance que vous

Ne faites pas comme les politiciens qui pensent avoir perdu parce que les sondages étaient contre eux. Les sondages étaient mauvais car les gens n’aimaient pas leur programme et/ou leur personnalité. Ce n’est pas la chance qui amène des lecteurs vers un site. Ce n’est pas la chance qui transforme une audience en clients fidèles. C’est votre travail. C’est le plan astucieux que vous avez défini et que vous suivez avec ténacité. C’est votre engagement. Positionnez votre blog, produisez du contenu qualitatif et promouvez-le, et la chance viendra à vous.

3- Arrêtez de vouloir être parfait

Être parfait exige une rigueur extrême. Cela demande d’être incroyablement dur avec vous-même. Et implicitement, que vous ne compreniez pas pourquoi les autres ne sont pas aussi durs avec eux-mêmes. N’ayez pas peur de faire une erreur. C’est difficile de savoir à l’avance si votre projet va fonctionner. Ou deviner si votre idée est lumineuse ou pas. Accordez-vous le droit à l’erreur. C’est pour cela que les crayons sont équipés d’une gomme. Au lieu de vous en vouloir, cherchez ce qui n’a pas marché cette fois-là et essayez d’en tirer en enseignement positif.

4- Arrêtez de vous prendre la tête avec les trolls

C’est déjà assez difficile de convaincre un lecteur qui vous apprécie de devenir un client. Alors autant dire que vous ne ferez jamais changer d’avis quelqu’un qui vous agresse sur Facebook ou dans les commentaires. Vous savez qu’il n’a même pas lu ce que vous avez à dire. Vous savez que ses arguments sont simplement là pour le plaisir de faire du buzz et de flatter son ego frustré. Et vous n’avez qu’une envie, répondre, détailler votre point de vue pour convaincre. N’essayez même pas, vous allez coudre du beurre. Effacez juste son commentaire, ou bannissez-le de votre page. Et passez à autre chose.

5- Arrêtez de lire les mauvais blogs

Trop de banalités. Trop de mauvais conseils.

6- Arrêtez de choisir le chemin le plus facile

Je connais une méthode qui permet de gagner de l’argent sur internet sans efforts et sans risque. Vraiment ? Non, hélas. Sinon, je l’aurai vendu 15 000 euros, au minimum. La réalité, c’est que pour vendre vos produits d’informations, vous allez devoir apprendre le marketing. Trouver une audience. La convaincre. Produire du contenu écrit, audio, ou vidéo. Maitriser un minimum la technique. C’est un vrai métier. Comme maraîcher, architecte, ou cheminot. Ça s’apprend. On échoue. On se relève. On s’adapte. Et ce n’est jamais, jamais, sans efforts, ni sans risque.

7-Arrêtez d’avoir peur de votre audience

Si j’avais gagné un euro à chaque fois qu’un de mes clients m’a dit : « je n’ose pas envoyer plus d’un ou deux mails pour présenter mes produits », je pourrais inviter ma femme chez Paul Bocuse. Je sais que vous avez peur de solliciter vos inscrits. Que vous ne voulez surtout pas être mis dans la catégorie des marchands de soupe. Et vous avez raison. La solution ? Mettez toujours l’accent sur la qualité et le support après-vente. Vos inscrits comprennent que vous deviez gagner votre vie. Ils le respectent, tant que vous le faites correctement.

8- Arrêtez de faire du SEO si votre blog à moins d’un an

Travailler votre référencement est utile d’un point de vue trafic. C’est incontestable. Mais ce n’est pas une technique rentable si vous commencez votre blog. Parce que les résultats sont moyens termes. Et parce que tant que vous n’avez pas de liens entrants naturels depuis des gros sites, le résultat sera décevant. S’il suffisait de bourrer vos titres de mots clés pour briller sur Google, cela se saurait. Il est donc plus judicieux de concentrer vos efforts sur les articles invités ou la pub Facebook pour lancer votre blog et développer votre audience. Le SEO, après.

9- Arrêtez de tout faire en même temps

Ce qui peut vous tuer une journée blogging ? Tester des plugins. Implémenter un hack que vous découvert sur un forum ou un article. Mettre en place une technique Twitter pour vous faire connaitre. Et quand allez-vous écrire ? Ou créer votre offre ? La vérité, c’est que vous n’êtes pas en train d’avancer, mais de faire des zigzags. Arrêtez de vous comporter comme un poisson tropical flânant dans son récif. Comportez-vous en saumon remontant vers son lieu de naissance. Ayez un but en tête, effectuez cette tâche unique, et ensuite passez à une autre. La plupart des « hacks » ne fonctionnent pas si votre contenu n’est pas qualitatif. La qualité, c’est la seule raison pour laquelle les gens sont fidèles à un site. Alors mettez-vous au boulot.

10- Arrêtez de bloguer le soir

Je sais que nos vies sont des tourbillons. Que le monde du travail est plus dur que jamais. Qu’il faut faire les courses, le ménage, et s’occuper des enfants. Et que si vous trouvez un peu de temps en fin de journée, alors, vous le consacrerez à votre blog. En fait, si vous faites cela, vous êtes mal barré. Car vous n’aurez jamais le temps de le faire sérieusement et de dégager assez de revenus pour quitter votre job. La meilleure solution ? Levez-vous à 5h30 et allez bloguer. Vous serez au calme. Vous serez productif. Et vous pourrez passer le reste de la journée la conscience tranquille, en vous disant que vous avez fait ce qu’il faut pour reprendre votre existence en main.

11- Arrêtez d’être timide

Vous pensez que le blogging est solitaire. Et vous avez tort. Qu’est ce qui fait qu’un blogueur est reconnu comme crédible ? Qu’il est vu comme influent ? Lorsque les autres blogueurs le reconnaissent comme tels. Est célèbre celui que George Clooney salue. Est un blogueur influent celui que les gros de sa thématique désignent ainsi. Votre travail est donc aussi de vous connecter aux autres blogs de votre thématique, et de leur demander des partages pour que vous fassiez aussi partie du carré VIP.

12- Arrêtez de penser que vous ne pouvez pas

« Il y a des gens qui disent qu’ils peuvent, d’autres qu’ils ne peuvent pas. En général, ils ont tous raison » - Henry Ford.

Vous voulez avoir un gros blog ? Vous pouvez. Vous voulez changer de vie en monétisant vos savoirs ? Vous pouvez. N’abandonnez jamais, et ne doutez plus jamais de vous. Le premier lecteur est le plus dur à avoir. La première vente est la plus difficile à conclure. Ensuite, ce n’est que de la reproduction.

13- Arrêtez d’être occupé, soyez productif

Coupez la musique. Coupez internet. Coupez le téléphone. Construisez un planning précis. Envoyez balader ceux qui vous interrompent. Et mettez-vous au travail. Vous serez étonné de la quantité de boulot que vous allez abattre en une heure.

14- Arrêtez d’être impressionné par les longs contenus

Ecrire un ebook de 30 000 mots ? Impossible, vous n’avez pas le temps. Très bien. Dans ce cas, appelez votre hébergeur et fermez votre site. Votre cas est sans espoir. Mon conseil ? Arrêtez de voir votre projet comme l’Everest. L’Everest n’est rien d’autre qu’une longue montée que l’on fait pas à pas. Votre ebook ne fait pas 30 000 mots mais 30 fois 1000. 1000 mots, c’est moins d’une heure de boulot. En un mois, votre livre sera écrit si vous êtes discipliné.

15- Arrêtez d’en demander trop à votre blog

L’ambition est une épée à double tranchant. Elle vous pousse à accomplir de belles choses, mais elle peut aussi vous consumer. Vous avez réussi à faire vos 2000 premiers euros avec votre blog ? C’est très bien. Ne pensez pas tout de suite à la barre des 5000. Savourez. Car en réalité, vous avez déjà accompli beaucoup, et nombreux sont les salariés qui révéraient de pouvoir gagner 2000 euros de chez eux, en toute indépendance. Vivre de son blog est très beau. Faire fortune est accessoire.

16- Arrêtez de donner des coups de barre à gauche et à droite

Le plan ne se déroule pas toujours comme prévu. Vous essayez de vendre un produit à 100 € et il ne marche pas. Alors vous tentez l’ebook à 7 € ; Puis les webinaires. Puis les coachings. Puis les espaces abonnements. Vous n’allez jamais vous en sortir. Arrêtez de changer de modèle sans y réfléchir longtemps avant. Si cela ne marche pas du tout, ce n’est probablement pas un problème de produit, mais de positionnement ou de thématique.

17- Arrêtez de croire qu’il y a des blogueurs surdoués

Le perchiste Jean Galfione a expliqué en interview qu’il y avait des jeunes bien meilleurs que lui en saut à la perche. La différence ? Il a bossé plus dur que les autres. Alors arrêtez de croire qu’il faut du talent pour écrire du bon contenu. Il faut juste du temps. Mes premiers articles étaient à pleurer. C’était il y a 6 ans. Depuis, je n’ai jamais arrêté d’écrire et je pense avoir progressé sur ce sujet. Il y a très peu de vrais surdoués. Il y a surtout des gens normaux qui sont têtus.

18- Arrêtez de ne pas assumer votre projet de vie

La plupart des gens ont un horizon qui s’arrête au bout de leur nez. Ils ne réfléchissent même pas à trouver un moyen de changer leurs vies, ils se contentent de se plaindre. De blâmer les autres, le gouvernement, ou le manque de chance. Ils ne comprendront jamais votre ambition de créer un blog et d’en vivre. Ils riront sous cape. Ils essayeront de vous décourager. Soyez fier de votre entreprise. Vous avez pris les choses en main. Pas eux. Dans 10 ans, ils seront encore au même endroit, à se plaindre des mêmes choses. Pas vous.

19- Arrêtez de bloguer pour vous

Il est toujours très tentant de vouloir parler de vous dans vos articles. Pourtant. Quelle est la grande différence entre blog qui échoue et un blog qui réussit, les deux étants dans la même thématique ? Celui qui réussit est orienté vers ses lecteurs. Celui qui échoue est orienté vers le blogueur. Ce n’est pas vous le sujet de vos articles. Ce sont vos lecteurs, leurs rêves, leurs problèmes. Votre histoire n’est là que pour leur montrer un exemple.

20- Arrêtez d’aimer votre blog

Vous avez travaillé des heures sur votre site et il est devenu une partie de vous. Simplement, comme la plupart des débutants, vous avez fait des erreurs de positionnement, de thématique, de contenu, de promotion. Ces erreurs sont normales et courantes. Ne vous accrochez pas à un blog qui ne pourra jamais marcher. Apprenez de vos erreurs, et montez un site meilleur encore. Rares sont ceux qui ont réussi du premier coup (moi y compris). Si vous êtes attaché sentimentalement à votre blog, vous aurez du mal à l’effacer pour faire autre chose. Votre blog est simplement un outil.

Pas le but.

Partagez les bonnes pratiques, merci!
  •   
  •  
  •  
  •  
André Dubois
 

En ce moment, André doit être encore en train d'écrire un article de 3000 mots. Tout cela pour un objectif: vous apprendre à bloguer si bien que vous pourrez en vivre.

Cliquez ICI pour laisser votre commentaire 34 commentaires
Fabien

Comme d’habitude, article pertinent. Merci André.

J’ajouterai également pour éviter la déception du départ : ne pas se concentrer sur des objectifs financiers au début, plus sur des petites choses importantes que vous aurez besoin plus tard pour avoir plus de trafic, une meilleur notoriété, un meilleur positionnement etc. Penser grand et démarrer petit.

Par exemple : essayer d’obtenir des commentaires sur vos articles (donc s’assurer que ceux-ci créeront des émotions chez le lecteur, que vous le pousserez à l’interaction avec vous), essayer d’obtenir X backlink par semaine, discuter et poster X commentaires sur des blogs que l’on aime, partager votre contenu avec X blogs plus gros etc.

Répondre
Parfait R.

J’ai arrêté de lire à la fin et là il est temps que je dise quelques choses, non ;-)! Oui, il y a du vrai dans tout ça, tenir un blog c’est un gros gros travail, c’est comme si on s’est engagé dans une relation et qu’on ne peut plus s’en sortir. Mais même ça, ce n’est pas un bon exemple car le blog ne rend rien tant qu’on n’y consacre pas du temps et d’effort. Mais j’ai un soucis à propos du référencement (là, tu vas dire que tu l’attendais cette remarque :)) Oui, ne pas faire du SEO qu’après un an, c’est vraiment prendre son mal en patience hein. Et Dieu seul sait si tout bon blogueur voudrait patienter un an avant de voir leur blog rapporter quelques choses, ou tout simplement, avant de gagner un peu de visibilité dans Google car on sait que sans backlink, on ne fera pas grand chose sur le net ? Et je ne parle là que des backlinks, mais on sait aussi que le trafic est une réelle motivation pour les blogueurs. Moi, je pense qu’on peut faire du SEO du moment que l’on a établi un calendrier éditorial et un bon planning des choses que l’on va faire sur son blog.

Répondre
    André Dubois

    Tu n’as pas besoin d’attendre de faire du SEO pour que ton blog te rapportes quelque chose, il y a d’autres moyens de promotion plus rapides. Aller chercher des mots clés cooncurrentiels dès le départ est illusoire pour la plupart des blogs qui démarrent.

    Répondre
Gwendoline

Merci pour ce superbe article ! J’ajouterais :

Arrêter de croire que la technique est un obstacle insurmontable.

Si j’avais gagné 1 € à chaque fois qu’un blogueur m’a dit « je suis bloqué par la technique », je serais sur une plage de sable blanc en train de siroter un cocktail.

Il y a forcément une courbe d’apprentissage et la technique fait partie des choses qu’il faut apprendre. Mais ce ne doit jamais être bloquant. Faites, même si ce n’est pas parfait. Lancez votre blog même s’il ne ressemble pas à ce que vous avez imaginé. Vous l’améliorerez plus tard.

Vous allez forcément oublier des choses ou mal faire quelque chose, mais il n’y aura rien d’irréparable ! Alors, lancez-vous, c’est le meilleur moyen d’apprendre !

Répondre
    André Dubois

    Oui, il y a une quantité hallucinante de tutos youtube qui montrent comment réaliser les basiques techniques du blogging. ca ne fera pas de vous un développeur expert, mais vous pourrez vous lancer sans trop de mal.

    Répondre
JisséBro

Bonjour André,

Merci pour tous ces rappels de « bon sens » pour autant le dernier m’interpelle… J’ai pour habitude de dire que l’on ne fait bien que ce que l’on aime. C’est facile de bien dessiner lorsqu’on aime dessiner, c’est facile d’écrire si on aime le faire. Inversement parmi ceux qui réussissent je ne connais pas grand monde qui disent « je réussi très bien ce que je fais mais putain je déteste ce que je fais »… Ok mon gars fait autre chose. Donc comment ne pas tomber en amour pour son enfant… ce blog nous le portons en nous depuis sa naissance, nous le voyons grandir lentement, nous suivons ses premiers pas le coeur battant et sommes déçu de ses rechutes de trafic lorsque l’on reste quelques jours sans publier. Nous sommes heureux d’avoir notre premier abonné du Canada ou des USA en espérant secrètement que ce ne soit pas le dernier… Oui mon blog est encore tres jeune avec ses 9 mois (de gestation)… oui il faut prendre confiance en moi et faire des vidéos… oui mais voila je l’aime ce petit con et je voudrais un jour comme tous les papas etre fier de son petit devenu GRAND.

Amicales salutations
Jean-Claude

Répondre
    André Dubois

    Salut Jean-Claude, ce que je veux montrer, c’est qu’il ne faut pas avoir un lien affectif avec son blog, mais un lien professionnel. Naturellement, il faut s’investir et faire les choses sérieusement. mMis il faut aussi être capable de prendre des décisions tranchantes si les choses ne marchent pas. Pas toujours simple quand on travail dur sur un projet.

    Répondre
Rémy de BlogPro

Un très bon article, je fais un lien depuis notre site dédié au blogging.
La dispersion est certainement l’un des plus grands dangers, facteur de perte de temps. La conviction qu’il y a des élus, des surdoués, est également fréquente, et beaucoup s’arrêtent à deux doigts de la réussite, ou du moins d’un début de réussite.
Tu dénonces les bidouillages dans tous les sens, qui font perdre du temps. Avec raison. Cependant, je conseille tout de même de se tenir au courant des nouveautés, notamment par les pubs plugins. Sans forcément se jeter dessus, les vidéos de pubs donnent beaucoup de choses: des design, des méthodes de vente, des astuces et même simplement un état d’esprit, une tendance marketing par exemple. Il faut bien sûr savoir zapper les choses sans intérêt. Mais l’un de mes meilleurs plugins, archi-rentabilisé, je l’ai eu par la pub et le temps, donc, que j’ai consacré à observer. De même, la philosophie la plus juste concernant les menus, les widgets etc. Il nous a fallu des années avant de savoir, par comparatifs, quelle ambiance proposer à ***nos*** prospects, en sachant ignorer les avis des programmeurs ou des designers, par exemple, lorsqu’ils ignorent notre ciblage.
L’un de mes élèves qui fait le plus gros chiffre d’affaire a un site qui paraît totalement ringard, on dirait un plateau de télé régional des années 70. C’est exactement ce dont il a besoin. Il sait à qui il parle.
Il y a pourtant des constantes. L’une d’elles, que tu pourrais recommander, c’est la clarté, le pitch: « en une ligne, qu’est-ce que vous faites, comme promesse, à votre prospect ? » Rares sont ceux qui le savent, ils répondent souvent: « Ouh là, c’est vaste ! » Et je réponds: « C’est ce qui prouve que vous ne savez pas ce que vous vendez. ça ne doit pas être vaste, ça doit être simple, direct, immédiatement compréhensible, ça doit être clair pour vous, avant d’être clair pour le prospect. Une ligne, qui est une porte d’entrée. Une réponse à une question qui est posée sur google. »
Je ne veux pas être trop long (je tape vite, ça aide), mais au chapitre du travail du soir, je crois qu’une saine technique, enseignée dans les hautes écoles, consiste à s’arrêter à une heure donnée et non à la fin d’une tâche. C’est très difficile à acquérir car on préfère « finir ce qu’on a à faire », mais en réalité c’est libérateur et cela enseigne l’organisation. Se dire « stop à 20.00 quoi qu’il arrive » est une bonne technique.

Répondre
    André Dubois

    Merci Rémy pour tous ces conseils. C’est vrai, compter en heure plutôt qu’en « tâches » marche bien. Ou compter en mots lorsqu’on écrit.

    Répondre
Caroline

À chaque fois que je lis un article de Traficmania je suis reboostée pour mes activités de la journée. Merci pour ça André !

Répondre
aline

Merci pour cet article très sympa! Effectivement, c’est fou le travail que l’on peut faire quand on cesse de surfer sur internet et qu’on prend juste un papier et un crayon 😉 Merci pour ce rappel!

Répondre
    André Dubois

    on a vite fait de gaspiller la moitié de son temps en effet!

    Répondre
Mélanie

Merci André pour tous ces conseils de recadrages !
Je suis bien d’accord avec toi quand tu dis qu’il faut que les gros blogs partagent nos articles pour nous faire connaitre… Mais personnellement, je n’y arrive pas ! Je publie régulièrement sur des blogs qui ont le même trafic que moi entre 1000 et 2000 lecteurs par mois. Je n’intéresse pas les grands, car je ne leur apportent pas de trafic en retour ! (J’imagine !!)
Bonne journée,
Mélanie

Répondre
    André Dubois

    C’est avant tout une histoire de relation. Il vaut mieux les tisser et ensuite demander.

    Répondre
      Melanie

      Oui, c’est bien ce qu’il me semblait ! Il faut se faire des amis dans le milieu ! 🙂

      Répondre
Ali

Bonjour André,

Je m’intéresse depuis peu au blogging, ce que je comprends à travers votre article c’est qu’une personne qui souhaite vivre (monétiser pour employer le bon terme du « milieu ») de son blog doit finalement apprendre plusieurs métiers pour en faire un: Blogger pro ?

Cordialement

Répondre
    André Dubois

    Tu as au minimum 2 casquettes: celle de ta thématique (par exemple, expert en jardinage), et la casquette blogging pour réussir en ligne avec un blog jardin.

    Répondre
Fatysjd

Bonjour André,

Très bon article, il est très pertinent et vrai surtout…
On se reconnait facilement dans un des vingts points!
J’aimerais savoir si vous pouvez me coatcher, n’hésitez pas à me contacter.
Un grand merci à vous pour vos précieux conseils.

Répondre
    André Dubois

    je n’ai trop le temps, mais je tacherai de vous envoyer un ptit mail!

    Répondre
Théo Rossi

Hey André, chouette cet article. Rien que le conseil n°13 que tu donnes est très efficace : il est court, mais si on lit bien les phrases que tu écris, et qu’on applique, notre productivité peut être doublée. J’en ai fais l’agréable expérience en m’en rendant compte il y a quelques semaines, en étant vraiment strict avec moi même.
Bref, je partage l’article, il peut être un bon coup de boost à mon audience.
A +

Répondre
constant GBAFA

Merci André pour cet article.

Vraiment cet article m’a touché d’autant plus que je m’y trouve. Vraiment vous m’avez donné un enseignement qui m’a beaucoup réconforté; on dirait une délivrance. Je pense compter sur votre coaching pour pouvoir en sortir.

Répondre
van den driessche

Toujours un plaisir de lire un article de André.
A l’instant je lisais un article similaire sur conseilmarketing.fr
La rédaction est de qualité et je m’en sert pour donner des cours.

Répondre
Contentologue

Salut André,

Je trouve ça fou qu’il y ait encore des gens pour conseiller de faire du seo pour faire connaître son blog (et il y en a un paquet !).

Merci pour ces piqûres de rappel 🙂

Répondre
    André Dubois

    Ravi de te voir ici! Attention, le seo fonctionne, mais je persiste a penser que ce n est pas une technique tres utile au demarrrage. Plutot moyen terme

    Répondre
Abdou Khadre DIAKHATE

Bonjour André,

Article très intéressant comme d’habitude.

J’ai testé le point 10 mais là, je suis bluffé.

Parce que moi j’ai un job à coté du blogging. Et mes articles, je l’ai écrit au bureau.

Et tu sais les interruptions,Les collègues qui bavardent sans arrêt etc.

Du coup mes ils me prennent plusieurs jours.

Et Lors de la rédaction de mon dernier article je me suis levé très tôt, interruption 0.

Et imagines, j’ai écrit 1 000 mots en 1 heure de temps sans m’en rendre compte.

Merci pour tes conseils très utile.

Répondre
    André Dubois

    Oui, en effet, le meilleur moyen d’être productif, c’est de ne pas être interrompu

    Répondre
Thierry.A

Un article intéressant et de bon sens, mais je ne coupe jamais la musique quand je bosse et c’est bien d’avoir une musique qu’on aime. Chacun peuvent travailler avec ou sans, la vôtre c’est un « choix personnel » pas une généralité. Et oui, il faut couper toutes les distractions, je suis bien d’accord.

Répondre
    André Dubois

    Oui, moi aussi, il m’arrive de bosser en musique…mais j’ai tendance à aller moins vite.

    Répondre
Cam DEWOODS

Merci pour cet article qui remet les pendules à l’heure… Je me sens tellement concernée par le point 9. qui m’a fait bien rire. Vouloir tout faire tout de suite en même temps étant mon défaut principale dans la vie c’est forcément ce que je reproduis dans ce projet qui me tient à coeur…
Et pourtant il faut apprendre à se canaliser et à prioriser!!
Bonne journée

Répondre

Laisser un commentaire: